VOYAGER EN AVION AVEC SON CHIEN – Préparer son voyage

 

Voyager avec son chien en avion n’est pas facile. Si la solution de le laisser en pension ou chez des amis ne vous convient pas et que vous devez en plus prendre un avion avec lui, il est impératif de bien préparer à l’avance votre voyage. Ceci afin d’éviter que votre déplacement se transforme en cauchemar. Nous vous notons ci-dessous les points à décider dans l’ordre d’urgence où elles doivent être traitées.

 

Voyager avec son chien et en avion : les questions à se poser, qu’il faudra résoudre précisément bien avant votre départ :

Voyagez-vous seulement en Europe ?
Allez-vous hors Europe, dans quel pays ?
Préparer le voyage
Votre chien : quelle taille (Poids)?
Votre chien : quelle santé?
Votre chien : vaccinations et documents s’y rapportant à disposer au moment du voyage
Votre chien : comment bien l’identifier ?
Quels aléas possibles en cours de voyage ?
Quelles assurances recommandées ?
Que faire en cas de maladie pendant le voyage ou à destination ?
Retour : conditions pour retourner en France
Votre animal voyage avec une autre personne que le maître

Note
Lorsque un animal voyage avec une personne autre que son propriétaire, vous devez délivrer à la personne à qui vous le confiez une autorisation écrite pour effectuer ce transport en dehors de la France, en plus des documents d’accompagnement de votre animal. Toute information pourra être obtenue auprès de votre vétérinaire.

 

Voyager en avion avec son chien : l’ordre d’urgence des points importants à traiter. Les questions à se poser – Planification

  1. Voyager avec son chien - Vue d'avion

    Voyage en avion

    Le pays où vous allez : est ce à l’intérieur de l’Union Européenne ? Ou hors Europe ? En Amérique ou au moyen ou Extrême Orient ? Les problèmes à résoudre seront différents.

  1. Acheter le billet de votre chien en même temps que le votre. Et ne pas tarder car le nombre de chiens acceptés par les compagnies aériennes est en général de seulement 2 chiens par vol. Si vous êtes en 3ème position, vous devrez prendre un autre vol, peut être un autre jour.

Autres problèmes à traiter à cette étape: si votre chien souffre d’incontinence(1) ou autres problèmes de même nature ? Parlez-en à votre vétérinaire très tôt (Avant d’acheter votre billet) car vous pourriez être contraint(e) d’annuler le voyage de votre chien.

  1. Est-ce que votre chien volera en cabine ou en soute ? Cela dépend de son poids et de la compagnie aérienne.
  1. La conséquence est qu’il faudra acheter une cage adaptée ou un sac homologué par la compagnie aérienne. Les chiens ne sont pas acceptés sans cage ou hors d’un sac – même en cabine – pour des questions de sécurité.
  1. Il faut vérifier au plus tôt si votre chien est à jour de ses vaccins et autres demandes du pays où vous allez. N’oubliez pas que le vaccin de la rage « à jour » (Moins d’un an) est généralement demandé. Si vous devez faire vacciner votre chien, il ne pourra vous accompagner que 21 jours après vaccination – la plupart des compagnies aériennes demandent 30 jours – le temps que les anti-corps de la rage soient « opérationnels ».
  1. Autres documents sanitaires obligatoires : le passeport européen et la puce électronique d’identification
  1. 72 heures avant le vol départ ou 72 heures avant le vol retour : appeler la compagnie aérienne qui vous transporte pour lui rappeler que vous voyagez avec un chien
  1. Retour en France : au retour de certains pays, un test sanguin est obligatoire. Ce test sanguin doit être fait très en avance rapport à la date de votre retour en France.

IMPORTANT
Si vous n’êtes pas le propriétaire de l’animal qui voyage, vous devez disposer d’une autorisation écrite délivrée par le propriétaire.

Note
(1) Cela s’est passé le 26 mai 2014 entre Los Angeles et Philadelphie aux Etats Unis (Vol de 5 ou 6 heures). Suite à la déjection d’un chien en cabine, le vol a du atterrir à Kansas City, tant l’odeur était nauséabonde, afin que « passagers humains et canins puissent se dégourdir les pattes et le nez ». Inutile de dire que cette « anecdote » a fait le bonheur des journalistes et des commentateurs d’internet. Le coût de cet atterrissage forcé (Probablement plus de 10 000 €) n’a pas été donné ni qui a payé (Probablement la propriétaire du chien). 

