Chien-constipé-qui-essaie-de-crotter

Comment traiter naturellement la constipation de votre chien

Traiter natu­rel­le­ment la consti­pa­tion est la seule option sans risque pour votre chien. D’une part il faut abso­lu­ment faire quelque chose, car votre chien en souffre et cela peut deve­nir grave et oné­reux. Mais d’autre part, il ne faut pas faire n’im­porte quoi, dans la pré­ci­pi­ta­tion. Pour évi­ter de nuire à la santé de votre chien, cli­quez sur notre article “Constipation du chien, ce qu’il ne faut pas faire”.

Petites questions à se poser

La rou­tine est tout d’a­bord de prê­ter atten­tion à ses crottes. Voir notre article à ce sujet en cli­quant sur “SELLES du CHIEN : ce que les crottes peuvent dire sur sa santé”.

La pre­mière chose à faire si votre chien est constipé est d’exa­mi­ner ce qu’il a mangé au cours des der­nières heures. Avez-​vous ajouté quelque chose de nou­veau à son ali­men­ta­tion ? A‑t-​il ingéré quelque chose qu’il n’au­rait pas dû ?
Si rien d’é­vident ne vous vient à l’es­prit, la pro­chaine chose est de recher­cher des pro­blèmes visibles. Il peut s’a­gir de poils emmê­lés à l’a­nus, de bosses ou de corps étran­gers à l’ou­ver­ture de l’a­nus. Voir autre article “ce qu’il ne faut pas faire
Vous devez éga­le­ment véri­fier l’ab­sence de déshy­dra­ta­tion. Pour ce faire, vous pou­vez uti­li­ser le “test du pin­ce­ment” : pin­cez un pli de peau sur le cou de votre chien. Il doit se remettre en place en une seconde. Si cela prend plus de temps, votre chien est très pro­ba­ble­ment déshydraté. 

Enfin, essayez d’emmener votre chien en pro­me­nade ou de jouer à la balle. L’exercice peut aider à faire bou­ger le trac­tus gastro-​intestinal de votre chien. Et résoudre le problème.

Et si cela ne fonctionne pas ? Comment traiter naturellement la constipation occasionnelle

Si rien de tout cela ne fonc­tionne, essayez les remèdes natu­rels ci-​dessous. Les pro­fes­sion­nels recom­mandent de les essayer dans l’ordre, puis d’at­tendre une heure ou deux avant de pas­ser au sui­vant. Cela vous per­met­tra de vous assu­rer que vous ne faites pas subir à votre chien plus d’ef­forts que nécessaire.

1. Nourrissez votre chien avec des aliments riches en fibres

Il existe deux types de fibres : solubles et insolubles. 

  • Les fibres solubles se dis­solvent dans l’eau.
    Lorsque cela se pro­duit, elles créent un gel qui peut aider à amé­lio­rer la diges­tion. Elles peuvent aider à gon­fler les selles et à aug­men­ter l’ab­sorp­tion des nutri­ments. Elles per­mettent éga­le­ment d’aug­men­ter le volume des selles afin de pré­ve­nir la consti­pa­tion et la diarrhée. 
  • Mais si votre chien est déjà constipé.
    Les fibres inso­lubles sont dabs ce cas ce dont il a besoin. Les fibres inso­lubles attirent l’eau dans les selles de votre chien, ce qui contri­bue à les ramol­lir.
    Les fruits et légumes comme la citrouille, les hari­cots verts, les cour­gettes et les carottes sont de bonnes sources de fibres inso­lubles. Ils ont éga­le­ment une forte teneur en eau qui peut aider à hydra­ter votre chien. Voir nos articles sur les légumes et les fruits qui indiquent tout ce qu’il faut faire côté légumes et fruits.

2. Ajouter des abats à son menu 

Si votre chien est constipé, ajou­tez à son ali­men­ta­tion des abats (foie, reins, coeur, etc.). Cela sera par­ti­cu­liè­re­ment effi­cace s’il n’est pas habi­tué à à man­ger des abats (n’en abu­sez donc cepen­dant pas). Voir notre article en cli­quant sur “liste des nour­ri­tures Barf”.

