TRANSPORT DE VOTRE CHIEN EN VOITURE EN TOUTE SÉCURITÉ

 

Transporter son chien en voiture est un risque le plus souvent ignoré et très peu documenté sur internet. La prévention routière a rendu obligatoire les ceintures de sécurité, ce qui sauve de nombreuses vies. Mais pour votre chien ? Votre chien n’est pas une personne, il n’a pas de main pour s’accrocher. Sa sécurité est donc plus difficile à assurer. Et la sécurité des autres passagers peut aussi être mise à mal par la projection du chien dans l’habitacle : les forces qui agissent alors sont supérieures à celles que subissent les pilotes d’avions de chasse lors d’acrobaties.

Il s’agit donc de bien « organiser » sa voiture avant tout trajet avec son chien, afin de ne pas mettre en danger chien et passagers et pour que tout se passe comme vous l’espériez. Cette organisation porte sur la sécurité des passagers et du chien (en cas d’accident), la sécurité du chien lors des arrêts (le garder en laisse), la santé du chien (Déshydratation, la température dans la voiture et interne du chien, les courants d’air)..

 

Transport de chien en voiture et le risque en cas d’accident : la projection du chien

Tout le monde connaît les conséquences pour les passagers d’un choc entre voitures ou contre un mur ou un arbre. D’où les ceintures de sécurité, pas toujours totalement efficaces mais qui ont augmenté la sécurité et sauvé des millions de vies depuis qu’elles ont été imposées.

Lors d’un choc entre voitures, la décélération qui se transforme en force de plusieurs tonnes lors d’un impact frontal, est souvent fatale pour les personnes non attachées. Il en est de même pour un chien. Le cas le plus grave est lorsque votre chien à l’arrière, non fermement maintenu en place, est projeté en direction du pare-brise, sur la nuque des passagers avant de la voiture – et cela est vrai même pour un léger accident. Et n’espérez pas qu’un voisin du chien sur le siège arrière ait la force nécessaire pour maintenir le chien en place(1). Même Spiderman en serait incapable !

A noter qu’un accident peut se produire sur un petit parcourt, de quelques kilomètres, lorsque vous allez avec votre compagnon, chercher votre enfant à l’école. A noter encore que vous n’avez pas à rouler à 200 km/h pour que l’accident soit mortel : un petit 50 km (ou moins) suffit largement.

Il est donc absolument nécessaire de maintenir à sa place votre chien quelles que soient les circonstances. Quelles solutions adopter ?

 

Note 

(1) Il n’existe pas en France, de texte de loi qui oblige explicitement d’attacher son chien en voiture. Mais les articles R412-2 et R412-6 du Code de la route précisent juste que « tout conducteur ou passager doit porter une ceinture de sécurité homologuée » (sans plus de détails sur la notion de passager) et que les « possibilités de mouvement [du conducteur] et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers ». Bref, si un policier ou un gendarme constate que votre chien (ou votre chat) n’est pas attaché, vous aurez à payer une amende.

 

Transport de chien en voiture et forces engendrées lors d’un accident

Pour comprendre le danger et l’importance du problème du transport de chien en voiture, un petit calcul suffit. Les « forces » engendrées lors d’accidents sont énormes. Nous voulons ici vous sensibiliser au fait que votre chien, en particulier s’il n’est pas attaché, est en réel danger et qu’il est aussi un danger pour les autres passagers. Il met en péril votre sécurité, aussi bien que sa propre sécurité. Voici les chiffres à retenir au sujet de la décélération et de ses conséquences qui se produit au moment d’un accident de voiture :

  • jusqu’à 100 m/s² ou 10 g(1), la décélération est supportable pour des passagers jeunes, en bonne santé et ceinturés.
  • à partir de 150 m/s² ou 15 g, risque de lésions au visage et aux membres, fort risque d’hémorragie interne.
  • au-delà de 200 m/s² ou 20 g , aucune possibilité de survie.

