COMPLÉMENT ALIMENTAIRE : BOUILLON pour chien, naturel, à faire soi-​même

Facile à faire, inestimable pour la santé

Complément ali­men­taire en bouillon (à l’os), pour votre chien. C’est natu­rel, peu ordi­naire, sur­tout que vous pou­vez faci­le­ment le pré­pa­rer vous même, sans perdre de temps, puis­qu’il se fait tout seul . Ce com­plé­ment ali­men­taire en bouillon est rem­pli d’ap­ports nutri­tion­nels, pra­ti­que­ment gra­tuit. Et ce com­plé­ment ali­men­taire en bouillon traite ou sou­lage de nom­breuses mala­dies. Trop beau pour être vrai ? Pas du tout, lisez ce qui suit.

Complément alimentaire en bouillon à l’os : ce dont vous avez besoin

Complément alimentaire en bouillon - Carcasse
Carcasse de dinde

Vous aurez besoin de peu de choses :

  • Une mar­mite, d’un fai­tout ou d’une mijo­teuse d’as­sez grande taille
  • Une car­casse de pou­let ou autre, un ou deux os, si pos­sible un os à moelle, aussi avec les arti­cu­la­tions (La « géla­tine » des arti­cu­la­tions est excel­lente)
  • 2 ou 4 pattes de pou­let (ou autre volaille), crue si pos­sible, la par­tie que vous jetez à la pou­belle nor­ma­le­ment
  • 1 ou 2 gousses d’ail
  • De l’eau pure
  • Du vinaigre de cidre si pos­sible bio
  • En option, si vous dési­rez agré­men­ter votre bouillon, ajou­tez en fin de la cuis­son, des racines de pis­sen­lit, d’as­tra­gale ou de bar­dane. Après l’ar­rêt de la cuis­son et avoir passé votre bouillon, lors­qu’il est encore chaud, vous pou­vez aussi ajou­ter des légumes « verts » coupé en petits mor­ceaux : choux bro­coli, choux frisé, hari­cot vert), algues (Varech), per­sil, des orties, des herbes médi­ter­ra­néennes (Sage, roma­rin, thym, ori­gan, basi­lic, graines de fenouil).
  • Pas de sel, pas de poivre, pas d’é­pices dans ce com­plé­ment ali­men­taire en bouillon. Ce n’est pas recom­mandé pour les chiens.

Le meilleur après le bouillon d’os, c’est la facilité pour le faire !

Complément alimentaire en bouillon - Bouillon d'os
Bouillon d’os

La recette de ce com­plé­ment ali­men­taire en bouillon est simple, prend peu de temps et peu d’argent :

  1. Mettre les ingré­dients os et viande dans le fai­tout, mais pas l’ail ni les légumes et autres sup­plé­ments en option.
  2. Remplir d’eau le fai­tout afin de cou­vrir les ingré­dients de 5 cm envi­ron.
  3. Ajouter 2 à 4 cuillères à soupe (Fonction de la taille de la mar­mite) de vinaigre de cidre (ou de jus de citron). Cela per­met d’as­su­rer que le bouillon va récu­pé­rer toute la géla­tine et aussi les miné­raux conte­nus dans les os
  4. Chauffer le fai­tout 1 heure à feu sou­tenu (Maintenir en légère ébul­li­tion)
  5. Ensuite conser­ver à feu doux pen­dant 24 heures (Ou 5 ou 6 heures si au moins si vous êtes pres­sés). Remuer tous les 2 ou 3 heures. C’est inutile de conti­nuer après 24 heures, tous les nutri­ments auront “migré” vers le bouillon.
  6. Passer le bouillon d’os tout de suite après la fin de la cuis­son, lors­qu’il est encore chaud et liquide. Cela vous per­met­tra de sépa­rer les os et autres “solides”, car ils ne doivent abso­lu­ment pas être servi à votre chien (Os cuits, dan­ge­reux pour son tube diges­tif et ses dents). De toute façon tous les com­po­sants utiles des os seront déjà dans le bouillon. En refroi­dis­sant il va s’é­pais­sir et se figer dans la géla­tine (A conser­ver).
Complément alimentaire en bouillon - Pattes
Pattes de pou­lets

Ajouter l’ail râpé ou écrasé et les légumes et autres ingré­dients en option lorsque le bouillon est encore chaud, à la sor­tie du feu. Voir notre article AIL POUR LE CHIEN : POISON OU MÉDICAMENT ?

