Ortie-feuille-combattre-allergie-aux-puces

ALLERGIE du chien aux PIQÛRES DE PUCES – Traitements naturels

Allergie aux piqûres de puces. Pour un chien, cela semble anor­mal tant nous sommes habi­tués à asso­cier chien et puces.
D’après le Larousse, l’allergie est une réac­tion anor­male et spé­ci­fique de l’or­ga­nisme au contact d’une sub­stance étran­gère (aller­gène) qui n’en­traîne pas de trouble chez la plu­part des sujets.
Pour ce qui est de la puce et du chien, l’al­ler­gène pro­vient de la “bave” que la puce dépose à l’en­droit où elle pique le chien pour évi­ter que le sang coa­gule (Ce qui lui per­met ainsi de conti­nuer à sucer le sang). Plus d’in­for­ma­tion à lire en cli­quant notre article “PUCE DE CHIEN : cycle, dan­ger, s’en débar­ras­ser, anti-​puces natu­rels”.

Allergie et dermatites – Inflammation et démangeaison envahissante

On appelle cette aller­gie DAPP, c’est à dire Dermatite par Allergie aux Piqures de Puces, ou DHPP pour Dermatite par Hypersensibilité aux Piqûres de Puces. C’est la cause la plus fré­quente de pru­rit (déman­geai­sons) chez le chien.

Lorsque votre chien souffre de DHPP, il faut agir rapi­de­ment pour « éteindre l’incendie » car l’inflammation s’étend très rapi­de­ment. Une tâche rela­ti­ve­ment petite, toute rouge et sans poils peut s’agrandir en 24H et deve­nir aussi grosse qu’un DVD et en 48H, elle atteint la taille d’une crèpe, suin­tante et vio­la­cée.

Expérience de lec­teurs
“Mon chien, qui a 11 ans aujourd’­hui, a eu une pre­mière aller­gie aux puces qui a com­mencé il y a 2 ans (déman­geai­sons , peau à vif). J’ai réussi à l’é­ra­di­quer avec des trai­te­ments locaux à répé­ti­tion.
En sep­tembre der­nièr, cela a recom­mencé et les trai­te­ments locaux sont res­tés sans effet. Sur les conseils d’une amie, je lui ai donné un com­primé de C.…. qui a mar­ché, mais 2 mois plus tard l’al­ler­gie a repris et de nou­velles plaques sont appa­rues. Je n’ai pas voulu lui don­ner à nou­veau Confortis, on a aucune indi­ca­tion sur la molé­cule de ce médi­ca­ment. J’ai donc réflé­chi à un trai­te­ment effi­cace et éthique. Les aller­gies étant des mala­dies du sys­tème immu­ni­taire, j’ai pensé à un com­plé­ment ali­men­taire qui soigne le sys­tème immu­ni­taire : je lui ai donné des com­pri­més de Reishi, une plante chi­noise. Dès la pre­mière prise, le chien a cessé de se grat­ter et depuis il n’a plus rien. Depuis cette époque, tout va bien. Peut être je vais le trai­ter à nou­veau en pré­ven­tif cet été en lui don­nant 1 com­primé de Reishi tous les 2 jours.

Comment savoir si mon chien souffre d’allergie aux piqûres de puces ?

  • Le chien souffre de fortes déman­geai­sons, il se gratte, se lèche, se mor­dille dans la zone dor­so­lom­baire ou l’abdomen.
    On observe géné­ra­le­ment une perte de poils ou la pré­sence de croûtes (à force de se grat­ter et se lécher), l’ap­pa­ri­tion de bou­tons sur le ventre ou les cuisses et des rou­geurs, des déman­geai­sons autour de la queue et sur la croupe.
  • Et bien sûr, vous avez détecté la pré­sence de puces sur votre chien.

Lorsque vous consta­tez ces signes, vous pou­vez soup­çon­ner une DHPP mais il est recom­mandé de consul­ter votre vété­ri­naire holis­tique pour avoir le diag­nos­tic exact.

Que faire en priorité ? Soulager les démangeaisons de votre chien

Il faut d’abord apai­ser et trai­ter la peau de votre chien. En par­ti­cu­lier les endroits de forte réac­ti­vité.
Pour cela appli­quez quo­ti­dien­ne­ment sur la zone affec­tée du macé­rat hui­leux de mil­le­per­tuis. Son action anti-​inflammatoire est par­ti­cu­liè­re­ment effi­cace. Cette appli­ca­tion quo­ti­dienne sur les plaies doit se faire jusqu’à leur dis­pa­ri­tion.