Par ailleurs, en moyenne, lors d’une collision frontale (Ex: rentrer dans une autre voiture), la voiture passe en 0,1 seconde seulement de sa vitesse « avant choc »  à la vitesse 0 (Le temps pendant lequel les tôles se « plient »).  Ce temps peut être plus court (0,05 seconde) et la décélération plus importante, donc plus « mortelle », lorsque vous heurtez un mur. (Le mur est beaucoup moins « élastique » que la voiture « d’en face »). C’est cette décélération énorme qui provoque des dommages corporels et quelquefois mortels lors d’accidents de voitures.

A titre d’exemple, pour ce genre de collision à 50 km/h seulement, un chien de 10 kg « pèse » 139 kg lors de sa décélération. Lorsqu’il s’écrasera sur un objet, le montant de l’habitacle … ou la tête des passagers à l’avant la décélération sera au moins de l’ordre de 139 m/s² (soit 14 g) ou même beaucoup plus si les matières au point de contact sont « dures » – donc cette décélération se situe dans la plage de décélération citée ci-dessus, où les lésions sont extrêmement graves(2).

Transport de chien en voiture - Chien sur sa cage

La cage ne doit pas être trop grande

D’où l’importance de bien « ancrer » votre animal afin qu’il reste « solidaire » avec la voiture – bien que cela n’éliminera pas totalement le choc (La cage ne doit pas être trop grande afin de « maintenir » le chien). D’où la nécessité d’utiliser une cage bien « attachée » pour transporter votre chien. D’où l’occasion de vous rappeler la dangerosité pour les passagers des accidents de voiture : les pilotes d’avions de chasse peuvent subir au maximum des accélérations de près de 10 g alors que dans un accident, la décélération peut être plus de 14 g soit 40% plus élevée. Mais là s’arrête la comparaison : les pilotes de chasse peuvent subir ces accélérations pendant plusieurs secondes (Avec une combinaison spéciale anti-g) alors que la durée de la décélération lors d’un accident dure moins de 1 dixième de seconde (Mais sans combinaison spéciale).

Et si votre chien pèse 20 kg, son « poids » à 50 km/h deviendra 278 kg. Et si vous roulez à 100 km/h, son poids aussi sera à peu près à nouveau multiplié par 2, soit :

  • 139 kg pour un chien de 10 kg à 50 km/h
  • 278 kg pour un chien de 20 kg à 50 km/h
  • 278 kg pour un chien de 10 kg à 100 km/h
  • ou 556 kg pour un chien de 20 kg à 100 km/h.

 

Note pour ceux qui veulent connaître d’où viennent ces chiffres

(1) L’accélération de la pesanteur (Qui nous maintien au sol) est de 9,81 m/s². Elle est « dite » de 1 g. En aéronautique, l’accélération ou la décélération est exprimée en « g ». 

Transport de chien en voiture - Chien volant dans l'habitacle de la voiture

Chien en « plein vol » du fait du choc

(2) Si une voiture roule à 50 km/h seulement, soit 13,88 m/s, l’arrêt de la voiture en 0,1 s conduira à une décélération des passagers et de la voiture de 13,88/0,1 =  138,8 m/s². Nous sommes déjà, à seulement 50 km/s, dans la zone de sérieux danger (Inférieure à 150 m/s²) pour vous et votre chien. Mais il y a pire encore, la force qui « soulèvera » de sa place lors de la décélération un chien de 10 kg seulement, du fait de l’impact de la voiture sera 10*138,8 = 1388 N soit 139 kgf. Cela signifie que:

  • Le chien (ou sa cage) doit être très solidement attaché s’il ne veut pas devenir un objet volant
  • Si le chien « décolle » de son siège et heurte la tête d’un passager à l’avant, ce dernier sera très certainement tué si le choc avec le chien est « direct » (Sans rebond).

