préparation-huile-essentielle-anti-puces

6 ANTI-PUCES MAISON NATURELS pour traiter l’environnement

Dans cet article, vous trou­ve­rez 6 for­mules natu­relles de pro­duits anti-​puces mai­son. Ils sont à uti­li­ser dans l’en­vi­ron­ne­ment immé­diat de votre chien (Coussins, sofa, lit, niche) et les abords de votre mai­son, appar­te­ment et jar­din.
Le trai­te­ment de l’en­vi­ron­ne­ment de votre chien (Partout où il s’est déplacé) est en effet néces­saire dans le cas d’une sérieuse infes­ta­tion.

Note
Ne pas oublier que vous devez aussi trai­ter contre les puces “le corps” du chien. Pour une action au long terme en cli­quant sur “Traitement holis­tique natu­rel”. En cas d’al­ler­gie en cli­quant sur “Allergie aux piqûres de puces

Nettoyage à fond de toute votre maison : anti-​puces naturel n° 1 

Les 3 actions à faire dans l’ordre sont les suivantes : 

  1. Laver tout ce qui est lavable (la cou­ver­ture, le panier, les draps s’il dort sur votre lit…) 
  2. Aspirer les lieux et les meubles (cana­pés, moquettes, etc.), en par­ti­cu­lier les endroits sombres car la puce est luci­fuge (elle fuit la lumière). Insister sur les fis­sures et recoins, les moquettes et entre les lames de plan­cher. Pensez à jeter le sac aspi­ra­teur une fois utilisé. 
  3. Passer le vapo­retto (aspi­ra­teur à vapeur) car la cuti­cule de la puce ne sup­porte pas la forte cha­leur humide. 

Répétez toutes les semaines pen­dant plu­sieurs mois car le cycle de repro­duc­tion de la puce est long. 

Pour lut­ter effi­ca­ce­ment contre les puces nous vous invi­tons à lire un article impor­tant sur “bien la connaitre pour mieux la com­battre”.

Expériences de deux de nos lec­trices :
Odette : “… habi­tant une vieille ferme, nous sommes tous les ans enva­his par les puces. Cela dure depuis des années. Connaissez vous des plantes sus­cep­tibles de les éloi­gner ?
Béatrice : “Nous avions acheté une mai­son et lorsque nous sommes allés visi­ter, avec le chat, y’a­vait plein de puces dans les par­quets (puces de bois), mais elles ont sau­tés d’un seul bond sur le pauvre chat ! …”

Anti-​puces naturel liquide pour l’environnement immédiat du chien

Cet “anti-​puces mai­son natu­rel” est une for­mule liquide d’anti-​puces. Il est à vapo­ri­ser sur les cous­sins, sofas, lits, niches,etc… Dans un vapo­ri­sa­teur , ajoutez : 

  • 200 ml d’eau de source 
  • 4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 10 gouttes d’huile essen­tielle natu­rel de menthe poi­vrée (ou 10 gouttes d’huile essen­tielle de Tea Tree (Arbre à thé) si vous avez des chats)
  • 5 gouttes d’huile essen­tielle de lavande vraie
  • 5 gouttes d’huiles essen­tielles d’eucalyptus citronné

Note sur les huiles essen­tielles. Pour en savoir plus et ache­ter cli­quez sur Herbier du Diois.

Mélangez d’abord les huiles essen­tielles dans le vinaigre puis rajou­tez l’eau.

Mélangez bien le spray à chaque usage pour mélan­ger les huiles essen­tielles car même si les huiles essen­tielles sont solubles dans le vinaigre, elles ont ten­dance à se regrou­per en gout­te­lettes au repos. 