Si vous don­nez déjà des abats à votre chien, ajoutez-​en davan­tage jus­qu’à ce que sa consti­pa­tion dis­pa­raisse. Vous pou­vez éga­le­ment essayer de débu­ter le régime Barf en cli­quant sur “Débuter Barf”.

3. Essayez les herbes “lubrifiantes”

Une autre façon de sou­la­ger de trai­ter natu­rel­le­ment la consti­pa­tion de votre chien est de lui don­ner des herbes “lubri­fiantes” pour l’in­tes­tin.
Elles contri­buent à aug­men­ter la pro­duc­tion de mucus et à créer une sub­stance sem­blable à un gel, appe­lée muci­lage. Ces deux élé­ments contri­buent à faci­li­ter le dépla­ce­ment des excré­ments vers l’ex­té­rieur du côlon de votre chien. 

Les herbes les plus popu­laires pour­rai­ter natu­rel­le­ment la consti­pa­tion du chien sont les sui­vantes et se trouvent dans les her­bo­ris­te­ries ou sur internet :

  • Racine de gui­mauve.
    La racine de gui­mauve aide à réduire l’in­flam­ma­tion, à apai­ser le tube diges­tif et à humi­di­fier les muqueuses du tube dis­ges­tif. Elle est par­ti­cu­liè­re­ment béné­fique en cas de pré­sence de mucus dans les selles de votre chien.
    L’herboriste canine Rita Hogan recom­mande d’u­ti­li­ser des cap­sules de racine de gui­mauve (taille 00), pou plus de faci­lité.
    Donnez la quan­tité sui­vante pen­dant 2 à 3 jours. 
    • Petits chiens : ½ cap­sule (vous pou­vez la bri­ser et divi­ser la poudre)
    • Chiens moyens : 1 cap­sule, deux fois par jour
    • Grands chiens : 2 gélules le matin, 1 le soir.
    • Très grands chiens : 2 cap­sules, deux fois par jour.
  • Plantain
    Les graines et les enve­loppes du plan­tain sont une bonne source de fibres. Le plan­tain réduit l’in­flam­ma­tion et la dou­leur. Il aide éga­le­ment à détoxi­fier les déchets.
    Il est pré­fé­rable d’u­ti­li­ser une tein­ture. Donnez à votre chien 20 gouttes par 7 kg de poids 3 fois par jour. Si votre chien est sen­sible à la tein­ture ou souffre d’une mala­die auto-​immune, diluez la tein­ture dans 2 verres d’eau.
  • Mouron des oiseaux
    C’est un laxa­tif très doux qui aide à apai­ser le tube diges­tif. Il aide à lubri­fier le gros intes­tin et refroi­dit les tis­sus pour les “cal­mer”. Utilisez le mou­ron des oiseaux sous forme de tein­ture et sui­vez les mêmes ins­truc­tions que pour le plan­tain : 20 gouttes pour 7 kg. Vous pou­vez le diluer dans 2 verres d’eau si cela est plus facile à don­ner à votre chien de cette façon.
  • Orme glis­sant 
    L’orme glis­sant fonc­tionne comme la racine de gui­mauve pour apai­ser et lubri­fier le tube diges­tif. Donnez à votre chien ¼ de cuillère à café de poudre par 5 kg de poids corporel.
  • Graines de lin
    Le lin est une excel­lente source de fibres et crée du muci­lage pour lubri­fier le côlon. Donnez à votre chien ¼ de cuillère à café par 10 kg de poids corporel.

4. Utilisez un laxatif pour traiter naturellement la constipation

Si aucune des options ci-​dessus n’a fonc­tionné pour votre chien, il est peut-​être temps d’in­tro­duire un laxa­tif natu­rel doux.

La bonne nou­velle, c’est que vous pou­vez encore évi­ter les laxa­tifs phar­ma­ceu­tiques dan­ge­reux pour les chiens. Il existe en effet de nom­breux moyens natu­rels de sti­mu­ler les intestins. 