Et vous avez noté : ces calculs simplifiés sont pour une vitesse de 50 km/h et un chien de 10 kg. A 100 km/h, ces valeurs seront plus du double, du aux effets « limités » d’écrasement de la carrosserie. Et avec un chien de 50 kg ? Amusez vous à faire le calcul ! Nous parlons alors d’une tonne ou plus. Et vous découvrirez qu’une cage métallique robuste n’est pas superflue !

 

Transport de chien en voiture : la ceinture de sécurité pour chien

Lors du transport de votre chien en voiture, il ne doit jamais être sur le siège avant. Outre le fait que vous aurez une contravention si vous êtes contrôlé (Et le chien se voit très bien de l’extérieur de la voiture), c’est un réel danger, car une source d’inattention et perturbation pour le conducteur.

Transport de chien en voiture - Harnais

Chien décollé du siège et étranglé par son harnais et cage plastique écrasée contre le siège

Il existe dans le commerce des « sièges » (Pour petits chiens), des colliers, des ceintures de sécurité pour chien et des harnais qui viennent se fixer au système de sécurité du véhicule (Ceinture). Le résultat des tests indiquent :

  • Les colliers et ceintures risquent d’étrangler le chien lors de l’impact et son peu efficaces.
  • Les « sièges » ne pourront jamais résister à un impact frontal, même si le chien pèse seulement quelques kg.
  • Préférez le harnais, beaucoup plus costaud en général et qui évite l’étranglement. Le harnais est un moindre mal, cependant loin d’être vraiment efficace. Bien choisir le harnais. Il doit être avec des sangles le plus large possible pour éviter des dommages à leurs points d’appuis sur le corps. Ils se déclinent en taille de chien et peuvent être en deux parties pour le maintenir « à l’avant » et « à l’arrière » du corps. Mais choisissez bien le fabricant : tous ne sont pas d’égale efficacité (1)
  • Attention, le système d’accrochage doit être très robuste (Voir § précédent) et certains équipements ne sont pas compatibles avec le système d’accrochage de toutes les marques de voitures (Ceintures de sécurité).

Vous l’avez compris, ces systèmes de maintien en place de votre chien seront peut être suffisants pour un petit accrochage. Ils fourniront aucune protection ni pour le chien, ni pour les autres passagers en cas de chocs sérieux.

 

(1) Résultats du Touring Club Suisse
Tests sur les Harnais – https://www.tcs.ch/fr/tests-conseils/tests/voitures-crash-tests/crash-tests/transport-de-chiens.php#anchor_96a7328f_Accordion-Harnais-de-s–curit–
Comparatifs sur les harnais – Voir ce même lien.
Vidéo – Voir ce même lien 

 

Transport de chien en voiture : grille de séparation et filet de protection

Transport de chien en voiture - Chien dans le filet de protection

Chien dans le filet, sur la tête du conducteur

Pour le transport de chiens en voiture, la grille de séparation ou le filet évite à votre chien de passer vous « voir » à l’avant, de vous gêner ou de capter votre attention (Attention : contravention). Mais là encore, tous les crash tests d’accident sérieux ont montré que la sécurité des passagers sur les sièges avant est pratiquement inexistant même avec une grille bien installée. Dans le cas de la grille, sous l’effet d’un choc, elle se détachera de ses points d’ancrage. Le corps du chien (qui pèsera à cet instant plusieurs centaines de kg, voire une tonne) sera propulsé et aplatira la grille sur les sièges avant et sur ses passagers.

Pour ce qui est des filets de protection, la encore, le « poids » du chien, « lancé » vers l’avant par la décélération, l’étirera, le déchirera ou l’arrachera des points de fixation – et le chien se retrouvera au niveau du pare brise après avoir balayé tout sur son passage (La tête des passagers avants en particulier).

En résumé, ce système n’est pas la solution efficace lorsqu’elle est le plus nécessaire : lors d’une grave collision de voiture(s).