Attention
1/ Les chats peuvent être très sen­sibles aux huiles essen­tielles. Elles leur sont en géné­ral contre-​indiquées, à part l’huile essen­tielle de lavande vraie. L’eucalyptus citronné est aussi en géné­ral toléré par le chat. Par contre rem­pla­cez la menthe poi­vrée par 10 gouttes de Tea Tree.
2/ De plus, avant de vapo­ri­ser sur des meubles et tis­sus, véri­fiez sur une petite sur­face que cela ne les tache pas.
3/ Pour en savoir plus sur les huiles essen­tielles, cli­quez ici sur “Herbier du Diois

La terre de diatomée, poudre anti-​puces naturelle pour la maison 

Anti-puces maison naturels - Terre de diatomée
Terre de diatomée

La Terre de diato­mée est uti­li­sée comme pes­ti­cide natu­rel contre les insectes depuis les années 60. Elle est aujourd’hui aussi uti­li­sée contre les aca­riens, les vers para­sites, etc.

C’est une sub­stance natu­relle déri­vée des diato­mées qui sont des algues uni­cel­lu­laires fos­si­li­sées. Elles sont com­po­sées de par­ti­cules de silice que l’on retrouve natu­rel­le­ment dans les roches, sables et argiles. Cette silice réagit avec l’oxy­gène pour don­ner du dioxyde de sili­cium. La terre de diato­mée est donc essen­tiel­le­ment com­po­sée de dioxyde de silicium. 

Une fois broyées, les diato­mées donnent une poudre qui res­semble au talc. Cette poudre va se col­ler sur la cuti­cule (cara­pace) de l’insecte, absor­ber la cire qui la recouvre et endom­ma­ger la cuti­cule. Les par­ti­cules de poudre pénètrent alors dans le corps et se coincent dans les arti­cu­la­tions du sque­lette externe de l’insecte. Les par­ti­cules de poudre res­semblent à des bris de verre si on les regarde au micro­scope et sont donc natu­rel­le­ment tran­chantes. Lorsque la puce bouge, elles vont abî­mer méca­ni­que­ment les organes. Ceux-​ci perdent leur eau ce qui entraîne la mort de l’insecte.

Lorsque vous uti­li­sez la terre de diato­mée il faut prendre des pré­cau­tions car elle est irri­tante pour les voies res­pi­ra­toires et des­sé­chante pour la peau. Certaines études montrent aussi qu’elle s’ac­cu­mule au niveau des bronches, des pou­mons et des gan­glions lym­pha­tiques sans être éli­mi­née cau­sant poten­tiel­le­ment des dif­fi­cul­tés res­pi­ra­toires tem­po­raires ou des mala­dies res­pi­ra­toires comme la sili­cose des pou­mons (si uti­li­sa­tion chro­nique sans pro­tec­tion). D’où la néces­sité d’utiliser un masque et de por­ter des gants pen­dant que vous la manipulez.

Elle est uti­li­sée dans la mai­son. On en met dans les recoins, les fis­sures de sol et entre les lattes de par­quet. Il faut ensuite lais­ser agir 2 jours et ensuite aspirer.

Elle peut être aussi sau­pou­drée sur la four­rure du chien (évi­ter la tête). Mettez-​vous dehors pour appli­quer la terre de diato­mée, un jour sans vent, et por­tez un masque. Par contre, assurez-​vous que votre chien ne va pas se bai­gner car la poudre se trans­forme en purée blanche sur les poils. Pas top !…

La terre de diatomée remise en cause ?

Si vous faites des recherches sur la terre de diato­mée, elle semble faire l’unanimité. En fait, cer­tains vété­ri­naires holis­tiques l’utilisent depuis des années avec grande satis­fac­tion et sans noter aucun effet secon­daire sur leurs patients à 4 pattes. Elle est aussi uti­li­sée à grande échelle en tant qu’insecticide dans les silos à céréales depuis fort longtemps.

Cependant, en rédi­geant cet article, j’ai été ame­née à par­ler à une natu­ro­pathe pour ani­maux qui ne la pré­co­nise pas du fait de son action abra­sive et des­sé­chante qui pour­rait pro­vo­quer des micro-​lésions au niveau des voies res­pi­ra­toires de nos amis les ani­maux. Une récente étude de 2019, va éga­le­ment en ce sens en met­tant en évi­dence que l’action abra­sive et irri­tante de la terre de diato­mée n’est pas ano­dine pour la santé des humains et ani­maux. Les conclu­sions de l’étude sont de prendre des pré­cau­tions lors de son uti­li­sa­tion(1).

