Photo-reseau-neurones-cerveau

Démence du chien : diagnostiquer et traiter le plus tôt possible

Démence du chien : tout comme les humains, le cer­veau de votre chien vieillit et s’use comme les autres organes de son corps. Les ano­ma­lies de com­por­te­ment du chien s’ac­cen­tuent avec son vieillissement.

Chez cer­tains chiens, le cer­veau s’use plus rapi­de­ment que chez d’autres. Cela pro­voque un ensemble de symp­tômes que nous appe­lons dys­fonc­tion­ne­ment cog­ni­tif canin (DCC), troubles cog­ni­tifs canins ou sim­ple­ment, démence du chien. 

Origine du dysfonctionnement cognitif canin

Photo-cellules-nerveuses-chien-dysfonctionnement-cognitif
Cellules ner­veuses chez le chien

Les modi­fi­ca­tions dégé­né­ra­tives du tissu céré­bral qui entraînent la démence chez les chiens ne sont pas bien com­prises. Nous savons que le nombre de cel­lules ner­veuses dimi­nue avec le vieillis­se­ment des chiens. Une accu­mu­la­tion de dépôts neu­ro­toxiques dans le cer­veau (tels que les bêta-​amyloïdes) peut éga­le­ment être un fac­teur contributif.

Des niveaux éle­vés de radi­caux libres toxiques semblent éga­le­ment être liés à un déclin de la fonc­tion cog­ni­tive(1).

Quelle est donc la fré­quence de la démence chez les chiens et com­ment savoir si votre chien en est atteint ?

(1) Définition de “fonc­tions cog­ni­tives”. Ce sont les capa­ci­tés du cer­veau qui per­mettent d’être en inter­ac­tion avec notre envi­ron­ne­ment : elles per­mettent de per­ce­voir, se concen­trer, acqué­rir des connais­sances, rai­son­ner, s’a­dap­ter et inter­agir avec les autres. Cela est aussi vrai pour les chiens.

La démence est-​elle fréquente chez les chiens ?

Elle est plus cou­rante que vous ne le pen­sez probablement !

Dans une étude(1), envi­ron 50 % des chiens de plus de 11 ans pré­sen­taient au moins un signe de dys­fonc­tion­ne­ment cog­ni­tif.
Une autre étude(2) a mon­tré que 68 % des chiens âgés de 15 à 16 ans peuvent pré­sen­ter au moins un signe de dys­fonc­tion­ne­ment cognitif.

Il est éga­le­ment impor­tant de noter que le dys­fonc­tion­ne­ment cog­ni­tif est une mala­die évo­lu­tive. Plus de la moi­tié des chiens pré­sen­tant au moins un signe cli­nique déve­lop­pe­ront davan­tage de symp­tômes dans les 12 mois.

Plus votre chien est âgé, plus il a de chances de déve­lop­per un dys­fonc­tion­ne­ment cog­ni­tif.
Cela dit, les races géantes vieillissent plus rapi­de­ment et peuvent déve­lop­per des dys­fonc­tion­ne­ments cog­ni­tifs dès l’âge de 5 à 7 ans.
De plus, il semble que les chiens cas­trés pré­sentent un risque légè­re­ment plus élevé.

(1) Canine cog­ni­tive dys­func­tion syn­drome : Prevalence, cli­ni­cal signs and treat­ment with a neu­ro­pro­tec­tive nutra­ceu­ti­cal. Pour consul­ter cette étude cli­quez ici.
(2) Prevalence of beha­vio­ral changes asso­cia­ted with age-​related cog­ni­tive impair­ment in dogs . Cliquez ici

Comment repérer les dysfonctionnements cognitifs du chien

La démence chez les chiens passe sou­vent et long­temps inaper­çue pour plu­sieurs raisons :

  • Le dys­fonc­tion­ne­ment cog­ni­tif du chien se déve­loppe très len­te­ment. Les symp­tômes appa­raissent si len­te­ment qu’ils semblent faire par­tie de la vie normale. 
  • Une idée cou­rante est que les vieux chiens deviennent obli­ga­toi­re­ment un peu étranges. Beaucoup de gens pensent que c’est une par­tie “nor­male” du pro­ces­sus de vieillis­se­ment (et ce n’est pas le cas).

