VACCINATION : préparez votre chien avec les plantes

 

Vaccination de votre chien : ce n’est pas un acte médical anodin. Les effets secondaires immédiats ou les jours qui suivent vont de « légers » à « très graves ». Les effets secondaires à moyen et long terme (Quelques semaines à quelques années) bien que très peu documentés, sont la plupart du temps aussi très graves (Maladies auto-immunes, maladies chroniques, allergies, problèmes d’articulations, cancers). Et nous proposons d’éviter tous ces problèmes à l’aide de plantes. Peut être beaucoup de lecteurs de cet article penseront que c’est une protection dérisoire, d’autres que nous en faisons trop, pour une « intervention » répétée des millions de fois dans le monde. Et pourtant, lisez la suite et vous verrez ….

Cependant, tout le monde peut constater la relation directe avec les vaccins (et la nourriture industrielle qu’on leur inflige) et la durée de vie moyenne de nos chiens qui diminue : il devient de plus en plus rare qu’elle dépasse 10 ans – avec des morts « courantes » par cancer à l’âge de 2 ans(1). Et malgré leur mort jeune, leur fin de vie se fait le plus souvent dans l’incapacité et a souffrance. C’est la raison pour laquelle nous pensons qu’une vaccination – si elle est nécessaire – doit se préparer consciencieusement. Faut-il courir ces risques de santé sans rien faire alors qu’il y a des solutions faciles et naturelles, peu chères pour « préparer » votre chien à se faire vacciner ?

(1) Pour comprendre les intérêts économiques de la vaccination cliquez sur « RISQUES DE VACCINATION : ce que votre vétérinaire vous cache« .

 

Préparer son chien à une vaccination : protocole à suivre

La vaccination est un stress pour votre chien : très probablement il a peur de la piqûre, du vétérinaire, de l’ambiance. Mais le stress dont nous parlons ici est celui de son corps et de ses fonctions qui seront agressées par une dose massive de plusieurs produits pathogènes (Certes « atténués ») simultanément que sont les vaccins. Ce qui n’est pas habituel naturellement.

Vaccination - Chien qui s'amuseIl est donc important de préparer la vaccination de votre chien :

  1. D’abord qu’il soit en forme le jour de sa vaccination. Sinon reportez la vaccination
  2. Essayez d’obtenir de la part du vétérinaire 1 ou 2 vaccins « à la fois » – pas 4 à 5 dans la même seringue
  3. « Booster » son système immunitaire 2 ou 3 semaines en avance
  4. Soignez sa nourriture quelques semaine en avance, qu’elle soit équilibrée suffisante et sans excès
  5. Après la vaccination, faites une légère désintoxication pour débarrasser son corps des toxines et déchets consécutifs à la vaccination
  6. « Remettre à niveau » son système immunitaire après la vaccination

La vaccination produira une importante sollicitation du système immunitaire général, qui comprend le foie, les reins en plus des globules blancs, des anticorps et autres cellules destinées à lutter contre les microbes et virus pathogènes. (Voir système immunitaire, en cours de rédaction). Il faut donc s’attacher à aider tous ces organes du système immunitaire afin de réduire au mieux les effets secondaires très sérieux souvent à long terme et qui entraînent des séquelles à vie de votre animal.

 

Aperçu de ce qui se passe dans le corps du chien au moment de la vaccination … et après

Il faut tout d’abord comprendre que le chien se protège lui même (Naturellement) contre les microbes et virus qui l’agressent lorsqu’il mange, respire ou se blesse. C’est son système immunitaire qui est au centre de cette défense.

Le système immunitaire est un système complexe et de ce fait terriblement fragile dans son fonctionnement. Il est déjà actif à la naissance (Immunité innée, héritage de la mère) et continue à se construire et se perfectionner à chaque “rencontre” avec des micro-organismes pathogènes (Immunité acquise). En bon état, il reconnaît tous les “composants” (Les milliards de Cellules, les centaines de fonctions) du corps auquel il appartient. Et aussi toutes les parties “étrangères”, cellules et autres (Microbes, virus, champignons, toxines) dont il se débarrasse (Le plus souvent). En mauvais état (Endommagé) le système immunitaire peut « dérailler » et se retourner contre les composants du corps (Ce qui devient des maladies auto-immunes, chroniques, allergies, cancers, etc.).

