AIL POUR LE CHIEN : poison ou remède naturel ?

 

 

Ail pour le chien : il peut lui être très utile pour des situations spécifiques, car c’est un médicament naturel puissant et reconnu. Les avis d’application pour le chien sont partagés quant à sa durée d’utilisation ainsi que les doses. Dans cet article, je vous explique ces opinions divergentes et la solution à ces questions par l’utilisation intelligente, documentée et bienfaitrice de l’ail.

 

Note

Le nom latin de l’ail est Allium sativum. Quoi de plus accessible, de meilleur marché qu’une gousse d’ail ? Et pourtant, c’est l’une des plantes médicinales les plus sous-estimées par l’homme pour les bienfaits qu’il procure.

 

Partie utile de l’ail : la gousse uniquement

Ail pour le chien - Préparation

La gousse (Bulbe) est la seule partie utilisée. Pour un chien, ne jamais lui donner la gousse « en l’état, en entier » mais toujours coupée en très petits morceaux ou mieux râpée finement (râpe micro-plane) puis mélangée à la nourriture.

Note

Il est recommandé de connaître l’origine de l’ail acheté et de se limiter aux productions nationales ou européennes. Aux Etats Unis, des analyses sur de l’ail d’origine chinoise, ont montré systématiquement des niveaux d’arsenic, de métaux lourds et de chlore dépassant largement les normes.

 

Ail pour le chien : actions médicinales principales de l’ail

L’ail contient en effet une quantité considérable de protéines, fibres, potassium, phosphore, calcium, sodium, vitamine A, thiamine, niacin, taurine, zinc, riboflavin et une douzaine d’autres composants nutritifs. Une gousse d’ail peut en plus contenir 100 composés sulfurés, tous avec des qualités médicales utiles et différentes. Les actions médicamenteuses de l’ail sont en conséquence très larges :

  • Anti-bactériel, antiviral, anti-parasitaire (1)
  • Stimulation du système immunitaire (en particulier les cellules NK)
  • Stimulation du système lymphatique, ce qui permet d’éliminer les déchets ddigestifs
  • Anti-cancer (2) (Prévention de la formation de tumeurs),
  • Anti-oxydant,
  • Diminution de la pression sanguine (Vasodilatateur, prévention de la formation d’obstructions des vaisseaux, diminue le cholestérol),
  • Tonique (En particulier tonique cardiovasculaire chez le chien âgé)
  • Nutritif,
  • Expectorant.

 

Applications principales de l’ail pour le chien

Pour le chien, l’ail est utilisé en traitement du foie, du sang, du système cardiovasculaire et du système immunitaire

 

Comment utiliser la gousse d’ail ?

La gousse d’ail pour le chien peut être utilisée :

Mais il faut noter que la façon d’utiliser la gousse d’ail peut varier en fonction du problème à traiter, bien que son utilisation principale reste la gousse crue fraîche. L’ail frais et cru est aussi plus efficace que toutes les autres formes d’utilisations possibles. Vous trouverez ci-dessous nos recommandations à ce sujet.
 
 

Vaccins : bénéfiques ou dangereux pour votre chien ?

Recevez gratuitement nos recommandations sur les vaccins dans ce dossier complet sur un sujet explosif.

Profitez-en avant qu'il ne soit retiré ! 

Utilisation de l’ail frais et cru comme antibiotique naturel dans la nourriture : le rôle de l’Allicine

Vous devez utiliser la gousse d’ail fraîche et crue, dans un délai de 3 heures après préparation (Au delà le composant Allicine a pratiquement disparu avec l’humidité de l’air)

L’ail pour le chien est ici utilisé  en interne, crue et râpée, mélangée à la nourriture. C’est la manière que nous recommandons, après avoir râpé la gousse ou partie de gousse nécessaire pour UN seul repas (Ne jamais mettre la gousse entière dans l’assiette). Laisser reposer à l’air libre pendant une dizaine de minutes seulement afin de maximiser la teneur en Allicine. Mélanger à la nourriture immédiatement après. Ne jamais préparé à l’avance car une grande parties des composants de l’ail auront évolué, se seront combinés ou évaporés, en particulier l’Allucine, qui est le composant essentiel pour cette application comme antibiotique.

L’ail pour le chien, séché et en poudre, peut aussi être utilisé, si vous n’avez pas le temps ou ne désirez pas utiliser l’ail frais. Mais la quantité d’Allicine d’origine (A la fabrication de la poudre) aura disparue. Seules  l’Alline et l’Allinase encore présentes se combineront par l’intermédiaire des enzymzes présentent dans la bouche pour former de l’Allicine, mais en faible quantité. L’intérêt alimentaire et médical « antibiotique » de l’ail pour le chien est très diminué. Mais il reste cependant toujours beaucoup d’avantages à utiliser l’ail séché (Au lieu de rien) du fait des « plus de cent » composants présents dans la gousse d’ail.