 

Votre voyage avec votre chien se limite à l’Union Européenne

Les règles sont simples, à peu près uniformisées, la durée des vols relativement courte, les compagnies aériennes habituées au transport d’animaux domestiques. C’est le voyage avec votre chien le plus simple à organiser.

A l’intérieur de la Communauté européenne, les règles générales pour voyager avec son chien sont applicables depuis le 3 juillet 2004 : un passeport, une identification obligatoire et une vaccination contre la rage.
Pour certains pays, un traitement supplémentaire contre les vers et/ou les tiques est exigé avant le commencement du voyager avec votre chien.

Le nouveau passeport Européen de votre chien – depuis le 29 décembre 2014(1)

  • Voyager avec son chien - Passeport européen chienCe qui change, avec ce nouveau passeport, c’est la présentation et le contenu. Les données relatives à l’identité de l’animal qu’il comporte sont dorénavant sécurisées par l’apposition par le vétérinaire d’une protection plastifiée, empêchant toute falsification. Il est numéroté en utilisant un code unique de 15 chiffres qui identifie votre animal : 3 chiffres pour le code du pays (250 pour la France), 2 chiffres pour l’espèce (26 pour les chiens et chats), 2 chiffres pour le code du fabricant de la puce et 8 chiffres pour le numéro d’identification spécifique à l’animal
  • Le nouveau passeport européen de votre chien s’obtient auprès d’un vétérinaire titulaire d’une habilitation sanitaire (délivrée par le préfet de leur département). Demandez à votre vétérinaire qui devrait avoir cette habilitation.

Ce passeport destiné à voyager avec votre chien contient :

– les coordonnées du propriétaire
– la description de l’animal
– des renseignements sur l’identification de l’animal
– des renseignements sur la vaccination antirabique(2)
– des renseignements sur les autres vaccinations
– le cachet du vétérinaire habilité ayant réalisé cette vaccination
– l’attestation d’un test sérologique satisfaisant
– des renseignements sur le traitement contre les tiques et l’échinococcose
– une déclaration certifiant que l’animal est en bonne santé et apte à supporter le transport
– diverses indications (pages libres).

  • En cas de perte du Passeport Européen de votre chien

Par prudence, dès que vous avez le passeport européen, faire une copie des pages du document, cela peut servir. En cas de perte, il faut consulter le fichier canin. Contacter le « Fichier National des Identifications des Carnivores Domestiques par délégation de service public » (https://www.i-cad.fr/articles/identifier_animal). Mais le duplicata prendra du temps et ne pourra être fait en quelques jours. D’où l’autre solution est de retourner chez votre vétérinaire pour refaire un passeport. En Belgique il est possible de demander un duplicata à l’ABIEC-BVIRH.

Note

(1) L’ancien passeport européen d’avant le 29 décembre 2014 est normalement toujours accepté.

(2) Le chien de plus de 12 semaines doit être vacciné contra la rage. En cas de primo-vaccination, un délai d’au moins 21 jours est nécessaire, afin que celle-ci soit valide. Mais attention, nombre de pays exigent un délai de 30 jours. En tenir compte afin d’éviter un problème à la douane (Retour en France ou mise en quarantaine du chien ou euthanasie dans le pire des cas).

Le vétérinaire doit cependant maintenant indiquer la date à partir de laquelle la vaccination antirabique sera considérée comme valide. Ce qui a pour but de faciliter la lecture de cette information.

Identification de votre chien par la puce électronique (88 % des chiens sont identifiés en France)

Voyager avec son chien - Identification puce électronique

Puce électronique

L’identification se fait par une puce électronique (Transpondeur électronique de 1 mm de diamètre et 4 à 5 mm de longueur)(1), glissée sous la peau (Par le vétérinaire), côté gauche de l’encolure. C’est l’équivalent des empreintes digitales pour les humains. L’implantation est indolore, se fait sans anesthésie, sauf pour les chiens difficiles. Un autre intérêt de la puce électronique est que vous pouvez (Devez) la faire mettre à jour auprès de votre vétérinaire (Déménagement, perte, vol ou autre). Ne pas oublier de retourner la carte d’identification de votre chien au fichier central(2), après avoir complété la partie réservée à cet effet.