Vaccination - Seringue et chien

Quant à la vaccination, elle est une « manipulation » du système immunitaire :

  1. En injectant directement dans le sang (Pas par les voies naturelles habituellement empruntées par les microbes pathogènes tels que la bouche, le nez et autres orifices) des virus et microbes issus des « vrais » virus et microbes pathogènes;
  2. En mélangeant 2, 3, 4 voire 5 vaccins dans la même seringue et injectés simultanément;
  3. En injectant une dose relativement importante des micro-organismes pathogènes atténués ou tués « mélangés » dont on veut se protéger (Ex : la grippe, la rage, la maladie de Carré, etc.);
  4. Bien sur, le système immunitaire réagira beaucoup, moyennement ou pas du tout, en « fabriquant » des anticorps chargés d’éliminer les microbes correspondant aux anti-gènes pathogènes injectés.

Jusqu’à ce point, rien de suspect en ce qui concerne la pratique vaccinale, sauf peut être la manière « brutale » et peu naturelle de l’inoculation . Mais après, qu’en est-il des effets secondaires ?

 

Les effets secondaires de la vaccination

Une contamination naturelle (dans la vie réelle) par un microbe est le plus souvent le fait d’un seul micro-organisme pathogène « à la fois » (Pas de 4 ou 5 comme lors d’une vaccination). Le système immunitaire par un jeu complexe « entre cellules » (Reconnaissance, marqueurs, présentation des cellules) fabrique un type d’anti-corps spécifique contre ce pathogène. De plus, après la fin de la maladie, il garde « la mémoire » de cet antigène et son anti-corps pour être rapidement prêt à l’occasion d’une attaque future de ce microbe.

Lors d’une vaccination avec plusieurs pathogènes, le système immunitaire peut être perturbé :

  1. Il peut être en période de faiblesse. C’est le cas des chiots, des chiens âgés dont le système immunitaire est lent et « diminué ». Cela peut être celui des chiens qui relèvent de maladies, fatigués, dont le système immunitaire vient d’être sollicité et ne s’est pas encore « régénéré ». C’est aussi le cas lors de maladies chroniques, etc. car le système immunitaire est sollicité en permanence.
  2. Le système immunitaire peut avoir du mal à différencier et fabriquer 4 à 5 types d’anticorps différents et simultanément. La lecture des « signalisations » entre cellules peuvent être erronées ou annulées. La « logique » du système immunitaire peut alors être déréglée quelquefois à vie. Il pourra être sans réaction (Aucune immunisation), réagir normalement (Immunisation effective) ou au contraire sur-réagir (Le système immunitaire peut se retourner contre le corps du chien et attaquer un organe). C’est ce dernier cas qui conduit à des maladies auto-immunes (Le système immunitaire considère des parties du corps qui l’abrite comme « ennemis »), des maladies chroniques (Effet mémoire), des défaillances de certains cellules (Cellules NK par exemple qui ne font plus leur travaille d’anéantir les cellules cancéreuses).
  3. Qu’il réagisse normalement ou en « sur-régime », le système immunitaire produira des « déchets » : cellules mortes, toxines produites, etc. Ces déchets s’évacuent normalement via le foie, les reins (Excréments, urine) et la peau (Suintement cutané). Ils peuvent devenir vite surchargés, surtout si le chien n’avait pas une bonne hygiène nutritionnelle avant la vaccination (Par exemple, les croquettes sont chargées en « additifs » – comme les plats cuisinés – qui s’accumulent dans le foie et les reins). L’évacuation de ces déchets se fera par d’autres voies. Par exemple, cela se transformera en allergies cutanées purulentes.

En conséquence et dans tous les cas, après la vaccination, il sera nécessaire d’aider les organes (Foie, reins, etc. ) à se nettoyer d’abord et le système immunitaire de votre chien à se reconstruire.

Vaccins : bénéfiques ou dangereux pour votre chien ?

Recevez gratuitement nos recommandations sur les vaccins dans ce dossier complet sur un sujet explosif.

Profitez-en avant qu'il ne soit retiré ! 

 

Renforcer le système immunitaire avant la vaccination – Par les plantes

Il y a plusieurs plantes qui peuvent renforcer le système immunitaire. En action « secondaire » elles se différencient cependant. Choisissez celle(s) qui conviennent le mieux à votre chien et l’état de ses organes à « renforcer » à cette occasion. Les vétérinaires holistiques recommandent en premier l’échinacée, plus une des plantes « adaptogènes », le curcuma et la réglisse (Voir la note 2 : contre-indication). L’ail peut être considéré comme plante médicinale ou plante aromatique. C’est la raison pour laquelle vous la retrouvez au paragraphe suivant (Attention : l’ail qui est un remède très performant, doit cependant être utilisé en quantité modérée pour le chien Voir notre article en cliquant sur « AIL POUR LE CHIEN : POISON OU MEDICAMENT ? »

Echinacée

Vaccination - Echinacée

Echinacea pourpre – By Atilin (Own work) [Public domain], via Wikimedia Commons

C’est la plante la plus souvent préconisée pour renforcer le système immunitaire.