 

Transport de chien en voiture et caisse de transport à l’arrière de l’habitacle

Dans le cas du transport de chien dans l’habitacle de votre voiture dans une caisse de transport , vous avez deux possibilités :

  • soit disposer la cage sur le siège arrière
  • soit installer la cage sur le plancher, entre les sièges arrières et les dossiers des sièges avant

Bien sûr, cela sous entend que votre chien n’est pas gigantesque, c’est-à-dire que sa cage de transport entre dans l’habitacle de la voiture et/ou sur le plancher.

Il existe des cages normalisées IATA – obligatoires pour les transports aériens – qui ont été « pensées » afin de limiter au mieux, les risques liés à la sécurité. Elles sont aussi étudiées pour donner un maximum de confort à votre chien, dans un minium d’espace (Se retourner, se coucher, rester debout). Par ailleurs, cette cage IATA pourra servir si un jour vous devez prendre l’avion avec votre chien (Voir notre article « VOYAGER EN AVION AVEC SON CHIEN – Préparer son voyage« ).

Transport de chien en voiture - Cage siège arrière écrasée par la ceinture

Cage en plastique en train de d’écraser

Ces cages de transport pour chien existent en plastique moulé ou en acier (Pour les plus gros chiens). D’après les tests de crash fait par des laboratoires officiels allemand et suisse(1):

  • Les cages de transport en plastique se déforment facilement sous l’impact puis s’écrasent en partie ou en totalité, éventuellement explosent, comme un coquille de noix.
  • Si votre choix se porte sur une cage dans l’habitacle, il faut définitivement préférer de la poser sur le plancher entre le siège arrière et le dossier. C’est l’endroit le plus sûr, pour la cage, le chien et les autres passagers.
  • A l’inverse, installer la cage sur la banquette arrière, même maintenue par la ceinture de sécurité du siège, est dangereux car la surface de retenue de la ceinture de sécurité est très faible. La force est telle (Voir ci-dessus) qu’elle fait littéralement « éclater » la cage en plastique, qu’elle soit renforcée ou non.

IMPORTANT

Ne jamais laisser votre chien – même très léger – sur la planche de la lunette arrière. En cas d’accident il deviendra littéralement un obus en direction des passagers, avec tous les dégâts que cela implique. Voir photo du chien qui vole

(1) Il s’agit de ADAC, organisme et laboratoire allemand de tests de crash de voitures et du Touring Club Suisse dont vous trouverez les adresses dans la bibliographie ci-dessous.

 

Transport de chien en voiture et caisse(1)(2) de transport dans le coffre

Transport de chien en voiture - Cage en métal

Cage métal pour gros chien

C’est certainement la solution de transport de votre chien la plus sécurisée et sécurisante pour le chien et les passagers. L’espace est en général plus important, donc offre la possibilité de cage plus conséquente, peut être en acier donc plus résistante, avec plus de confort (Tapis de sol), sans gêne pour les autres passagers (Poils et bave).

S’il s’agit d’une voiture berline ou d’une compacte avec hayon, très souvent la planche arrière peut s’enlever afin de laisser lumière, aération et sensation de présence de son maître dans l’habitacle. La cage du chien peut (et doit) donc être fixée dans le coffre et reste de ce fait vraiment séparée de l’habitacle.

S’il s’agit d’une voiture break, il est en général facile de rentrer une cage par la porte arrière. Mais là encore, il faut fixer sérieusement la cage au plancher de la voiture, afin d’éviter l’envolée de la cage en direction des passagers, en cas d’accident sérieux.

Malheureusement, quelquefois le coffre de berlines est vraiment « extérieur » à l’habitacle de la voiture et la planche arrière inamovible (Sauf à la démonter). Le chien dans le coffre sera isolé dans le noir. L’aération sera moins bonne, mais pensez à ouvrir le « passe-ski » s’il existe dans votre voiture. Enfin, il existe aussi un accessoire qui tient le coffre ouvert de quelques centimètres et permet ainsi de la lumière et de l’aération (Mais peut être aussi de quelques gaz d’échappement).