Note

(1) L’identification du chien se faisait précédemment par tatouage dans l’oreille droite, sous anesthésie générale. Le tatouage n’est plus autorisé depuis le 3 juillet 2011. Cependant l’identification des chiens tatoués avant cette date est encore acceptée à condition qu’elle soit bien lisible.
L’identification des chiens en France est obligatoire avant toute cession à titre gratuit ou onéreux ou suite à toute importation d’un chat ou d’un chien à partir d’un pays de  l’Union Européenne ou d’un pays tiers. Il en est de même pour tous les animaux qui voyagent en Corse, à l’étranger et les régions infestées par la rage.
Le numéro d’identification contient un code unique de 15 chiffres qui identifie votre animal : 3 chiffres pour le code du pays (250 pour la France), 2 chiffres pour l’espèce (26 pour les chiens et chats), 2 chiffres pour le code du fabricant de la puce et 8 chiffres pour le numéro d’identification spécifique à l’animal.

(2) A l’occasion de l’implantation de la puce électronique, tous les chiens sont enregistrés au Fichier National des Identifications des Carnivores Domestiques par délégation de service public. Ce fichier est géré par I-CAD (https://www.i-cad.fr/) sous tutelle du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Il comporte plus de 15 millions de carnivores domestiques.(https://www.i-cad.fr/articles/identifier_animal)

(3) Il est aussi fortement recommandé un porte adresse fixé au collier ou au harnais de votre chien, surtout lorsque vous voyagez en France ou à l’étranger, par avion, train, bateau ou voiture.

Voyager avec son chien : la vaccination contre la rage est obligatoire

Aucun vaccin n’est obligatoire pour votre chien s’il reste en France métropolitaine – même pas la rage depuis quelques années.

Voir nos articles sur le sujet en cliquant sur

« VACCINATIONS OBLIGATOIRES DU CHIEN : aucune en France, sauf les cas particuliers ! »
ou « RISQUES DE VACCINATION : ce que votre vétérinaire vous cache … »
et « VACCINATION : préparez votre chien avec les plantes »

Mais si vous voyagez avec votre chien et passez les frontières de l’hexagone (Même pour aller en Corse), la vaccination de la rage est obligatoire. Elle doit aussi être en cours de validité :

  • Faite depuis au moins 21 jours (Les compagnies d’aviation demandent le plus souvent 30 jours de délai)
  • Primo-vaccination ou rappel depuis moins de 1 an

La preuve de la validité de vaccination contre la rage est indiquée par le vétérinaire dans le Passeport Européen (Depuis le 1er janvier 2009, le passeport est devenu le seul document officiel attestant de la vaccination antirabique).

Les demandes complémentaires de certains pays de l’Union Européenne

Des conditions supplémentaires sont demandées pour la sortie d’un chien de France ou tout autre pays de l’UE, si votre destination de votre voyage est l’Irlande, Malte et la Finlande. Ces 3 pays exigent en plus que l’animal soit :

  • âgé de 3 mois au moins,
  • et à jour de son traitement contre les vers (Echinococcus). Le traitement doit être administré entre 120 heures et 24 heures avant l’arrivée dans le pays de destination et certifié, dans le passeport, par le vétérinaire qui a procédé à son administration.

Malte et le Royaume-Uni conditionnent aussi l’entrée d’un chien sur leur territoire à certains moyens de transport autorisés (pas d’introduction de l’animal par bateau privé par exemple).

A noter que le Passeport Européen est totalement reconnu par ces pays qui ne font pas partie de l’Union Européenne(1):

  • Andorre,
  • Islande,
  • Liechtenstein,
  • Monaco,
  • Norvège,
  • San Marin,
  • Suisse,
  • Vatican.

