Vermifuges chien naturels : mélanges à faire ou acheter

 

Vermifuges chien naturels. Pourquoi des vermifuges : le danger des vers pour les enfants, l’homme et le chien. Symptômes. Vermifuges dangereux pour la santé du chien. Vermifuges naturels. Plantes médicinales, huiles essentielles, homéopathie et « terre » diatomée. Règles à respecter pour la vermifugation.


 

On peut lire que près de 50% des animaux de compagnie et 90% des chiots sont infestés de « vers parasitaires ». C’est un pourcentage impressionnant, d’autant que cette infestation n’est pas anodine pour le chien, ni pour son maître et les enfants qui l’entourent. D’où l’importance du vermifuge pour les chiens.

Note

Il faut aussi savoir que certaines races telles que les colleys sont beaucoup plus vulnérables aux vers que d’autres et seront donc à surveiller de plus près.


Pourquoi des vermifuges : le danger des vers pour les enfants et l’homme (1)

Certains vers sont responsables de zoonoses (Ce qui signifie qu’ils se transmettent à l’homme). Bien entendu, ils peuvent entraîner des maladies sérieuses chez les humains, en particulier chez les personnes fragiles (personnes âgées, enfants ou immunodéprimées). Si votre chien n’est pas traité contre les vers, l’homme est donc directement exposé aux … Lire la suite


Vermifuge chien : quels risques de ne pas vermifuger votre chien ?

Au temps de nos parents ou grands parents, le traitement par vermifuge était rarement utilisé car le chien n’en mourait pas (en général). Mais depuis, on s’est aperçu que cette « maladie » a des conséquences sérieuses sur la santé du chien et sur les humains (en particulier les enfants qui jouent et sont léchés par leur animal). Certains de ces vers parasites sont en effet capables de passer du chien à l’homme (par exemple le ténias dans l’intestin ou d’autres sous la peau jusqu’à l’œil ou au cerveau).

Les vers sont de deux types : soit ronds, soit plats. La plupart sont des vers intestinaux mais …. Lire la suite


Vers du chien : quels sont les symptômes de l’infestation ?

Bien que près d’un animal de compagnie sur deux est porteur de vers, il n’est pas facile de reconnaître une infestation de votre chien par les vers. Les symptômes sont le plus souvent discrets, voire pratiquement inexistants. Lorsqu’ils apparaissent, ils sont communs à d’autres maladies (ils sont dits « peu spécifiques »), il est donc facile de se tromper lorsque les vers ne sont pas visibles dans les excréments (ce qui est assez fréquent). Par ailleurs, les signes qui peuvent vous faire penser à une contamination par les vers sont variables en fonction de l’âge de votre chien, de sa santé et de son degré d’infestation. Lire la suite


Vermifuge chien : est il dangereux pour la santé de votre chien ?

Il faut connaître les 3 points suivants :

  • En cas d’infestation massive ou lorsque la prise de vermifuge est aléatoire (irrégulière, jamais faite ou depuis longtemps), les toxines libérées par les vers lors de leur destruction par le vermifuge peuvent provoquer de sérieux désordres intestinaux. Cela ne se produit habituellement pas lorsque la prise de vermifuge est régulière, réglée de 2 à 4 fois par an (Sauf en cas d’infestation particulièrement importante).
  • Vermifuges chien naturels - Colley

    Chien de race Colley

    Quelques races peuvent être allergiques à certaines molécules utilisées dans les vermifuges chimiques. Cela concerne les chiens apparentés aux Colley. Il sera donc important d’interroger votre vétérinaire à ce sujet.

  • Tout vermifuge « conventionnel » est un produit chimique puissant – souvent d’ailleurs, il s’agit de plusieurs molécules regroupées dans le même vermifuge. De plus, la vermifugation est une opération répétée régulièrement plusieurs fois par an, ce qui pourrait provoquer des dommages aux organes vitaux de l’animal, tel que le foie ou autres. Nous verrons plus loin les approches naturelles qui ont une action plus modérée et moins brutale. Ces approches sont efficaces sur un traitement à moyen et long terme, mais sont moins adaptés à une infestation aiguë.

Voyons ci-dessous comment nous pouvons utiliser l’approche « traitement naturel » en remplacement et en complément de la méthode « conventionnelle ». Cela évitera à votre chien une absorption massive et souvent inutile de produits chimiques.


Vermifuges chien naturels : et si vous les utilisiez ?

Le débat fait rage. Peut-on et doit-on adopter une approche naturelle pour se débarrasser des vers du chien ?

Certains sont 100% contre les vermifuges chimiques, d’autres sont pour, y compris certains vétérinaires holistiques, car ils estiment que le danger potentiel d’une cure préventive à l’aide d’un vermifuge chimique est négligeable.