La ques­tion est alors com­ment savoir si votre chien est atteint de dys­fonc­tion­ne­ment cognitif ?

Nous uti­li­se­rons l’a­cro­nyme “DIAPA” et exa­mi­ne­rons les symp­tômes en 5 catégories.

Chien-age-desorienté-regard-perdu-demence-de-viellesse
Chien âgé désorienté
  1. Désorientation :
    Il peut s’a­gir de son regard qu’il porte sur l’es­pace autour de lui ou de se perdre dans un envi­ron­ne­ment fami­lier (ne pas pou­voir trou­ver son che­min pour entrer et sor­tir de la mai­son, se retrou­ver coincé dans un coin ou sous une table).
    Votre vieil ami peut sem­bler confus tout le temps. Certains chiens oublie­ront qu’ils ont été nour­ris.
    Vous pou­vez éga­le­ment voir l’an­xiété se déve­lop­per avec toute une série de déclen­cheurs. Il peut se mettre à aboyer pour rien.
    Un autre symp­tôme cou­rant est le fait qu’il fait constam­ment les cent pas.
  2. Interactions :
    La capa­cité de votre vieux chien à entre­te­nir des rela­tions saines peut dimi­nuer. Il peut soit mon­trer moins d’af­fec­tion, soit s’at­ta­cher trop for­te­ment et res­ter “col­ler” à une per­sonne en par­ti­cu­lier.
    Certains devien­dront irri­tables et grincheux.
  3. Altérations du cycle sommeil-​éveil :
    C’est là que le syn­drome du cou­cher du soleil peut se mani­fes­ter. Votre vieil ami peut com­men­cer à être per­turbé le soir ou pen­dant toute la nuit. Certains chiens ne dor­mi­ront pas du tout et d’autres se réveille­ront sou­vent, seront agi­tés, etc. Ils aboient sou­vent pen­dant la nuit sans rai­son appa­rente.
    Parfois, ils dorment toute la jour­née et res­tent éveillés toute la nuit pour atti­rer votre attention.
  4. Perte de l’ap­pren­tis­sage de la pro­preté :
    Votre chien peut oublier tout son appren­tis­sage de la pro­preté.
    Cela peut aussi arri­ver parce qu’il ne trouve pas le che­min vers l’ex­té­rieur, ou trop tard.
    Vous pou­vez éga­le­ment consta­ter un manque de réac­tion aux ordres et une inca­pa­cité à effec­tuer des tâches qu’il pou­vait autre­fois accom­plir avec facilité.
  5. Activité :
    Votre vieil ami peut ne rien vou­loir faire (par­fois même ne pas man­ger).
    En revanche, vous consta­te­rez pro­ba­ble­ment un com­por­te­ment agité, avec un rythme effréné ou une errance sans but.
    Certains chiens déve­lop­pe­ront des com­por­te­ments obses­sion­nels com­pul­sifs, comme lécher le sol.
Chien-fatigue-pattes-ecartees-atteint-de-demence
Vieux et fatigué

Agir tôt pour prévenir la démence chez les chiens

La démence chez les chiens est une mala­die pro­gres­sive et dégé­né­ra­tive. Nous l’a­vons vu ci-​dessus. Elle s’ag­grave avec le temps .
Mais il y a beau­coup de choses que vous pou­vez faire pour la ralen­tir, et sou­vent réduire ou par­fois même éli­mi­ner com­plè­te­ment les symptômes.