(1) L’Union Européenne comprend les pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Rép. Tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Le Royaume-Uni est en cours de sortir de UE, mais cela ne devrait pas changer les règles d’entrée des chiens.

 

Vous voyagez avec votre chien vers un pays hors Union Européenne

Voyager avec son chien - Voyage avionTout d’abord, avant de voyager avec votre chien, renseignez-vous sur les conditions climatiques de votre destination (Températures excessivement hautes ou basses) et vérifiez que vous aurez la possibilité de sortir avec votre chien et qu’il ne restera pas enfermé constamment durant votre séjour (Vacances par exemple).

A l’entrée dans ce pays, vous passerez devant les agents des douanes et/ou de la police des frontières qui appliqueront les réglementations de leur pays. Bien avant votre départ (Même avant de décider d’emmener votre chien et/ou acheter votre billet d’avion) vous devez vous renseigner auprès de l’ambassade en France du pays de destination et des pays intermédiaires de correspondance (mise en quarantaine de l’animal, tests à réaliser, formulaires à remplir, etc.) et aussi auprès du Consulat de ce pays en France(1). Pour certains pays hors Communauté Européenne, ce peut être des contraintes insurmontables. Si c’est pour une expatriation, cela peut alors se comprendre de faire cet effort, beaucoup moins pour un simple séjour de vacances de quelques jours.

Avant votre voyage avec votre chien, vous aurez certainement des documents à remplir à l’avance(2). Vous devez vous rapprocher d’un vétérinaire titulaire d’un mandat sanitaire (Tous ne l’ont pas). Les documents qu’il remplira (Certificats, carnet de vaccinations, etc.) seront à transmettre pour validation à la direction départementale en charge de la protection des populations (DDPP)(3)

Si, au cours de son transport de la France vers le pays de destination, l’animal doit transiter par un ou plusieurs pays, vous devrez également vous conformer à la réglementation du ou des pays de transit de l’animal. A noter que certains pays ou aéroports refusent le transit d’animaux

Si vous n’obtenez pas d’information auprès de l’ambassade en France du pays de destination et de transit, ou du Consulat en France de ce pays, il faut veiller à ce que votre animal de compagnie :

  • soit identifié (Puce électronique ou tatouage lisible)
  • dispose d’un certificat de vaccination contre la rage en cours de validité, et autres vaccinations,
  • et possède un certificat international de bonne santé(4), établi au cours de la semaine précédant le départ.

De plus, il est conseillé de procéder à des vérifications supplémentaires pour

  • contrôler l’efficacité du vaccin contre la rage (titrage sérique des anticorps antirabiques). Le test doit être effectué par un laboratoire agréé (5)
  • s’assurer que le carnet de vaccination de l’animal est à jour.

Les certificats et le carnet de vaccination doivent être établis par un vétérinaire traitant, titulaire d’un mandat sanitaire et transmis ensuite pour validation à la DDPP(2) dont relève le vétérinaire.

Si le nombre d’animaux qui voyage avec vous est inférieur ou égal à 5, ils sont soumis à un contrôle d’identité par la douane du pays d’entrée. S’il est supérieur à 5, le contrôle est effectué par les services vétérinaires du poste d’inspection frontalier dans une station agréée. Étant donné qu’il n’en existe pas dans tous les aéroports, vous pouvez vous retrouver face à des contraintes supplémentaires, par exemple, la mise en quarantaine des l’animaux (A votre charge) dans l’attente de cette visite.

Au retour vers la France d’un pays qui figure sur la liste européenne, seule la vaccination contre la rage est exigée (pas d’examen sanguin – Voir ci-dessous).

Notes

(1)Liste des ambassades et consulats dans le monde :  https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/annuaires-et-adresses-du-ministere-de-l-europe-et-des-affaires-etrangeres-meae/ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger/

(2) Certains pays réglementent l’entrée des animaux sur leur territoire (permis d’importation, quarantaine, interdiction). Prévoyez un délai d’au moins dix jours pour effectuer toutes les formalités, voire de plusieurs mois pour les pays exigeant une quarantaine.