Dans ce fouillis d’opinions, que faire ? Voici le modèle qui semble le plus raisonnable.

  1. Si le chien est d’âge moyen et en bonne santé, il sera plus apte à combattre une infection à l’aide de ses propres défenses. Un accompagnement naturel peut être suffisant.
  2. Si le chien est très jeune ou âgé, ou qu’il n’a pas une santé optimale, un vermifuge chimique peut être nécessaire afin de régler la situation immédiate urgente. Dans un deuxième temps, concentrez-vous sur comment rebâtir sa vitalité par des moyens naturels.

Un autre axe de réflexion concerne la gravité de l’infection.

  1. Si les symptômes ne sont pas très aigus, que le chien commence à avoir un ventre ballonné avec une première présence de parasites dans les selles par exemple, une approche naturelle peut être suffisante.
  2. Si les symptômes sont aigus, que votre chien est affaibli par les parasites, il est probablement temps d’agir rapidement d’une manière « massive », sachant que tout de suite après vous allez vous concentrer sur la résistance et l’immunité de votre chien d’une manière naturelle.

Ceci étant dit, voici des approches naturelles pour les situations ci-dessus marquées (A) ou (1). Une fois le protocole mis en place, il faut un moyen de vérifier si l’infestation est toujours présente – évacuation dans les selles, ou parfois il faudra retourner voir votre vétérinaire pour des analyses.

Les approches suivantes peuvent être combinées entre elles afin d’obtenir plus d’efficacité. Surtout ne pas négliger l’apport nutritionnel spécifique à la lutte contre les vers du chien.

Les produits indiqués peuvent être achetés en herboristerie, sur internet ou en pharmacie. Les mélanges sont facilement réalisés. Certaines recettes peuvent être même fabriquées par vous-même. Si cela vous intéresse, consultez le site www.altheaprovence.com


Plantes médicinales, vermifuges naturels efficaces contre les vers du chien

Cette recette nous vient de Gregory Tilford et Mary Wulff, deux experts en phytothérapie animale. Elle a été adaptée afin d’enlever l’ail, qui est considéré comme toxique du côté français (mais utilisé d’une manière libérale chez les américains). A aussi été ajouté la réglisse pour remplacer la racine de Yucca qui est introuvable chez nous. Le Yucca est utilisé pour sa richesse en saponines, sachant que la réglisse en contient aussi (et peut être utilisée chez le chien sur le court terme).

Bien mélanger à parts égales les ingrédients secs suivants :

  • 2 portions graines de courge entières et non-salées, réduites en poudre au moulin à café
  • 1 portion graines de fenouil (en herboristerie)
  • 1 portion racine de réglisse en poudre (en herboristerie)
Vermifuges chien naturels - Artemisia absinthium

Absinthe (Artemisia absinthium)

Incorporez le mélange dans la ration alimentaire à raison de 1 cuillère-à-café par 500 g de nourriture. Donnez pendant 5 jours et faites une pause de 2 jours jusqu’à ce que le problème s’améliore.

Tilford et Wulff recommandent aussi d’ajouter 1 portion de racines de Mahonia aquifolium (Non trouvable en France, d’où le lien vers une herboristerie anglaise) en poudre pour plus d’efficacité si nécessaire, et/ou 1 portion de feuilles d’absinthe (utilisation sur le court terme uniquement pour la feuille d’absinthe – 1 à 2 semaines maximum).


Huiles essentielles vermifuges chien naturels

Les équipes canines de la Compagnie des Sens proposent le mélange suivant. Voir leur page ici.

Dans un flacon compte-goutte vide, ajoutez :

  • 30 gouttes d’huile essentielle de Cannelle (écorce)
  • 15 gouttes d’huile essentielle d’Origan Vert
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Camomille Romaine
  • 60 gouttes d’huile végétale de Germe de Blé

Remuez bien, étiquetez. Suivre ce protocole chaque mois pour les chiots jusqu’à un an puis 2 à 4 fois par an pour un chien adulte : 4 gouttes par tranche de 10 kg par jour dans la nourriture pendant 3 jours. Pour connaître les protocoles de prises de vermifuges suivant l’état du chien, voir « Vermifuger son chien : quelles règles à appliquer ? » 


Vers du chien traité naturellement par Homéopathie

Vous trouverez ces médicaments chez votre pharmacien.

  • Cina 3CH, 1 granule 3 fois par jour pendant au moins 3 semaines si le chien très jeune a attrapé les vers de sa mère avant ou après la naissance (ascaris) – recommandation du Dr Pitcairn, vétérinaire holistique américain.
  • Filix mass 3CH, 1 granule 3 fois par jour pendant 2 à 3 semaines jusqu’à évacuation des vers pour un chien jeune ou mature porteur de puces, ou qui mange régulièrement de petits animaux sauvages (vers plats – cestodes) – recommandation du Dr. Pitcairn.
  • Granatum 3CH ou 6CH : 4 fois par jour pendant 5 jours. Le processus doit parfois être répété la semaine suivante.Recommandation de Charles Loops, vétérinaire holistique (2) américain. Loops reconnaît qu’il est parfois difficile de donner 4 fois par jour, mais ces doses sont nécessaires.