 

(1) Crash tests sur les caisses de transport pour chiens faits par le Touring Club Suisse – https://www.tcs.ch/fr/tests-conseils/tests/voitures-crash-tests/crash-tests/transport-de-chiens.php#anchor_96a7328f_Accordion-Caisses-de-transport

(2) Résultats comparatifs des crash tests sur cages de transport pour chien – Touring Club Suisse – Voir lien ci-dessus – Comparatif

 

Transport de chien en voiture dans le coffre, sans cage

Transport de chien en voiture - Chien à l'arrière voiture non attaché, sans cage

Ce qu’il ne faut pas faire …

Transporter votre chien dans le coffre et sans cage n’est pas à faire. Le chien, dans le coffre, doit être dans une cage – ou à la limite, attaché avec un harnais.

Sans cage, il pourra « remonter » dans l’habitacle si la planche du hayon est ouverte. Et alors, l’attention du conducteur peut être détournée et en cas d’accident, votre chien sera comme un boulet qui traversera l’habitacle à hauteur de la plage arrière. Voir à nouveau le paragraphe ci-dessus. De plus, la cage « maintien » le chien lors des virages et des freinages.

Même si vous l’attachez, sa laisse ne pourra être en permanence tendue, pour lui permettre de se lever, se coucher ou s’asseoir. En cas d’accident sérieux il sera écrasé contre le fond du coffre, le dossier des sièges arrières, peut être avec le cou tordu et la colonne vertébrale cassée. C’est la mort assurée. Et ne pas oublier que « son poids » au moment de son impact, est de l’ordre de 14 fois son poids normal !

 

Transport de chien en voiture : les autres accessoires et recommandations indispensables

Il existe de nombreux accessoires de transport de chiens en voiture dans les magasins spécialisés ou sur internet. Beaucoup sont des gadgets, d’autres très utiles :

  • Une protection de vos banquettes contre les pipis de chiens ou les vomissements, qui sont assez fréquents lors des premiers voyages en voiture, mais pas seulement. A l’inverse, si votre chien n’est pas sujet « au mal de mer », habituellement, cela ne viendra pas en vieillissant (Sauf en cas d’indigestion).
  • Transport de chien en voiture - Rampe télescopique pour chien âgéUne protection des banquettes ou le coffre contre les poils et/ou les vomissements. Réservez une couverture ou un drap facile à enlever et secouer. Une couverture de rechange est indiquée au cas …
  • Il existe aussi des « lits » ou tapis de sol pour coffre très confortables. Mais cela n’autorise pas plus à ne pas « fixer » le chien (ou sa cage) (en cas d’accident).
  • Pour un chien âgé et lourd, vous pouvez acheter une rampe télescopique facile à installer,  afin de l’aider à monter dans la voiture.

Pour ce qui est des bonnes habitudes à prendre, lorsque vous voulez transporter votre chien en voiture, nous pouvons citer :