Traitement de l’allergie du chien : 3 solutions naturelles à essayer

Vous devez sou­te­nir votre chien en dimi­nuant sa réac­tion aller­gique

Fumeterre-plante-active-allergie-puces-chien
Fumeterre
  • Commencez par un trai­te­ment anti­his­ta­mi­nique com­posé d’EPS de fume­terre. La fume­terre a une action anti pru­ri­gi­neuse et donc apai­sante et une action direc­te­ment anti his­ta­mi­nique en dimi­nuant la syn­thèse d’histamine et d’histidine par le foie.
    Les doses sont de 3 ml/​10 kg de poids, 2 fois par jour pen­dant 10 jours direc­te­ment dans la gueule si vous pou­vez, sinon dans sa ration.
  • Si le pru­rit ne dimi­nue pas très vite, pas­sez à autre chose. Essayez un mélange de ces 2 EPS à prendre pen­dant une dizaine de jours, une fois par jour. Même chose pour la manière d’administrer
    • EPS de plan­tain lan­céolé (2 ml/​10kg)
    • EPS de cas­sis (2 ml/​10kg)
  • Autre option : vous pou­vez aussi uti­li­ser du macé­rat concen­tré de bour­geon de cas­sis à la place des deux plantes ci-​dessus. Dans ce cas la dose est de 1 goutte par 10 kg de poids du chien, le tout pen­dant 10 jours, tou­jours direc­te­ment dans sa gueule si vous pou­vez, ou dans sa ration. Vous pou­vez en trou­ver en maga­sin bio.

Attention
Evitez les “pré­pa­ra­tions en D1″ des macé­rats gly­cé­ri­nés que l’on trouve en phar­ma­cie qui sont 10 fois plus concen­trées en alcool que les macé­rats nor­ma­le­ment concen­trés.
Rappel : il faut évi­ter, si pos­sible, chien et alcool

Traiter l’allergie pour le long terme et globalement (holistique)

Bien évi­dem­ment, en paral­lèle, vous devez vous débar­ras­ser des puces sur le court terme mais aussi sur le long terme.
Je vous invite à consul­ter notre article sur le Traitement holis­tique natu­rel contre les puces du chien. Il donne non seule­ment une stra­té­gie court terme pour résoudre la crise de manière natu­relle mais aussi une stra­té­gie long terme. Il pro­pose des pistes sur les­quelles vous pou­vez agir pour per­mettre à votre chien de résis­ter natu­rel­le­ment aux puces. Si vous sou­hai­tez en savoir plus, cli­quer sur Traitement holis­tique naturel.

Un axe com­plé­men­taire à uti­li­ser pour aider à trai­ter le pro­blème des puces de votre chien et son aller­gie aux piqûres est de revoir son ali­men­ta­tion.
Une bonne hygiène ali­men­taire consiste d’a­bord en une nour­ri­ture vrai­ment adap­tée aux besoins de votre chien. Pour en savoir plus visi­tez notre page en cli­quant sur “les ali­ments Barf ” (Liste et défi­ni­tion des ali­ments qui s’ap­plique à tout type de nour­ri­ture).
L’alimentation le ren­dra natu­rel­le­ment plus fort et plus apte à repous­ser les attaques.

Comme l’ob­serve un pro­fes­seur de l’u­ni­ver­sité vété­ri­naire de Zurich, un chien en pleine santé attrape des puces et des tiques, mais elles ne res­tent pas accro­chées. C’est “l’ef­fet teflon”.
Une autre obser­va­tion, celle du Dr vété­ri­naire holis­tique KIDD : “Dans les foyers où il y a plu­sieurs chiens, vous en trou­ve­rez tou­jours un qui sera le “por­teur de puces”. Cela pro­vient de son sys­tème immu­ni­taire plus faible. Il suf­fira de le re-​équilibrer par des com­plé­ments natu­rels pour résoudre le pro­blème”

Chiens “atopiques” et en même temps allergiques aux puces : que faire

Eczéma-oreille-chien-suite-allergie-aux-puces

L’origine de la mala­die dite “eczéma ato­pique” ou “der­ma­tite ato­pique” étant géné­tique, cet eczéma du chien qui se déclenche le plus sou­vent entre 6 mois et 3 ans, res­tera pré­sent toute la vie de l’a­ni­mal (Voir article …).
Environ 13 des chiens ato­piques sont aller­giques aux piqûres de puces qui à leur tour, peuvent déclen­cher de fortes crises d’ec­zéma

Dans ce cas, les lésions sont sou­vent loca­li­sées sur le bas du dos. En consé­quence, les chiens ato­piques doivent avoir impé­ra­ti­ve­ment un trai­te­ment anti-​puces régu­lier.