(3)Liste des directions départementales de la protection des populations (DDPP) : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/coordonnees-des-DDPP-et-DDCSPP

(4) Certains pays de destination exigent d’utiliser leur modèle de certificat sanitaire spécifique édité par son administration (ex Afrique du Sud, Australie, Japon…)

(5 Laboratoires agréés : Cliquez ici (http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents//Liste_des_autres_laboratoires_nationaux_agrees_efficacite_vaccins_antirabiques_V6_cle4a9e45.pdf

 

Vous voyagez avec un animal dont les papiers ou l’identification ne sont pas en règle

Si les papiers de l’animal de compagnie ne sont pas en ordre(1), à l’arrivée dans le pays de destination, l’animal peut être :

    • Placé en quarantaine jusqu’à ce qu’il satisfasse aux exigences sanitaires
    • Renvoyé dans son pays de provenance.
    • Euthanasié, si les deux premières options ne sont pas envisagées. Tous les frais supplémentaires sont à charge du propriétaire de l’animal.

Par ailleurs, indépendamment de sa puce et passeport d’identification, votre chien doit être clairement identifié sur son collier ou son harnais, qui indique votre nom et le moyen de vous joindre (Adresse, téléphone). Si votre animal s’échappe dans l’aéroport, et s’il n’est pas convenablement identifié (Collier ou harnais), il sera très probablement mis en dépôt avant d’être euthanasié (Dans les aéroports français, il est conduit dans une fourrière communale où il est gardé 8 jours ouvrables. Ensuite il est confié à un refuge)

(1) Animaux âgés de moins de 3 mois Tout voyage avec un animal âgé de moins de trois mois est soumis à information demandée par le pays de destination, qui autorisera ou non entrée du chiot dans le pays.

 

Ne pas oublier les conditions de retour en France d’un pays hors Union Européenne

Voyager avec son chien - Retour en FranceSi vous avez passé vos vacances dans un pays dont le statut au regard de la rage est inconnu, un test sanguin devra obligatoirement être réalisé sur votre chien – même « français », et ce avant votre retour.

Il en est de même pour les pays ne faisant pas partie de la liste européenne EG 592/2004 (1). A votre retour en France, un test sanguin doit être réalisé au moins 10 jours avant la date de votre retour et au moins 30 jours après la vaccination. L’examen de l’échantillon sanguin doit être réalisé par un laboratoire agréé par l’Union Européenne (Vérifier avec les autorités européennes).

(1) Pays de la liste AG 592/2004 pour lesquels le test sanguin n’est pas demandé

Partie A : Irlande, Suède, Royaume-Uni

Partie B :
Section 1 : Danemark, incluant GL Groenland et FO îles Féroé, Espagne, incluant le territoire continental, les îles Baléares et les îles Canaries, et excluant Ceuta et Melilla, France, incluant GF Guyane française, GP Guadeloupe, MQ Martinique et RE Réunion, Gibraltar, Portugal, incluant le territoire continental, les Açores et les îles de Madère, les autres membres de la Communauté Européenne.

Section 2 : Andorre, Suisse, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, État de la cité du Vatican

Partie C : Ile de l’Ascension, Antigua-et-Barbuda,  Antilles néerlandaises, Australie, Aruba, Barbade, Bahreïn,  Bermudes,  Canada,  Fidji, îles Falkland,  Croatie, Jamaïque,  Japon, Saint-Christophe-et-Nevis,  îles Cayman,  Montserrat,  Maurice, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Polynésie française,  Saint-Pierre-et-Miquelon, Singapour, Sainte-Hélène, États-Unis d’Amérique,  Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Vanuatu,  îles Wallis-et-Futuna, Mayotte

 

La compagnie aérienne avec qui vous voyagez : comment la choisir ?