  • Elle produit un coup d’accélérateur aux différentes fonctions du système immunitaire (Production de globules blancs, interféron, interleukine, etc.). Est aussi anti-inflammatoire, a une activité anti-tumoral. Son activité directement contre les bactéries et virus est moyenne.
  • La prise recommandée par les vétérinaires holistiques s’étend sur 3 semaines et doit s’arrêter avant la vaccination.
  • Posologie : la plus facile est sous forme de teinture (Non alcoolique si possible lorsque pour le chien) – Voir la notice du fabricant.

Astragale, les champignons shiitake et reishi et le Ginseng sibérien

  • Ce sont des « adaptogènes » : augmentent l’endurance et le niveau d’énergie, améliorent la réponse du corps aux situations de stress (Maladie systémiques(1), infection, trauma émotionnel).
  • Voir les instructions de la notice du remède que vous avez choisi.

Ail

  • L’ail(2) est un puissant antimicrobe, antiviral, antimycoses, antioxydant. Il est aussi immunostimulant (Stimule les fonctions immunitaires). Diminue la tension.
  • L’ail doit si possible être utilisé frais, finement coupé ou râpé (10 mn avant de le servir – ne pas le stocker). Il peut être utilisé en poudre (Mais a perdu une partie de ses composants donc de ses qualités).
  • Posologie : à chaque repas pendant 1 semaine – puis arrêter une semaine. Planifiez afin que la semaine avant la vaccination, soit une semaine « sans » ail. Pour les quantités en fonction du poids du chien, voir notre article « AIL POUR LE CHIEN : poison ou remède naturel ? » en cliquant ici

Curcuma

  • Le curcuma stimule le foie et les fonctions digestives dans le cadre du système immunitaire. Il est aussi antimicrobien et anti-cancérigène utilisé dans les maladies cardiovasculaires.
  • Contre indiqué en cas de blocage de la vésicule biliaire (Calculs)

Réglisse et bourrache

  • La réglisse et la bourrache stimulent les glandes surrénales, aident et protège le foie.
  • La réglisse(3) est aussi un « adaptogène » (Augmente l’endurance et le niveau d’énergie), anti-inflammatoire et un stéroïde naturel. Est aussi utilisé pour les problèmes liés aux bronchites et abdominaux. Alternative : ginseng – de préférence de Sibérie)
  • Posologie : teinture (Non alcolique ou bas taux d’alcool) – 12 à 20 gouttes par 10 kg de poids du chien – Pendant 2 à 3 semaines.

Notes

(1) Les maladies systémiques, ou collagénoses, ou connectivites, constituent un ensemble de maladies liées à une atteinte immunologique et inflammatoire du tissu conjonctif et du collagène et dont les caractéristiques sont de présenter des lésions diffuses dans de nombreux endroits du corps, et des signes biologiques inflammatoires.

Ces maladies font partie de la médecine interne, car elles touchent plusieurs organes à la fois et ne relèvent donc pas d’une spécialité unique (telles la cardiologie, la pneumologie, etc.). Par exemple : la polyarthrite rhumatoïde,  La maladie de Horton, La pseudo- polyarthrite rhizomélique, etc.

(2) L’ail doit être donné au chien en quantité modérée, fonction du poids du chien. Voir notre article « AIL POUR LE CHIEN : poison ou remède naturel ? » en cliquant ici

(3) Attention : il a été reporté que la réglisse pouvait créer une rétention de sodium. Prudence si votre chien a des problèmes rénaux ou est sous médication cardiaque. Ne pas utiliser pour les chiennes enceintes ou allaitantes sans suivi d’un vétérinaire holistique.

 

Soigner la qualité de la nourriture de votre chien avant la vaccination

Vaccination - Chien et côte de viandeLa nourriture est un point très important de la santé de votre chien (Comme de la votre) et encore plus important au moment où son corps va avoir à affronter des « ennemis » que sont les antigènes.