  • Laisser refroi­dir le com­plé­ment ali­men­taire en bouillon. Ensuite conser­ver au réfri­gé­ra­teur.
  • A la sor­tie du réfri­gé­ra­teur, vous décou­vri­rez que votre com­plé­ment ali­men­taire en bouillon d’os est devenu une sorte de gelée avec une couche plus ou moins épaisse de gras à la sur­face. Écumer le gras pour le jeter. Si votre bouillon d’os n’a pas pris l’as­pect de géla­tine, cela a peu d’im­por­tance, les ingré­dients sains et utiles sont bien là. La pro­chaine fois ajou­tez un peu plus de car­ti­lage et sur­tout plus de vinaigre de cidre. Le bouillon d’os peut être conservé au réfri­gé­ra­teur une semaine envi­ron. Au congé­la­teur beau­coup plus long­temps. Si vous avez fait une grosse quan­tité de ce com­plé­ment ali­men­taire en bouillon et que vous n’a­vez qu’un chien, vous pou­vez “cou­ler” le bouillon encore liquide dans plu­sieurs bocaux que vous pou­vez mettre au congé­la­teur. Si votre chien est de petite taille, vous pou­vez aussi vider le bouillon d’os dans des moules à gla­çon afin de vous faci­li­ter la tâche au moment des repas (Vous aurez des parts toutes prêtes). NoteSi vous êtes inté­ressé par les plantes médi­ci­nales que vous pour­riez rajou­ter à votre bouillon d’os, voir le site www.altheaprovence.com.

    Complément alimentaire en bouillon d’os : apport et maladies traitées

    Complément alimentaire en bouillon - Os à moelle
    Os à moelle

    Ce com­plé­ment ali­men­taire en bouillon est une concen­tra­tion de nutri­ments et miné­raux déli­cieux que les chiens adorent. C’est un apport excep­tion­nel géné­ral que vous pou­vez uti­li­ser régu­liè­re­ment. Mais en par­ti­cu­lier, il favo­rise la santé des intes­tins, net­toie le foie, amé­liore la qua­lité des arti­cu­la­tions et aide à récu­pé­rer pour les chiens malades ou en conva­les­cence.

    Bouillon d’os : complément alimentaire pour les articulations du chien

    Le Dr Cate Shanahan, spé­cia­liste des arti­cu­la­tions, a écrit : “La santé de vos arti­cu­la­tions dépend du col­la­gène situé à l’ex­tré­mité des os, dans vos liga­ments et ten­dons . Le col­la­gène est une large famille de bio­mo­lé­cules qui inclus les gly­co­sa­mi­no­gly­canes. Ce sont des molé­cules spé­ci­fiques qui gardent les arti­cu­la­tions en bon état.” Le bouillon d’os est chargé en gly­co­sa­mi­no­gly­canes. Vous connais­sez peut être l’un d’eux : le glu­co­sa­mine. Non seule­ment le bouillon d’os contient d’im­por­tantes quan­ti­tés de glu­co­sa­mine, mais aussi d’autres com­po­sants pro­tec­teurs et com­po­sants natu­rels des car­ti­lages tels que la chon­droï­tine et l’a­cide hya­lu­ro­nique. Pour être com­plet, les gly­co­sa­mi­no­gly­canes du bouillon d’os sont résis­tants aux condi­tions impo­sées par les sucs dans la tra­ver­sée du tube diges­tif et peuvent donc être absor­bés intacts dans l’in­tes­tin. D’après le Dr Shanahan, elles fonc­tionnent comme des hor­mones en sti­mu­lant des cel­lules appe­lées fibro­blastes. Celles-​ci servent à dis­tri­buer le col­la­gène dans les arti­cu­la­tions, les ten­dons et liga­ments et même dans les artères.