Ce trai­te­ment étant répé­ti­tif, il est recom­mandé d’uti­li­ser un trai­te­ment natu­rel afin d’é­vi­ter les désordres de santé que peuvent créer l’uti­li­sa­tion de pro­duits chi­miques conte­nus dans les anti-​puces conven­tion­nels (Voir notre article “Anti-​puces natu­rels à faire pour trai­ter votre chien” et “Anti-​puces natu­rels pour chien – Traitement holis­tique effi­cace”).

Il ne faut pas aussi oublier les autres ani­maux du foyer afin d’é­vi­ter la conta­mi­na­tion croi­sée entre eux. Ce serait sans fin pour votre chien ato­pique.

Ne pas oublier aussi d’étendre le trai­te­ment anti-​puces à la mai­son entière et même le jar­din, si vous en avez un, même si les puces n’y sont pas visibles . Sinon, vous n’ar­ri­ve­rez pas à vous débar­ras­ser tota­le­ment d’une inva­sion de puces. C’est pri­mor­dial pour un chien atteint de la der­ma­tite ato­pique et qui est aller­gique aux puces. Voir Traitement natu­rel des puces de la mai­son et alen­tour.

Pour ce qui est de la der­ma­tite ato­pique elle-​même, il est donc aussi néces­saire d’ap­pli­quer des trai­te­ments de fond spé­ci­fiques qui per­mettent de contrô­ler la der­ma­tite ato­pique. A la fois réduire la gra­vité des crises et de les espa­cer, voire dans cer­tains cas, les faire dis­pa­raître. (Voir notre article sur le sujet – en cours de rédac­tion)

Note
Les chiens ato­piques sont pré­dis­po­sés aux aller­gies ali­men­taires et aux aller­gies aux aca­riens (Tiques), mais pas aux aller­gies vac­ci­nales ou médi­ca­men­teuses. Par consé­quent, ces ani­maux peuvent suivre des trai­te­ments comme tous les autres chiens, sans pré­cau­tions par­ti­cu­lières.

Vaccins : béné­fiques ou dan­ge­reux pour votre chien ?

Injection-piqure

Recevez gra­tui­te­ment nos recom­man­da­tions sur les vac­cins dans ce dos­sier com­plet sur un sujet explo­sif.

Profitez-​en avant qu’il ne soit retiré ! 


En télé­char­geant ce livret, vous serez auto­ma­ti­que­ment abonné à notre lettre d’in­for­ma­tion sur la santé du chien. Vous pour­rez vous désa­bon­ner faci­le­ment et quand vous le dési­rez. Votre email sera en sécu­rité et ne sera ni vendu ni échangé.

Bibliographie
Je nour­ris mon chien natu­rel­le­ment – Swanie Simon – Thierry Souccar Editions – 2014
Natural Heath for dogs and cats – Dr Pitcairn – pp 384 – 385 – Rodale Editions
Herbal dog care – Dr Kidd – pp 133 – 134 – Storey Publishing
Herbs for pets – Mary Wulff-​Tilford – p 266 – Bow Tie Press
Dogs Naturally – Best homes reme­dies against fleas
Le jour­nal des femmes – Piqûre de puce : la recon­naître et la sou­la­ger
When Your Pet Has a Flea Allergy
Le Manuel Vétérinaire Merck – 3ème édi­tion – Puces – pp 710 et sui­vantes

Conseils vété­ri­naires et régle­men­ta­tion
Les valeurs et conseils que vous pour­rez trou­ver sur ce site sont pure­ment infor­ma­tifs de leur exis­tence dans la lit­té­ra­ture spé­cia­li­sée. En aucun cas, les infor­ma­tions don­nées sur notre site ne consti­tuent une pres­crip­tion de trai­te­ment ou une allé­ga­tion. Ils ne peuvent pas se sub­sti­tuer à l’avis de votre vété­ri­naire ou du thé­ra­peute de votre chien. Seul votre vété­ri­naire peut poser un diag­nos­tic pré­cis et recom­man­der l’utilisation d’un pro­duit. Si tel n’est pas le cas, nous ne sau­rions être tenus pour res­pon­sables d’une prise inadap­tée des pro­duits pré­sen­tés ou cités.

Donec venenatis luctus fringilla id dapibus risus. sed libero. elit. id efficitur.