  • Aloe
    L’aloe vera aide à sti­mu­ler les contrac­tions mus­cu­laires et à lubri­fier le tube diges­tif. Il a éga­le­ment une forte teneur en eau, ce qui peut contri­buer à humi­di­fier les selles de votre chien.
    Utilisez des gels ou des jus de qua­lité ali­men­taire fabri­qués à par­tir de a pulpe inté­rieure. Ajoutez jus­qu’à ¼ de cuillère à café par 5 kg de poids cor­po­rel à la nour­ri­ture de votre chien.
    Si vous ache­tez des feuilles fraîches au maga­sin ou si vous uti­li­sez des feuilles culti­vées à la mai­son, assurez-​vous d’en­le­ver le latex d’a­loès. Il s’a­git de la sub­stance jaune qui se trouve à l’in­té­rieur de la feuille. Elle est cou­ram­ment uti­li­sée pour les laxa­tifs humains mais est très toxique pour les chiens. Les feuilles d’a­loès se conservent au réfri­gé­ra­teur pen­dant 3 jours. Pour plus d’in­for­ma­tion cli­quez sur “Aloe”.
  • Vinaigre de cidre de pomme
    Il est sou­vent fait men­tion dans la lit­té­ra­ture que le vinaigre de cidre de pomme peut aug­men­ter les contrac­tions à l’in­té­rieur du côlon pour éva­cuer les déchets.
    Il est éga­le­ment pré­bio­tique, ce qui contri­bue à la santé diges­tive.
    Si vous uti­li­sez du vinaigre de cidre de pomme, mélangez-​le tou­jours à l’eau ou à la nour­ri­ture de votre chien. (Voir notre article sur l’u­ti­li­sa­tion du vinaigre de cidre Vinaigre de cidre : moyen simple pour aider votre chien – en cours)
    Ne le don­nez jamais direc­te­ment. Le dosage est basé sur le poids de votre chien.
    • Jusqu’à 6 kg : 1 cuillère à café. 
    • De 6 à 15 kg : 2 cuillères à café. 
    • De 15 à 40 kg : 1 cuillère à soupe

5. Choisissez un laxatif naturel plus puissant

Si rien d’autre n’a fonc­tionné, il est peut-​être temps de recou­rir à une solu­tion plus forte pour trai­ter natu­rel­le­ment la consti­pa­tion de votre chien. 

Bien que natu­relles, ces options ne doivent être uti­li­sées qu’en cas de néces­sité abso­lue et avec les conseils d’un vété­ri­naire holistique. 

Demandez à votre vété­ri­naire holis­tique quel est le dosage cor­rect pour votre chien. 

Arbuste -sene-laxatif-constipation-chien
Plante de séné
  • Séné
    Le séné peut être très effi­cace, mais une uti­li­sa­tion inap­pro­priée peut entraî­ner des diar­rhées. Une uti­li­sa­tion à long terme peut éga­le­ment entraî­ner une dépen­dance. Vous ne devriez pas uti­li­ser le séné si vous soup­çon­nez une occlu­sion intes­ti­nale ou si votre chien pré­sente des symp­tômes d’in­con­fort abdo­mi­nal. Pour plus d’in­for­ma­tion cli­quez sur sur le “Séné
  • Cascara sagrada
    Vous ne devez pas uti­li­ser ce laxa­tif pour la consti­pa­tion chez les chiens en lac­ta­tion. Les mères peuvent le trans­mettre aux chiots allai­tés par leur lait. Pour connaître les options sûres pour les chiennes en ges­ta­tion, pour­sui­vez la lec­ture de cet article (Voir § ci-​dessous “Options sûres pour les chiennes en ges­ta­tion”). Plus d’in­for­ma­tion en cli­quant sur “Cascara” -
  • Rhubarbe de Turquie (aussi ape­lée rhu­barbe pal­mée, rhu­barbe de Moscovie, rhu­barbe de Chine, rhu­barbe de Perse).
    Cette herbe est cou­ram­ment uti­li­sée pour les pro­blèmes diges­tifs, notam­ment la consti­pa­tion. Il s’a­git d’une solu­tion à court terme qui peut pro­vo­quer des diar­rhées et des crampes.