    Vaccins : béné­fiques ou dan­ge­reux pour votre chien ?

    Injection

    Recevez gra­tui­te­ment nos recom­man­da­tions sur les vac­cins dans ce dos­sier com­plet sur un sujet explo­sif.

    Profitez-​en avant qu’il ne soit retiré ! 

    Fonctionnement du foie et complément alimentaire “bouillon d’os”

    Le foie est l’or­gane prin­ci­pal de dés­in­toxi­ca­tion (Nettoyage) qui retient puis éva­cue les déchets inutiles ou néfastes au fonc­tion­ne­ment du corps et des cel­lules. Il est constam­ment sol­li­cité parce que le chien absorbe quan­tité de pro­duits inutiles à son ali­men­ta­tion et néfastes à son orga­nisme. Par exemple, lors­qu’il s’é­tend sur la moquette ou le sol traité par des agents chi­miques de net­toyage, marche sur des pelouses entre­te­nues par des pro­duits chi­miques, mange des ali­ments indus­triels conte­nant des ingré­dients syn­thé­tiques et toxiques, absorbe des anti-​parasites, anti-​puces ou anti-​tiques, diverses drogues, anti­bio­tiques, vac­cins et autres. Le foie de votre chien n’est pas “construit” pour cette sur­ac­ti­vité. Sa capa­cité de dés­in­toxi­ca­tion est limi­tée par la dis­po­ni­bi­lité qu’il a en acide aminé gly­cine . Et devi­nez qui contient beau­coup de gly­cine tout prêt à l’emploi ? Ce com­plé­ment ali­men­taire en bouillon d’os !

    Le bouillon d’os à la rescousse de l’intestin

    L’intestin com­prend une pro­tec­tion interne per­cée de mil­lions de trous minus­cules. Ils per­mettent de lais­ser pas­ser dans le sang les nutri­ments digé­rés dans notre corps. Le stress, une pauvre ali­men­ta­tion et un déve­lop­pe­ment trop impor­tant des bac­té­ries pré­sentes peuvent conduire à l’aug­men­ta­tion du nombre de trous ou leur dimen­sions. C’est ce que nous appe­lons un “intes­tin per­méable”. (Voir note ci-​dessous). Le pro­blème avec un intes­tin à la poro­sité trop impor­tante est que des micro-​éléments plus gros peuvent pas­ser dans le corps via le sang. De la matière tels qu’a­li­ments insuf­fi­sam­ment digé­rés, toxines et élé­ments fon­giques véhi­cu­lés par le sang, vont être repé­rés par le sys­tème immu­ni­taire de défense du corps qui va les “atta­quer” en tant “qu’en­va­his­seurs”. C’est très sou­vent comme cela que se déve­loppent les aller­gies et sen­si­bi­li­tés aux ali­ments. Nous avons écrit en par­ti­cu­lier sur l’aller­gie aux piqûres de puces qui est sou­vent le résul­tat d’un mau­vais état géné­ral (du sys­tème immu­ni­taire en par­ti­cu­lier). La consom­ma­tion régu­lière de ce com­plé­ment “bouillon d’os” est une pré­ven­tion effi­cace. Le bouillon d’os est chargé d’une sub­stance géla­ti­neuse qui bouche les plus gros pores de l’in­tes­tin : c’est la géla­tine. NoteNotre inten­tion est d’é­di­ter un article sur l’in­tes­tin per­méable et les remèdes natu­rels qui existent. C’est un pro­blème grave qui empoi­sonne le chien et son maître car sou­vent pas ou mal diag­nos­ti­qué. Si vous dési­rez être averti(e) de sa paru­tion, SVP rem­plis­sez la demande pour notre lettre d’in­for­ma­tion en le spé­ci­fiant dans la par­tie cor­res­pon­dance.