Vous devez prendre le billet pour votre chien en même temps que le votre. Mais il ne faut pas attendre le dernier moment : le nombre de chiens par vol est souvent limité à 2, ce qui veut dire que si vous êtes le 3ème, vous devrez choisir un autre vol. La plupart du temps, vous ne pouvez pas obtenir le billet de votre chien directement par internet : vous devez téléphoner à la compagnie aérienne. Profitez-en pour vous renseigner en détail sur leurs conditions de transport pour un chien, qui changent légèrement dans le temps et d’une compagnie à l’autre. Les points importants à vérifier sont :

  • Le prix bien sûr et si le transporteur prend les chiens (Par exemple, Easyjet ne prend pas les chiens, seulement les chiens d’assistance sur certains vols). Certaines compagnies ne prennent pas les chiens de catégorie 1 ou 2, même en soute. D’autres ne prennent pas les chiens en cabine en classe affaire ou business, en vol internationaux. Enfin les chiots peuvent ou pas être admis en cabine en fonction de leur âge, de la compagnie et de la destination (Voir la compagnie aérienne).
  • Eviter les vols avec correspondance. Si le chien est en cabine avec vous pendant votre voyage, cela ne fera que vous encombrer aux passages éventuels de douane ou police des  aéroports de correspondante. Si votre chien est en soute et qu’il y a changement d’avion, le risque est l’oubli de votre chien sur un quai de chargement – cela est le pire, mais heureusement, le plus souvent tout se passe très bien. Renseignez vous auprès des membres de l’équipage lorsque vous entrez dans l’avion, si votre chien fait bien partie de la « cargaison ».
  • Les limites de poids pour un transport de votre chien en cabine. Les règles en général sont un poids du chien de 5 kg maximum, quelquefois 8 kg avec la cage ou le sac de transport. Au dessus, les chiens voyagent en soute climatisée et pressurisée, jusqu’à un poids de 75 kg, cage comprise (Ce qui est tout de même un très gros chien). Au dessus, il faut passer par le fret – ce qui est un autre problème que nous ne traitons pas dans cet article.
  • Les cages ou les sacs à utiliser (Obligatoires). Il y a une norme internationale des cages (IATA) mais quelquefois les compagnies aérienne ont leurs propres cages qui répondent à ces normes et à leurs propres conditions. Ces normes permettent de garantir un bien être minimal au chien (Tourner, se coucher, réserve d’eau, de nourriture) et un « chargement » en soute sécurisé pour le chien, le personnel et les autres passagers. Par exemple, pour ce qui concerne les cages pour le transport en cabine, elle est de toute façon de taille au plus égale aux bagages cabines. Elle doit  pouvoir se glisser sous le siège avant ou entre vos jambes – et ne doit jamais être posée sur le siège voisin s’il est libre. Air France préconise d’utiliser les sacs de cabine spéciaux pour le transport de petits chiens et ne semble plus accepter les cages en cabine.

Vous pouvez trouver sur le site de la société Air France toutes les informations concernant les conditions de transport qu’ils proposent (https://www.airfrance.fr/FR/fr/common/voyage-en-avion/preparation-voyage/animaux-avion.htm). Vous pouvez aussi acheter sur le site « boutique » d’Air France les sacs et cages de transport en soute. https://shopping.airfrance.com/boutique/animaux/sac-de-transport-petit-animal.html

A noter qu’Air France soulève le risque de difficultés respiratoires pour les chiens (ou chats) à nez retroussé(1) (animaux brachycéphales). Air France les accepte en cabine et en fret, pas en soute et conseille de consulter votre vétérinaire avant votre voyage.

(1) Les races de chiens concernées sont : affenpinscher, boston terrier, boxers (toutes races), bouledogues (toutes races), bull mastiff, cane corso, carlins (toutes races), chow-chow, dogues (toutes races), épagneuls (toutes races), griffon bruxellois, lhassa apso, mastiffs (toutes races), mâtin napolitain, pékinois, petit brabançon, shih tzu, shar pei, staffordshire bull terrier.

 

Derniers préparatifs avant de partir en voyage en avion avec votre chien

À l’étranger plus qu´ailleurs, vous devez protéger votre chien contre les parasites. Demandez à votre vétérinaire quels moyens de protection sont nécessaires pour votre chien en fonction du pays de destination. N’oubliez pas d’emporter la brosse de votre chien, un peigne à puces ou une pince à tiques dans son sac de voyage.

Emportez les friandises habituelles de votre compagnon et si vous le pouvez, de la nourriture, sa gamelle, la laisse, le collier (Identifié). Les sacs à déjection doivent aussi faire partie du voyage !(1)

Pensez également aux médicaments de votre chien, s’il a un traitement régulier, ainsi qu’une trousse de premiers soins en cas de nécessité.