Si vous uti­li­sez de la terre de diato­mées, assurez-​vous d’utiliser la terre de diato­mée de grade « amorphe », « ali­men­taire » ou « natu­relle ». N’utilisez pas celle qui est uti­li­sée pour les pis­cines car elle a été cal­ci­née pour être uti­li­sée comme média fil­trant. Elle a été modi­fiée chi­mi­que­ment et ren­due toxique.

Références :
(1) OXFORD ACADEMY – Journal of insect science, Volume 19, Issue 5, September 2019, 13 – Harmful Effects of Bed Bug-​Killing Method of Diatomaceous Earth on Human HealthMohammad AkhoundiChristiane BruelArezki Izri


Vaccins : béné­fiques ou dan­ge­reux pour votre chien ?

Injection-piqure

Recevez gra­tui­te­ment nos recom­man­da­tions sur les vac­cins dans ce dos­sier com­plet sur un sujet explosif.

Profitez-​en avant qu’il ne soit retiré ! 


En télé­char­geant ce livret, vous serez auto­ma­ti­que­ment abonné à notre lettre d’in­for­ma­tion sur la santé du chien. Vous pour­rez vous désa­bon­ner faci­le­ment et quand vous le dési­rez. Votre email sera en sécu­rité et ne sera ni vendu ni échangé.


Anti-​puces maison naturel pour abords de maison ou balcons et jardin

Anti-puces maison naturels - Puces jardin- Chien qui se gratte
Ne plus souf­frir des puces …

Pour évi­ter des infes­ta­tions en continu, il est conseillé de trai­ter aussi les lieux exté­rieurs où votre chien passe du temps. Cela per­met de « cas­ser » le cycle de repro­duc­tion des puces. 

  • Gardez votre pelouse courte, si vous avez un jardin. 
  • Ensuite vapo­ri­sez les lieux où votre chien aime se rendre, avec l’anti-​puce natu­rel dont la for­mule est citée ci-dessous. 

Cette opé­ra­tion doit être répé­tée jus­qu’à ce que vous soyez sûr que les puces ont dis­pa­rues. Des pro­duits natu­rels existent aussi dans le commerce. 

Mais vous pou­vez aussi choi­sir la solu­tion mai­son suivante : 

  • 60 g de pro­duit vais­selle (4 à 5 cuillères à soupe)
  • 10 gouttes d’huiles essen­tielle de neem (Huile de graines de mar­gou­sier) ou d’huile essen­tielle de Citronnelle de Ceylan(1)(2) )
  • 20 gouttes d’huile essen­tielle de Cèdre(1)

Vaporiser pen­dant la sai­son des puces ce qui les éloi­gnera de votre chien et de votre maison. 

Attention et rap­pel
La plu­part des huiles essen­tielles sont contre-​indiquées pour les chats.
Ne pas uti­li­ser ce mélange sur des plants/​plantes comes­tibles car ils/​elles pour­raient ne pas survivre. 

(1) Les huiles essen­tielles se trouvent en her­bo­ris­te­rie ou sur inter­net
(2) L’huile essen­tielle de Citronnelle de Ceylan est aussi déodo­rante, anti­sep­tique atmo­sphé­rique, répul­sive des mous­tiques et des guêpes.
Attention : pour les chiens (et les humains) il s’a­git d’u­ti­li­ser une à 2 gouttes d’huile essen­tielle à la fois, tou­jours mélan­gées, (à la nour­ri­ture par exemple), jamais pure.

Traiter les abords de maison et jardin avec les némarodes anti-puces

Anti-puces maison naturels - Némorodes pour le jardin
Némorodes

Un autre anti-​puce natu­rel pour le jar­din sont les Nématodes Steinerma Carpocapsea.
Ce sont des vers minus­cules (Moins d’un mm) qui vivent dans le sol.
Vous pou­vez les trou­ver en jar­di­ne­rie où ils sont ven­dus pour la lutte bio­lo­gique contre les insectes rava­geurs du jar­din tels que les typules, les vers gris, les cour­tillières, etc. Aux Etats-​Unis ils sont aussi uti­li­sés pour se débar­ras­ser des larves de puces.