  • Habituez votre chien à voyager en voiture le plus jeune possible et sur de petits trajets.
  • Faites manger légèrement votre chien pour qu’il n’ait pas l’estomac vide mais au moins 2 heures avant le départ.
  • Il existe des médicaments pour éviter les nausées du chien (Voir votre vétérinaire). Mais il existe aussi des remèdes naturels qui sont aussi efficaces. La camomille par exemple est une tisane apaisante qui agit en ce sens. D’autres plantes sont également efficaces.
  • Ne pas laisser le chien fenêtre ouverte et tête au vent, même si la température est élevée. Cela est le plus sûr moyen qu’il attrape une otite ou une conjonctivite et gâche ainsi votre déplacement.
  • Lorsque vous vous arrêtez, mettez-lui sa laisse AVANT d’ouvrir une portière(1). Ne laissez pas votre enfant s’en charger. Le chien pourra être « nerveux » après quelques heures de voiture et difficilement « gérable ». Un chien qui s’échappe loin de chez lui sera difficile à retrouver. D’où l’importance de votre téléphone ou autres moyens de vous avertir à inscrire sur son collier ou harnais.
  • Faites un arrêt toutes les 2 heures. Deux heures de conduite est assez long pour le conducteur et garantir la sécurité. C’est encore plus long pour un chien, qui a besoin de se dégourdir les jambes, sentir … et faire ses besoins.
  • N’oubliez pas d’emporter ce qu’il faut pour ne pas laisser derrière votre chien ses excréments. Les autres personnes existent aussi et n’apprécient peut être pas de se retrouver avec la semelle de leurs chaussures « emplâtrée » ou que leurs enfants s’amusent avec de la terre ou du sable souillés.
  • Lorsque vous êtes arrivés à destination, prenez quelques précautions : votre chien est « en pays étranger », ce qu’il aime modérément. Gardez le près de vous afin qu’il s’habitue, ne le laissez pas s’éloigner, tenez le en laisse.
  • Le chien ne transpire pas mais régule sa température interne en tirant la langue et en haletant. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas besoin d’eau, et même beaucoup d’eau lorsqu’il voyage et qu’il fait chaud.
  • Par ailleurs, la température interne naturelle du chien est entre 38 et 39°C. Dans une ambiance très chaude (Ex : voiture), le chien peut avoir « un coup de chaleur », haletant, avec beaucoup de salive et de mousse autour de la bouche. Sa température peut atteindre 41°C et cette hyperthermie peut être mortelle(2). Il faut donc immédiatement sortir le chien pour le mettre dans un endroit moins chaud et le couvrir de serviettes mouillées. Mais ne pas l’arroser avec de l’eau froide car cela ferait baisser trop rapidement sa température interne.
  • La température dans une voiture, peut atteindre 50°C en 30 minutes – d’où bien au delà des 41°C mortels pour le chien. En conséquence, ne JAMAIS laisser un chien dans une voiture vitres fermées. Ne Jamais laisser un chien dans une voiture au soleil, même pas très fort. La voiture doit toujours être à l’ombre, avec au moins 2 vitres situées en diagonale ouvertes de plusieurs centimètres (Mais pas au point que le chien puisse s’échapper). Limiter le temps pendant lequel vous vous absentez – ne jamais l’abandonner plusieurs heures.

 

(1) L’espérance de vie d’une personne circulant à pied sans précaution sur une autoroute a été estimée par les exploitants d’autoroutes à 20 minutes. A combien de minutes pensez vous que votre chien pourrait survivre s’il vous échappe sur une aire d’autoroute ? Sans compter le danger mortel pour les passagers de la voiture qui le heurtera ?

(2) Les chiens de race brachycéphale (Ceux qui ont un museau aplati tel que le bouledogue français) peuvent faire des coups de chaleur même s’il ne fait pas très chaud, sous l’effet du stress ou d’un effort trop important (Manque d’air du fait de la morphologie du museau). Cette hyperthermie peut être létale si le chien n’est pas amené chez un vétérinaire et refroidi à temps.

 

Et si vous voulez en savoir plus pour voyager avec votre chien

 

Bibliographie

Les photos de crash tests sont extraites des vidéos du laboratoire allemand Adac (https://www.adac.de/) et du Touring Club Suisse (https://www.tcs.ch/)
Rapport du Touring Club Suisse : effets sur les chiens des collisions de voitures – https://www.tcs.ch/mam/Digital-Media/PDF/Booklets/cages-pour-transport-de-chiens.pdf
https://www.tcs.ch/fr/tests-conseils/tests/voitures-crash-tests/crash-tests/transport-de-chiens.php#anchor_96a7328f_Accordion-Harnais-de-s–curit–
Rapport de l’Adac https://www.adac.de/)
https://www.dailymotion.com/4774a6df-3b68-48d4-bb08-2b035a462265