Nutrition naturelle spécifique pour lutter contre les vers du chien

Voici les recommandations du Dr. Pitcairn :

  • Pour un chien très jeune qui a attrapé les vers de sa mère avant ou après la naissance (ascaris)
    • Rajoutez 1/2 à 2 c-à-café (en fonction de la taille) de son de blé ou d’avoine qui aura un effet de balai dans l’intestin. Donnez aussi la même quantité en carottes râpées.
    • Pour un chien jeune ou mature porteur de puces, ou qui mange régulièrement de petits animaux sauvages (vers plats – cestodes):
      • Graines de courge entières  et non grillées, non salées. Réduire en poudre, 1/4 à 1 c-à-café rajoutée à chaque repas.
      • Rajoutez également 1/4 à 1 c-à-café d’huile de germe de blé à chaque repas (repousse les cestodes – ténias)
      • Rajoutez 1/4 à 1 c-à-café de figues séchées à chaque repas (les figues contiennent des enzymes digestives qui affaiblissent les vers)
      • Jeûne pendant 1 jour par semaine, avec seulement de l’eau ou du bouillon (afin d’affaiblir les vers)
      • Éventuellement, après le jour de jeûne, huile de ricin afin de provoquer une évacuation énergique :
        • 1/2 c-à-café chiot de moins de 3 mois
        • 1 c-à-café chiot de 3 à 6 mois
        • 1 c-à-soupe et demi chien adulte de taille moyenne
        • 2 c-à-soupe pour un gros chien

Carolyl Blakey, vétérinaire holistique (2) américain, recommande la recette suivante pour une infestation de cestodes :

  • 2 portions courge (la chair, version cuite en boite de conserve)
  • 1/2 portion germe de blé (en magasin de produits naturels)
  • 1/4 portion molasse (en magasin de produits naturels)

Mélanger et incorporer dans la ration. Donnez une fois par jour pendant 2 jours. Pour un petit chien, donner 2 c-à-soupe. Pour un gros chien, donner 4 à 6 c-à-soupe.


Autre recommandation contre les vers du chien : la « terre » diatomée

Tilford et Wulff recommandent la terre diatomée, autorisée par les autorités américaines pour consommation interne du chien à des doses bien spécifiques pour les parasites intestinaux :

  • Gros chien au delà de 25 kg : 1 cuillère-à-soupe par jour
  • Petit chien : 1 cuillère-à-café par jour.

Règles à respecter pour vermifuger à son chien ?

Il faut respecter certaines règles lorsque vous donnez du vermifuge à votre chien. Tout est expliqué dans cet autre article en cliquant sur « Vermifuger son chien : quelles règles à appliquer ? »

Notes bibliographiques

(1) Vers du chien et sa dangerosité vue par l’histoire : la mort d’Agnès Sorel en 1450 ?

Agnès Sorel, maîtresse du roi Charles VII, meurt en quelques heures le 14 février 1450. Sa mort est si rapide que l’on soupçonne un empoisonnement d’abord par Jacques Coeur, son exécuteur testamentaire et ami du roi. Les soupçons se portent alors et jusqu’au xxie siècle sur le Dauphin, le futur Louis XI, ennemi du parti qu’elle soutenait. En fait, en 2004, une autopsie des restes de Agnès Sorel est effectuée à l’occasion de l’ultime déplacement de son gisant dans la collégiale Saint-Ours de Loches. Cette autopsie révèle une ascaridiose (tube digestif infesté d’œufs d’ascaris). Elle avait absorbé des sels de mercure, « purge » pratiquée à l’époque et associée à de la fougère mâle, utilisée pour bloquer la croissance des parasites. Cependant, les doses de mercure observées par l’analyse d’un poil de l’aisselle sont telles (dix mille à cent mille fois la dose thérapeutique) qu’il est difficile de croire à une erreur médicale…  

Extrait de Wikipedia – Pour en savoir plus cliquez sur Agnès Sorel

(2) La médecine holistique est une pratique visant à traiter la personne de façon globale et non pas seulement la partie affectée par les symptômes de maladie, le corps humain faisant un tout. Par exemple, l’apparition de douleurs au bras peuvent avoir pour origine « vraie » une carence alimentaire. Cette pratique est de plus en plus appliquée aux animaux par les vétérinaires « holistiques », en particulier aux Etats Unis.