 

Note

1/ Le temps de repos de 10 mn est nécessaire pour que 2 composants (Parmi plus d’une centaine) appelés Alline et Allinase de l’ail se combinent en Allicine, un des éléments essentiels thérapeutiques. Si ce temps de repos est trop long, l’Allicine se dégrade très rapidement. C’est la raison pour laquelle, les  préparations « toutes faites » avec de l’ail ne peuvent jamais garantir la quantité d’Allicine que vous avez au moment de la consommation (Bien que les étiquettes disent souvent le contraire). C’est l’Allicine qui donne à l’ail ses actions les plus puissantes antibiotiques, anti-cancer, antiviral et antioxydant.

2/ Des études médicales ont montré que l’Allicine peut être plus efficace que la Tétracycline, souvent prescrit comme antibiotique contre les microbes dangereux. Autre avantage, l’Allicine s’attaque a plusieurs sortes de virus « malfaisants » présents en épargnant la flore utile du tube digestif – contrairement à la Tétracycline.

3/ Contrairement aux médicaments habituels, les plantes qui soignent ne doivent pas leur efficacité à un seul composant chimique, mais à la centaine de molécules différentes trouvées dans la plante, qui interfèrent entre elles (Il a été dénombré environ 137 molécules dans l’ail). Prendre des médicaments chimiques industriels construits sur 1 ou 2 molécules a une action différente sur la maladie. Même prendre des extraits de plantes ont souvent des résultats différents que prendre des plantes ou parties de plantes naturelles. C’est la raison pour laquelle nous préconisons de privilégier l’ail cru entier et frais.

 

Traitement sur la peau ou les muqueuses, en application externe locale : faire un jus d’ail à l’huile

Toujours diluer le jus, jamais l’appliquer pur (Brûlure, irritation si trop concentré). Diluer  avec huile d’olive, glycérine végétale, eau dans le rapport de 1 part de jus d’ail pour 2 à 3 parts du support. Diluer plus si vous constatez des rougeurs.

Note : Recette des Dr Tilford et Wulff : préparation ail + huile

Écraser une gousse ou deux
Arroser avec un peu de volka pour aider l’extraction de l’huile d’ail
Couvrir ensuite avec 100 ml d’huile d’olive
Mélanger vigoureusement
Déposer dans le réfrigérateur 1 heure au moins avant utilisation. L’odeur « ail » doit être seulement légère.
Après 6 à 24 h, l’Allicine va progressivement disparaître de l’huile et la capacité à tuer les microbes va diminuer. Cependant le mélange garde toujours son potentiel pour le système immunitaire et prévention contre les maladies. Utilisez ce qui reste en l’ajoutant à la nourriture de votre chien (1/2 à 1 cuillère à café par kg de nourriture, fonction de la force du mélange). Peut être conservé environ 1 mois au réfrigérateur (Au delà, l’huile pourra alors laisser développer la bactérie du botulisme qui peut être fatale aux humains et aux chiens. Pour allonger la période de 1 mois, ajouter 1/4 de cuillère à café d’huile de vitamine E).

 

Autres utilisations de l’ail pour le chien

Il y a beaucoup d’autres utilisation de l’ail pour le chien :

  • Agent anti-oxydant contre le cancer
  • Activant du système immunitaire
  • Agent de fluidification du sang
  • Tonique cardiovasculaire
  • Supplément alimentaire

Toutes les façons de préparer l’ail pour le chien indiquées ci-dessus sont acceptables, bien que l’ail frais cru reste le meilleur. Exception avec les préparations où l’ail a été chauffé, bouilli ou grillé car alors le potentiel médicinal est en grande partie détruit (Ail de plats cuisinés par exemple).

Note

L’efficacité d’une plante ne provient pas seulement de chaque molécule chimique qui la compose. C’est l’ensemble de ses constituants qui agissent séparément et en même temps globalement en s’activant mutuellement. Un parallèle peut être fait entre les traitements par bi ou tri-thérapies en médecine générale, beaucoup plus puissants que chaque traitement pris individuellement.

 

Ail pour le chien : traitements alternatifs de remplacement et complémentaires de l’ail

  • Pour traitements topiques d’infections bactériennes, les alternatives à l’ail sont le mahonia, millepertuis, mélisse, thym, camomille.
  • Pour système immunitaire et antioxydant, en alternative ou en complément : echinacée, astragalus, réglisse, alfalfa (Luzerne),  trèfle rouge, bardane.
  • Pour traiter les infections E. coli ou gardia, à combiner avec mahonia ou hydraste du Canada bio.

 

Dosages et préparation : quelle quantité d’ail donner à votre chien ?