    Bouillon d’os : complément très nutritionnel pour chiens malades

    Vous avez pro­ba­ble­ment l’ex­pé­rience d’un chien qui a une diar­rhée sévère et des dif­fi­cul­tés à reve­nir à des fèces solides. Vous connais­sez aussi un chien conva­les­cent qui n’a pas faim et que vous devez for­cer à ava­ler la nour­ri­ture. Utilisez le com­plé­ment ali­men­taire en bouillon pour résoudre ce pro­blème. Il faut savoir que lorsque la nour­ri­ture com­prend beau­coup de géla­tine, la quan­tité de pro­téines ani­males peut être réduites de 50% du régime nor­mal du chien. C’est là où entre en action le bouillon d’os : il com­pense le manque en pro­téines qui s’en suit en l’ab­sence de désir de man­ger du chien. Par ailleurs, le com­plé­ment ali­men­taire en bouillon est une excel­lente source de miné­raux (Os, légumes que vous avez uti­lisé). Ce bouillon d’os est aussi un tonique pour le sys­tème immu­ni­taire (Comme le bouillon de poule). Si vous ajou­tez en plus, des légumes verts, algues et herbes comme indi­qué, vous appor­te­rez encore d’autres miné­raux, vita­mines, etc. Le bouillon d’os contient éga­le­ment des gly­cines (Voir plus haut). Ce sont aussi des aides à la diges­tion en régu­lant la syn­thèse des sels de la bile et la sécré­tion de l’a­cide gas­trique. Note : le com­plé­ment bouillon d’os s’in­sère par­fai­te­ment dans tous les régimes pour chien en par­ti­cu­lier le régime Barf . Il est aussi indis­pen­sable pour les chiens âgés.

    Les quantités de bouillon d’os à donner comme complément alimentaire

    C’est très simple. A l’heure du repas, pre­nez 2 à 3 cuille­rées à soupe de votre réserve de bouillon d’os (Qui est plu­tôt de la gelée lorsque froid). Mélanger le com­plé­ment ali­men­taire en bouillon avec le repas de votre chien. Et consta­tez com­ment il appré­cie !

    Note Ce bouillon est aussi bon pour vous que pour votre chien (Si vous le par­ta­gez avec lui, ne pas épi­cer la part du chien). Il n’y a pas de dan­ger à vous ser­vir aussi un petit com­plé­ment de bouillon d’os que vous pou­vez épi­cer à votre goût – ou de le faire comme bouillon “soupe”. Bon appé­tit ! Note Vous pou­vez faire une petite réserve de bouillon en le conge­lant. Vous l’au­rez sous la main en cas d’ur­gence. Si vous avez de la place, vous pou­vez aussi sto­cker au congé­la­teur quelques os, prêts à faire un bouillon gus­ta­tif et sain, à la demande.

    BibliographieJe nour­ris mon chien natu­rel­le­ment – Swanie Simon – Thierry Souccar Editions – 2014 Natural Heath for dogs and cats – Dr Pitcairn – Rodale Editions Herbal dog care – Dr Kidd – Storey Publishing Give your dog a bone – Dr Ian Billinghurst – Warrigal Publishing Work Wonders : Feed Your Dog Raw Meaty Bones – Dr Tom Lonsdale – Rivetco Pty Ltd Toxic cro­quettes – Zutta Ziegler – Souccar Editions Herbs for pets – Mary Wulff-​Tilford – Bow Tie Press Turkey Carcass Bone Broth Recipe – Julia Henriques – Dogs Naturally Magazine.

    venenatis, ut in consectetur risus. ut

    Abonnez-vous à la lettre

    d'information gratuite​

    Vous désirez prendre soin de votre chien naturellement ? Abonnez-vous à la lettre d'information gratuite pour recevoir les nouveaux articles.

    x