Traiter naturellement la constipation chronique du chien

La consti­pa­tion est un pro­blème diges­tif cou­rant chez les chiens, qui est géné­ra­le­ment aiguë. Cela signi­fie qu’elle ne dure que quelques jours et qu’elle est sou­vent cau­sée par un chan­ge­ment de régime ou de routine.

La consti­pa­tion chro­nique est un pro­blème tota­le­ment dif­fé­rent. Elle peut durer pen­dant de longues périodes. Elle peut même per­sis­ter pen­dant des années. La consti­pa­tion chro­nique est le plus sou­vent cau­sée par un dys­fonc­tion­ne­ment du foie ou une conges­tion du foie.

Lorsque le foie ne fonc­tionne pas cor­rec­te­ment, la pro­duc­tion de bile ralen­tit.
La bile est un élé­ment impor­tant du sys­tème d’é­li­mi­na­tion diges­tif. Si la bile est insuf­fi­sante ou trop épaisse, les graisses s’ac­cu­mulent et ralen­tissent le fonc­tion­ne­ment du tube diges­tif, ce qui aug­mente les risques de consti­pa­tion. En cas de consti­pa­tion chro­nique due à des pro­blèmes de foie, votre vété­ri­naire holis­tique peut prescrire :

  • Chardon Marie
  • Curcuma
  • Réglisse
  • Oméga‑3

Ceux-​ci aide­ront à pro­té­ger et à répa­rer le foie pour qu’il conti­nue à fonc­tion­ner cor­rec­te­ment. Ils s’a­chètent en her­bo­ris­te­rie ou sur internet.

Des pro­blèmes simi­laires peuvent sur­ve­nir si la vési­cule biliaire ou les canaux biliaires sont blo­qués. Le tube diges­tif ne reçoit pas alors tout ce dont il a besoin pour décom­po­ser cor­rec­te­ment les ali­ments et la consti­pa­tion se pro­duit.
Dans ce cas, vous pou­vez essayer la racine de pis­sen­lit ou le rai­sin d’Oregon. Elles amé­liorent la pro­duc­tion et le trans­port de la bile pour pous­ser les selles hors du corps.

Tonique contre la constipation chronique 

Si votre chien souffre de consti­pa­tion chro­nique, les vété­ri­naires Mary Wulff-​Tilford et Gregory Tilford recom­mandent ce tonique. 

  • 2 par­ties de racine de pissenlit
  • 2 volumes de racine de guimauve
  • 1 part de rai­sin d’Oregon
  • 1 volume de rumex

Traiter natu­rel­le­ment la consti­pa­tion peut aussi deman­der l’a­jout d’une part de fenouil pour aider à com­battre les gaz. Vous pou­vez uti­li­ser des tein­tures, des thés ou des herbes pour pré­pa­rer ce tonique. 

Si vous uti­li­sez des herbes ou du thé, don­nez 1 cuillère à café par 15 kg de poids cor­po­rel 2 à 3 fois par jour. Avec la tein­ture, vous pou­vez don­ner 1 ml par 15 kg, 2 ou 3 fois par jour.

Options sûres pour les chiennes en gestation – Pas de laxatifs

Si vous avez une chienne en ges­ta­tion, il est par­ti­cu­liè­re­ment impor­tant d’é­vi­ter les laxatifs. 

Les laxa­tifs agissent en aug­men­tant le mou­ve­ment dans le tube diges­tif. Cela peut stres­ser le fœtus et les organes repro­duc­teurs.
Si votre chienne enceinte est consti­pée, concentrez-​vous uni­que­ment sur la lubri­fi­ca­tion du tube diges­tif avec :

  • Guimauve
  • Graines de lin
  • Mouron des oiseaux

Pourquoi il ne faut pas utiliser le lait comme laxatif

Certains pro­prié­taires de chiens uti­lisent le lait pour gérer la consti­pa­tion. Cela “fonc­tionne” parce que la plu­part des chiens sont into­lé­rants au lac­tose, ce qui pro­voque des troubles diges­tifs et des diarrhées. 

Mais cela peut aussi conduire à d’autres pro­blèmes plus impor­tants. Il est donc pré­fé­rable de ne pas uti­li­ser le lait comme remède à la consti­pa­tion de votre chien.

Comment prévenir naturellement la constipation chez le chien ? 