Ail pour le chien - Tête de chienL’ail pour le chien doit être consommé de préférence frais et cru, sans avoir été chauffé, râpé finement. Préparez la gousse (Ou la partie de gousse nécessaire pour un seul repas) juste 10 mn avant consommation (Temps nécessaire pour que les composants Alline et Allinse de l’ail se combinent en Allicine, un des éléments essentiels thérapeutique). Mais ne pas attendre trop longtemps car l’Allicine se dégrade très rapidement (Voir ci-dessus).

Les gousses d’ail sont de tailles différentes. Pour plus de précision, le mieux est d’utiliser des cuillères à café. Les doses préconisées par le magasine américain Dogs Naturally sont les suivantes, par jour, en fonction du poids de votre chien :

Poids en kgNbre cuillères à café, ail râpé
2,51/6
51/3
7,51/2
102/3
151

 

 

Ce même magasine Dogs Naturally préconise une « cure » d’entretien général d’une semaine à l’automne, en hiver et au tout début de printemps (Parasitaires). Lorsque l’ail est utilisé pour traiter un problème de santé chronique, la cure doit être fractionnée : une semaine avec ail, la semaine suivante sans ail.

 

Ail pour le chien : précautions, effets indésirables, contre-indications

  • Limiter la quantité à 1 à 3 gousses d’ail par semaine suivant le poids du chien (Un gros excès ou une utilisation sur une très longue période pourrait provoquer une anémie du sang qui pourrait être mortelle). Voir ci-dessus, dosages préconisés par le magasine Dogs Naturally.
  • L’ail peut aussi provoquer des gaz (Contrebalancer avec une infusion de camomille et réduire la quantité d’ail)
  • L’ail peut provoquer des rougeurs en applications sur la peau (Préparation trop concentrée – allonger avec de l’huile ou de l’eau)
  • Il a été noté de très rares fois des irritations digestives chez certains chiens sensibles. Si c’est le cas éliminez l’ail du régime de votre chien et constatez si cette irritation perdure ou non pour savoir si l’ail est réellement à l’origine
  • Ne jamais donner de l’ail aux chiots de moins de 6 mois ou aux chiennes allaitantes. Pour les chiots, commencer avec de très petites quantités (Les chiots ne commencent à produire leurs propres globules rouges qu’à l’âge de 8 semaines et cette production grossit lentement au fil des mois)
  • Ne jamais donner aux chiens adultes soufflant d’une anémie (Déficit en globules rouges dans le sang, ce qui peut être une diminution de la concentration en hémoglobine (pigment rouge), de l’hématocrite (mesure de l’épaisseur du sang) et/ou du nombre d’érythrocytes (globules rouges) par rapport aux taux normaux pour un âge donné)
  • L’ail pour le chien ne doit pas être utilisé lorsque votre animal est sous les médications suivantes (Liste non exhaustive) : immunodépresseur, médication cardiaque, médicaments en cours de chimiothérapie, anti-coagulants, insuline, antiacides, médicaments contre pression sanguine élevée
  • L’ail pour le chien agit sur l’obstruction des vaisseaux (Fluidisation du sang). Il ne doit donc pas être administré 2 semaines avant une opération chirurgicale programmée.

Note

Ail et races de chiens. Il semble que les chiens de races Akitas Inus et Shiba Inus (D’origine japonaise) sont très sensibles à l’ail qui provoquent chez eux une anémia type hémolytique. Voir avec votre vétérinaire.

 

Dangerosité de l’ail pour le chien – Polémiques et controverse

Tous les Maîtres chiens, éleveurs ou simplement propriétaires d’un chien depuis des dizaines d’année, n’ont jamais vu des chiens en danger à cause de l’ail. A l’inverse, tous ceux qui ont utilisé l’ail en quantité raisonnée et adaptée ont pu constater son importance et son efficacité sur la santé de leur chien.

Aussi étrange que cela puisse être, ce sont des études en laboratoire qui ont amené cette polémique de l’ail pour le chien. Il est difficile, voire impossible de mener des études en utilisant la gousse fraîche d’ail elle-même, car la nature n’est pas « uniforme » et la répétabilité des mesures compromise. D’où ces  études ont été faites pour la plupart sur des extraits d’une partie des composants, en des dosages excessifs, dans des conditions non-naturelles d’application.

Une étude particulière de K.W. Lee et son équipe, est la plus connue pour avoir établi la réputation controversée de l’ail pour le chien (Voir Références ci-dessous ou cliquez ici pour la lire). Ils donnèrent 5 grammes d’ail par kilo et par jour aux « chiens tests ». C’est bien sûr une quantité excessive. Cela représente 4 têtes d’ail ou 60 gousses pour un Golden Retriever de  40 kg ou 23 grammes d’ail (6 à 8 gousses) pour un chien de 5 kg. Et ceci en 1 jour, et la même chose le lendemain !