  • Si votre chien à un régime « cru » tel que BARF, ne rien changer. Prenez seulement soin de bien équilibrer nutritionnellement les repas, qui doivent être de qualité et  en quantité suffisantes.
  • Si à l’inverse, votre chien est habitué aux repas croquettes ou industriels (Boîtes), ne changer pas ses habitudes, ne passer pas au menu BARF dans l’urgence (Qui serait meilleur dans cette période de stress). Mais remplacez les croquettes et repas ou boîtes « toutes prêtes » habituelles par les produits haut de gamme.
  • Si vous servez à votre chien des repas « préparés » maison, prenez soin qu’ils soient bien équilibrés, riches en protéines animales et compléments naturels (Voir ci-dessous)

Dans tous les cas, n’oubliez pas d’ajouter des compléments alimentaires naturels à la nourriture sous forme liquide (si elles existent) ou de plantes fraîches ou séchées suivant disposition :

  • Origan : Digestif et carminatif (Flatulences). Anti-inflammatoire, antiseptique et antibactérien (Bactéries, virus, champignons, mycoses). Infusion dans la nourriture (50 g d’origan dans 1 l d’eau pendant 7 mn – 2 cuillères à café par repas)
  • Thym : Mixer les branchettes. Existe aussi en teinture (Choisir sans alcool) ou macéra glycériné : 1/4 de cuillère à café (1 ml) par 15 kg de poids
  • Curcuma : voir ci-dessus
  • Cumin : propriétés carminatives (Flatulence), antispasmodiques et anti-inflammatoires (Digestion difficile, flatulences, douleurs abdominales et stomacales, traitement des inflammations rhumatismales).
  • Cayenne : en poudre ou mouliné. Active la circulation du sang (Vasodilatateur) et « réchauffe » le corps
  • Ail : voir ci-dessus
  • Persil : feuilles (Protéines et vitamines A, C, B, B2 et K, fibres, calcium, fer, magnésium, etc. Aide au fonctionnement du rein). 1 cueillère à café par 10 kg de poids du chien ou quelques gouttes si sous forme de teinture.

 

Après vaccination : rétablir le système immunitaire

La vaccination a sérieusement traumatisé le système immunitaire, qui s’est affaibli suite aux « attaques » et aux « pertes » qu’il a subit (« Bonnes » cellules qui ont été détruites ou abîmées). Il faut donc le remettre en bon ordre de marche, en accélérant sa « remise à niveau ».

Deux actions à prévoir :

  • Aider à évacuer les déchets, toxines, etc. que la vaccination à engendré en activant le fonctionnement du système immunitaire : désintoxication
  • Booster le système immunitaire de votre chien pour qu’il puisse faire face rapidement aux pathogènes(1) qui l’entourent.

Mais ces deux actions ne doivent pas être simultanées mais légèrement décalées d’une semaine environ et dans l’ordre indiqué : désintoxication d’abord puis renforcement du système immunitaire(2).

(1) Tous les jours, le système immunitaire fait face à des dizaines « d’attaques » bactériennes ou virales, sans que nous nous en apercevions. Un autre exemple : le système immunitaire détruit chaque jour par centaines, des cellules « cancéreuses » ou qui le deviendraient et ceci pour les personnes (ou les chiens) qui ne sont pas atteintes du cancer.

(2) Attention : chiens avec problèmes : âgés, chiots, problèmes de foie, de reins, diabète (Pancréas), maladies auto-immunes, etc. La vaccination de ces chiens est souvent non recommandée car les risques consécutifs aux vaccins sont encore plus grands. Si cependant la vaccination doit être pratiquée, se rapprocher d’un vétérinaire holistique AVANT de commencer toute prise de remèdes comme indiqué ci-après.

 

Pourquoi désintoxiquer après une vaccination

La composition des vaccins comprend au moins une dizaine de composants (En plus du virus ou de la bactérie « atténués ») dont la plupart sont reconnus liés à l’apparition de cancers, allergies, problèmes d’articulations, maladies auto-immunes, etc. Ce sont par exemple de l’aluminium, du thimerosal, des protéines animales, d’autres contaminants toxiques, adjuvants, etc. qui servent à fabriquer les vaccins et se retrouvent injectés dans le corps (Voir notre article ). Désintoxiquer le chien rapidement après la vaccination permet de lui faire évacuer la plupart des ces composants, plus les déchets résultants de la vaccination (Cellules mortes, toxines) qui seraient restés stockés dans les organes (Foie, reins, cellules, cerveau). S’ils ne sont pas évacués, ils se rappelleront un jour peut être lointain, à votre bon souvenir (et surtout à celui de votre chien) sous la forme de maladies chroniques, auto-immunes, allergiques, articulaires ou cancer.