Avant le départ, il est souvent recommandé par les vétérinaires de donner à votre chien un tranquillisant.

Rappel 1 : Si le chien voyage avec une autre personne que son propriétaire, ne pas oublier que ce dernier doit avoir une autorisation écrite délivrée par le propriétaire.

Rappel 2 : 72 heures avant le vol départ: appeler la compagnie aérienne qui vous transporte pour lui rappeler que vous voyagez avec un chien (Faites de même 72 heures avant le vol retour).

(1) Voir ci-dessus, les aléas du vol entre Los Angeles et Philadelphie aux Etats Unis, le 26 mai 2014.

 

Vous voyagez avec votre chien guide ou d’assistance

Voyager avec son chien - Chien d'assistanceLe chien d’assistance a un statut à part. Il faut se rapprocher de la compagnie aérienne que vous allez utiliser.

    • Quelques compagnies aériennes n’acceptent pas la responsabilité de transporter les chiens d’assistance (Taille, Il doit rester attaché en permanence
    • Il ne doit pas obstruer les allées
    • Son comportement doit être irréprochable en toutes circonstances
    • Quelquefois un siège offrant le plus d’espace possible vous sera proposé (Air France) , mais votre chien ne pourra pas occuper un siège. Les issues de secours sont interdites.
    • Sur les vols de plus de 8 h, la preuve des mesures prises en matière d’hygiène (notamment pour la satisfaction des besoins naturels de votre animal) pourra vous être demandée.Bien entendu, à l’achat de votre billet, la compagnie doit être prévenue de la présente de votre compagnon. Important aussi de le rappeler 72 à 48 heures avant le vol.

Note

 Aux Etats Unis, la « mode » est de voyager avec son « animal d’assistance » – souvent d’assistance « psychologique ». L’organisation des vols est quelquefois perturbée et il semble que des compagnies aériennes américaines sont en train de mettre un terme à cette pratique. Nous espérons que cela n’apportera pas de contraintes complémentaires à ceux dont le chien guide est une obligation.

 

Doit-on assurer son chien à l’occasion d’un voyage à l’étranger ?

Si vous avez déjà une assurance, vous devez vérifier avec votre assureur la validité de votre contrat pendant le transport et le séjour, où s’adresser en cas de problème de santé de votre chien, s’il fait une « bêtise », qui engage votre responsabilité, etc.

Si vous n’avez pas d’assurance particulière, vérifiez votre assurance habitation si elle couvre en partie ou en totalité les risques liés à votre chien. Si les déplacements de votre chien hors votre maison ou s’il n’est couvert par aucune assurance, renseignez vous auprès des assureurs.

Pour vous aider à choisir voici le lien Google « Comparateur d’assurance pour animaux »

Bibliographie

Natural Heath for dogs and cats – Dr Pitcairn – Rodale Editions
Herbal dog care – Dr Kidd – Storey Publishing – www.storey.com
Toxic croquettes – Zutta Ziegler – Souccar Editions
Herbs for pets – Mary Wulff-Tilford – Bow Tie Press
Le Manuel Vétérinaire Merck – 3ème edition française
Dogs Naturally Magazine (www.dogsnaturallymagazine.com/)
https://www.centrale-canine.fr/articles/le-passeport-europeen-pour-animaux-de-compagnie
https://www.anivetvoyage.com/reglement-europe/234-veterinaire-officiel-et-veterinaire-sanitaire.html
https://www.i-cad.fr/articles/36
Voyage à l’étranger avec un animal de compagnie – https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21374
https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/coordonnees-des-DDPP-et-DDCSPP
https://www.anivetvoyage.com/reglement-europe/235-certificat-international-sante.html
http://agriculture.gouv.fr/rage-informations-grand-public-et-voyageurs
http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/vivre-avec-un-animal-de-compagnie/article/voyager-hors-de-france-avec-un?id_rubrique=54
http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=uriserv:OJ.L_.2004.094.01.0007.01.FRA
https://www.i-cad.fr/articles/36  – Voir fin d’article « RAGE »Voyage à l’étranger avec un animal de compagnie