Ils sont dits ento­mo­phages c’est-à-dire qu’ils se nour­rissent de larves d’insectes. Le nombre de larves de puces est réduit de 90% en 48 heures. 

Les néma­todes sont des créa­tures vivantes dont le cycle de vie est de 8 à 10 jours. La géné­ra­tion sui­vante meure si elle n’a plus assez de larves à manger. 

Vous pou­vez les ache­ter en jar­di­ne­rie. Il suf­fit ensuite de rajou­ter de l’eau en sui­vant les indi­ca­tions sur le paquet. Puis vous vapo­ri­sez ou arro­sez votre jar­din au prin­temps, en été et en automne pour mini­mi­ser le nombre de puces. 

Ils sont inof­fen­sifs pour nos com­pa­gnons à quatre pattes et nous-mêmes.

Certaines plantes aromatiques repoussent naturellement les puces 

Ce sont les plantes aro­ma­tiques telles que la menthe verte, le roma­rin, la sauge, la lavande, la citron­nelle, etc. La tanai­sie et la plu­part des arté­mises sont aussi uti­li­sées.
Gardez quelques pots dans votre jar­din près de vos entrées. 

Une de nos lec­trice nous a écrit sur son pro­blème :
Maryse : “…ma plante arai­gnée (la plus belle !) a le ter­reau envahi de minus­cules puces (elles sautent) blanches. Pensant qu’elle avait été trop arro­sée, j’ai tout stoppé. Mais j’ai décou­vert ces petites bêtes qui sont de plus en plus nom­breuses. Je ne vou­drais pas uti­li­ser un pro­duit trop toxique (je suis habi­tuée au natu­rel). Est-​ce que quel­qu’un a une solu­tion pour me venir en aide ?
Xavier : “Ce ne sont pas des puces mais très pro­ba­ble­ment des Aleurodes (petites mouches blanches). Peut être du savon noir dilué dans de l’eau à vapo­ri­sa­tion. Il faut bien le faire par­tout.

Nous ne savons pas si les recom­man­da­tions de Xavier fonc­tionnent. Mais il est cer­tain que tout ce qui saute n’est pas for­ce­ment une puce, comme c’est le cas ici. Il fau­drait voir du côté des hor­ti­cul­teurs afin de résoudre le pro­blème de Maryse. 

L’infusion de feuilles de châtaigniers, contre puces … et araignées 

Vous pou­vez éga­le­ment pul­vé­ri­ser les seuils et enca­dre­ments de portes et fenêtres avec une infu­sion de feuilles de châ­tai­gnier. Elle est un anti-​puces mai­son natu­rel. Elle repousse en effet les puces bala­deuses (effi­caces aussi contre les arai­gnées).
Bien sûr, cette tech­nique n’empêchera pas une puce ins­tal­lée sur votre chien de péné­trer à l’intérieur en même temps que “sa monture”. 

Bibliographie
Je nour­ris mon chien natu­rel­le­ment – Swanie Simon – Thierry Souccar Editions – 2014
Natural Heath for dogs and cats – Dr Pitcairn – pp 384 – 385 – Rodale Editions
Herbal dog care – Dr Kidd – pp 133 – 134 – Storey Publishing
Herbs for pets – Mary Wulff-​Tilford – p 266 – Bow Tie Press
Dogs Naturally : Traiter les puces

Conseils vété­ri­naires
Les valeurs et conseils que vous pour­rez trou­ver sur ce site ne peuvent pas se sub­sti­tuer à l’avis de votre vété­ri­naire ou du thé­ra­peute de votre chien. En aucun cas, les infor­ma­tions don­nées sur notre site ne consti­tuent une pres­crip­tion. Seul votre vété­ri­naire peut poser un diag­nos­tic pré­cis et recom­man­der l’utilisation d’un pro­duit. Si tel n’est pas le cas, nous ne sau­rions être tenus pour res­pon­sables d’une prise inadap­tée des pro­duits présentés.


dictum justo in dolor. sem, at elit. commodo mattis