Ce qui s’est passé alors est très bien connu en médecine vétérinaire. Le composant thiosulfate contenu dans l’ail absorbé en énorme quantité a conduit à une anémie hémolytique par corps de Heinz. Cette anémie est caractérisée par la diminution du nombre de cellules rouges qui oxygènent normalement les tissus du corps du chien. Cela devient une maladie qui peut entraîner la mort. Les symptômes de l’anémie hémolytique sont la diarrhée, la perte d’appétit, des gencives pâles, une respiration rapide et des urines noires.

Vu les propriétés bénéfiques de l’ail, il serait dommage de s’en passer pour le chien, sur la base d’études faussement documentées et utilisées. Et la solution contre ce « risque » supposé de l’ail pour le chien est simple :

  • Lire le paragraphe ci-dessus : Précautions, effets indésirables, contre-indications
  • Appliquer les Dosages et préparation : « combien en donner à votre chien »  du paragraphe précédent

Après avoir lu cette page, vous pouvez constater que l’ail n’est ni un poison, ni toxique, ni un danger pour le chien en bonne santé, à condition de suivre quelques règles faciles à comprendre et mettre en oeuvre. Il est au contraire un traitement naturel et efficace pour de nombreuses maladies du chien.

 

Antidote à l’ail pour le chien

En visitant les « restes de tables », votre chien pourrait peut être (en théorie) avoir des problèmes sanguins (Anémie) à cause de l’ail. Mais il faudrait vraiment qu’il en abuse, que ces restes de table soient abondants et contenir une proportion extrêmement importante d’ail (Voir ci-dessus « Dangerosité de l’ail pour le chien – Polémiques et controverse »).

Si vous vous apercevez que votre chien a vraiment abusé, essayez la solution – sans garantie – du Dr Wismer (Vétérinaire) qui préconise du charbon actif afin de neutraliser les substances problématiques de l’ail. Ou allez voir votre propre vétérinaire, bien sûr.

 

Notes

1/ L’ail pour le chien utilisé comme répulsif des puces et des tiques

Cela prend 2 semaines au moins pour que l’ail mangé par votre chien affecte la composition de la couche « huileuse » naturelle de sa peau. Utiliser cette méthode en avance de la saison des tiques et de puces. Donner l’ail tous les jours pendant 2 semaines (Voir les quantités ci-dessus) et ensuite 2 fois par semaine pour entretien. Dans cette période, évitez les bains à votre chien. Utiliser des shampoings doux afin d’éviter l’érosion totale de la couche protectrice « ail-ée » du chien). Voir aussi nos articles en cliquant sur « Anti-puces naturels pour chien – Traitement holistique efficace » et « Anti puces naturels à faire vous même – 9 formulations pour la peau du chien« 

2/ L’ail pour le chien peut être utilisé pour le traitement de pratiquement toute forme d’infections internes ou externes, bactériennes, virales, fongides, parasites (tels que Ténia) et protozoaires (Tels que Gardia). ATTENTION : si vous utilisez le jus d’ail, il doit être dilué fortement (2 à 3 fois plus de « support » que de jus d’ail)

 3/ L’ail pour aider à combattre le cancer

L’ail a montré des espoirs dans le cas de cancers du colon, des poumons, de l’estomac et du rectum. Des composants parmi la centaine que l’ail comprend, ont montré améliorer le système immunitaire et une activation plus grande des cellules naturellement présentes (Cellules NK). Ces cellules détruisent les bactéries pathogènes et les cellules cancéreuses . L’Institut National du Cancer Américain (National Cancer Institute ) rapporte des études sur des populations, montrant la relation entre augmentation de la consommation d’ail et la diminution du risque de plusieurs types de cancers.

 

Références

Hu Q, Yang Q, Yamato O, Yamasaki M, Maede Y, Yoshihara T. Isolation and identification of organosulfur compounds oxidizing canine erythrocytes from garlic (Allium sativum). J Agric Food Chem. 2002 Feb 27;50(5):1059-62.

National Cancer Institute (Institut national du cancer américain): Garlic and Cancer Prevention – Cliquez ici pour consulter cette étude

Hematologic changes associated with the appearance of eccentrocytes after intragastric administration of garlic extract to dogs. by Lee KW, Yamato O, Tajima M, Kuraoka M, Omae S, Maede Y.   (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11108195)

Dogs Naturally Magazine (www.dogsnaturallymagazine.com/)

Gregory L. Tlford et Mary L. Wulff – Herbs for pets – Second edition – i5 Publishing. LLC

Randy Kidd – DVM, PhD – Herbal dog care – Storey Publishing

Wikipedia – Ail cultivé – Cliquez ici