Comme la consti­pa­tion peut aller et venir, il est impor­tant de savoir com­ment la pré­ve­nir.
L’étape la plus impor­tante consiste à s’as­su­rer que votre chien ne mange pas ce qu’il ne devrait pas.
Mais c’est plus facile à dire qu’à faire (sur­tout avec les chiens mali­cieux et fui­nards).
Voici donc quelques conseils supplémentaires.

1. Alimentation crue

Les ali­ments crus sont plus faciles à digé­rer. Cela per­met de réduire les inflam­ma­tions et les irri­ta­tions. Ils sont aussi rem­plis de vita­mines et de nutri­ments natu­rels dont votre chien a besoin pour res­ter en bonne santé. Cela per­met de s’as­su­rer que “ses sys­tèmes” fonc­tionnent correctement.

2. Nourrir avec des fruits et légumes pour traiter naturellement la constipation

Cela va de pair avec les ali­ments crus, mais même si vous êtes atta­ché aux cro­quettes, vous pou­vez ajou­ter des fruits et des légumes. Pourquoi en don­ner avec cette nour­ri­ture ? Ils sont pleins de fibres, qui aident à régu­ler le tran­sit intes­ti­nal. Voir nos articles en cli­quant sur “Chiens et fruits : pour­quoi ont ils besoin de poly­phé­nols” et “Légumes aussi pour une bonne santé de votre chien”.

3. Ajouter des enzymes digestives

Les enzymes diges­tives aident à décom­po­ser les ali­ments. C’est impor­tant car les ali­ments non digé­rés peuvent pro­vo­quer des blo­cages et de la constipation. 

Les enzymes diges­tives aident éga­le­ment votre chien à tirer davan­tage de nutri­ments de sa nour­ri­ture. Ajouter des enzymes diges­tives à son menu habi­tuel est par­ti­cu­liè­re­ment impor­tante si votre chien mange des ali­ments trans­for­més et chauf­fés tels que les cro­quettes ou les ali­ments en boîte. En effet, les enzymes diges­tives sont détruites lors­qu’elles sont chauffées. 

A l’in­verse, si votre chien mange des ali­ments crus, il obtien­dra ses enzymes natu­rel­le­ment. Mais un coup de pouce sup­plé­men­taire ne peut pas faire de mal.

4. Ajouter des prébiotiques et des probiotiques pour traiter naturellement la constipation

Les pré et pro­bio­tiques contri­buent à amé­lio­rer la santé diges­tive de votre chien. Voir TPCC

Les pro­bio­tiques sont des bac­té­ries saines qui se retrouvent dans le côlon de votre chien. Elles pro­voquent la fer­men­ta­tion des pré­bio­tiques (fibres solubles non digé­rées) qui à leur tour pro­duisent des effets béné­fiques pour la santé. Lorsque vous choi­sis­sez un pro­bio­tique, recher­chez un pro­duit conte­nant une variété de souches et au moins 30 mil­liards d’u­ni­tés for­ma­trices de colo­nies (UFC). Nous recom­man­dons “Probio Immun – Probiotiques pour chien et chat” du site spé­cia­lisé “Tout pour le chien et le Chat”.

Si vous uti­li­sez un pro­bio­tique à base de sol, vous n’a­vez besoin que d’une ou deux souches et de moins d’un mil­liard d’UFC. 

Si vous uti­li­sez un sup­plé­ment pro­bio­tique, vous pou­vez en trou­ver qui contiennent éga­le­ment des prébiotiques. 

Vous pou­vez éga­le­ment uti­li­ser des ali­ments “pré­bio­tiques” comme les cham­pi­gnons, les baies et le miel. 

Les troubles diges­tifs sont fré­quents chez les chiens, qu’il s’a­gisse de consti­pa­tion, de diar­rhée ou d’un autre pro­blème intes­ti­nal. La bonne nou­velle est qu’il existe des moyens natu­rels de les pré­ve­nir et de les gérer. Avant de recou­rir aux médi­ca­ments clas­siques, essayez cer­tains de ces remèdes natu­rels sûrs et efficaces.

Un commentaire sur “Comment traiter naturellement la constipation de votre chien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.