 

Comment désintoxiquer après vaccination

Commencez la période de désintoxication rapidement après la vaccination. S’il s’agit de plusieurs vaccinations étalées sur plusieurs semaines, ne pas attendre la fin de la période. Commencez 2 ou 3 jours après le 1er vaccin. Mais limitez la prise de remèdes : commencez avec un seul, puis ajoutez progressivement les autres et/ou espacez les prises ou la quantité suivant le comportement « digestif » du chien.

  • Probiotiques

Ils permettent de restaurer l’équilibre bactérien du tube digestif qui est au centre du système immunitaire. Ne pas oublier de les accompagner de probiotics (Qui les « nourris »). Vous trouvez même des combinaisons toutes faites. Mais vous pouvez aussi donner directement du Kéfir, de la choucroute crue. Tout aliment fermenté est une source de probiotiques.

Donner les probiotiques 2 fois par jour (Choisissez la « concentration » d’au moins 10 milliards CFU et évitez les probiotiques d’origine laitière)

  • Homéopathe

L’homéopathie est connue pour « réparer » les dommages suite aux vaccinations. Si votre chien montre des symptômes de séquelles de vaccination, consultez un vétérinaire homéopathe qui trouvera le bon remède à utiliser.

Vous pouvez aussi choisir la combinaison toute prête de remèdes homéopathiques destinée à aider à débarrasser votre chien des métaux lourds

  • Omega-3 et acides gras

Les acides gras chargés en omega-3 aideront à contrôler les inflammations et font partie du protocole de désintoxication. Mais attention, beaucoup d’huiles de poissons sont rances ce qui augmente l’inflammation. Optez plutôt pour le phytoplancton.

Donnez du phytoplancton ou des omega-3 tous les jours

  • Vaccination - AilAil et légumes-feuilles

L’ail est parfaitement sûr pour votre chien si vous ne dépassez pas la quantité recommandée (Voir notre article « AIL POUR LE CHIEN : POISON OU MEDICAMENT ? »). Il contient des sulfures qui aident à désengorger le foie des métaux lourds.

Les légumes-feuilles tels que choux frisé, persil, coriandre permettent de réduire l’accumulation dans le corps de métaux lourds tel que le mercure

Donner 1/2 gousse d’ail par 5 kg de poids de votre chien avec des légumes-feuilles à chaque repas. La prise des légumes-feuille peut être continue. Mais celle de l’ail doit se limiter à une semaine sur deux (Une semaine de « repos »).

Soyez préparé …

La désintoxication peut conduire votre chien a avoir des excréments pas très « ragoutants », puisqu’il s’agit de « nettoyer » le corps du chien des déchets et autres toxines. Il peut sembler s’en tirer sans « dommage » les premiers jours, mais peut aussi avoir des fèces presque liquides dans les jours suivants.

Si c’est le cas, vous pouvez ralentir le rythme, il n’y a pas d’urgence. Ajoutez un des remèdes ci-dessus à la fois.

 

Booster le système immunitaire après vaccination

Commencez le renforcement du système immunitaire 3 ou 4 jours après le début de la désintoxication.

Reprenez les mêmes plantes préconisées pour le renforcement du système immunitaire avant la vaccination. Ajustez éventuellement les quantités et la durée entre prises.

 

Bibliographie

Je nourris mon chien naturellement – Swanie Simon – Thierry Souccar Editions – 2014
Natural Heath for dogs and cats – Dr Pitcairn – Rodale Editions
Herbal dog care – Dr Kidd – Storey Publishing – www.storey.com
Work Wonders : Feed Your Dog Raw Meaty Bones – Dr Tom Lonsdale – Rivetco Pty Ltd
Toxic croquettes – Zutta Ziegler – Souccar Editions
Comparaison des rations Barf (Biologically appropried raw food) aux recomandations nutritionnelles du chien sain ou malade -École nationale vétérinaire d’Alfort – Année 2011 – Thèse pour le doctorat vétérinaire présentée par Elise, Jeanne, Aline CAMPAGNOLLE
Herbs for pets – Mary Wulff-Tilford – Bow Tie Press
Le Manuel Vétérinaire Merck – 3ème edition française
Dog Vaccinations: Why Detox Is Important – www.dogsnaturallymagazine.com/dog-vaccinations-detox/