  • Gardez un œil atten­tif à tout symp­tôme de démence
    Si vous obser­vez des signes “sub­tils”, il est temps de pas­ser à l’ac­tion. Il faut insis­ter sur le fait que le pro­nos­tic est bon si le dys­fonc­tion­ne­ment cog­ni­tif canin est diag­nos­ti­qué à un stade pré­coce, et moins bon s’il est diag­nos­ti­qué tar­di­ve­ment. Plus tôt vous agi­rez, meilleurs seront les résultats.
  • Adapter le régime ali­men­taire du chien
    Pour ce qui est de retar­der l’ap­pa­ri­tion du syn­drome ou peut-​être de le pré­ve­nir com­plè­te­ment, vous devriez faire suivre à votre vieux chien un régime ali­men­taire sain, vital et com­plet.
    Les ali­ments crus sont géné­ra­le­ment les meilleurs, mais cer­tains chiens âgés qui n’ont connu qu’un régime “cro­quettes” se sentent mieux avec un régime fait mai­son si leurs capa­ci­tés diges­tives sont faibles.
    Vous vou­lez en savoir plus sur l’a­li­men­ta­tion crue ou com­ment aider un chien âgé à pas­ser à l’a­li­men­ta­tion crue ? Consultez ce post.

Pensez à ajouter des compléments alimentaires

Vous pou­vez ajou­ter cer­tains (ou tous) les com­plé­ments suivants :

  • Omégas‑3 de haute qua­lité. Voir “Huile omega 3 6 9
  • Donnez beau­coup d’an­ti­oxy­dants (ceux-​ci aident à réduire les niveaux de radi­caux libres toxiques dans l’or­ga­nisme). Les myr­tilles sont un excellent com­plé­ment anti­oxy­dant. Un autre est le thé vert infusé dans de l’eau froide pen­dant 12 heures.
  • L’huile de CBD est pro­ba­ble­ment le meilleur médi­ca­ment contre la démence chez les chiens. Il est constaté une amé­lio­ra­tion claire des symp­tômes avec l’u­ti­li­sa­tion de l’huile de CBD. Cliquez ici sur Huile de chanvre bio pour chien
  • Le PEA (Palmitoylethanolamide) est un autre médi­ca­ment non toxique, natu­rel et très effi­cace qui peut être uti­lisé seul ou en com­plé­ment de l’huile de CBD.
  • Il est sou­vent constaté que de nom­breux chiens atteints de démence souffrent de dou­leurs impor­tantes non diag­nos­ti­quées (géné­ra­le­ment dues à l’ar­thrite ou à des dou­leurs dor­sales). Lorsqu’ils sont trai­tés avec un anal­gé­sique appro­prié, les symp­tômes s’a­mé­liorent sou­vent de manière signi­fi­ca­tive. Les com­plé­ments natu­rels tels que le cur­cuma(1) et l’ex­trait de moule verte(2) peuvent faire une grande dif­fé­rence. Voir le site qui com­mer­cia­lise des com­plé­ments natu­rels de qua­lité en cli­quant sur “Tout pour le Chien et le Chat”.

(1) Curcuma pour chien et chat : un anti inflam­ma­toire natu­rel
(2) Moule verte de Nouvelle-​Zélande (Perna canaliculus)

Autres suppléments contre la démence du chien

Parmi les autres sup­plé­ments qui apporte une amé­lio­ra­tion dans le cas de dys­fonc­tion­ne­ment cog­ni­tif canin nous pou­vons citer

  • SAMe (S‑Adénosylméthionine)
  • Ginko Biloba
  • Mélatonine
  • Vitamines C et E
  • Vitamines B
  • Gotu Kola
  • Resveratrol
  • Racine de valériane

Le tra­vail “manuel” sur le corps du chien peut être d’une grande aide pour amé­lio­rer la qua­lité de vie en rédui­sant l’an­xiété et la dou­leur tout en aug­men­tant la connexion. L’acupuncture ou l’a­cu­pres­sion avec des herbes chi­noises tra­di­tion­nelles peuvent être d’un grand soutien.

Il existe éga­le­ment une mul­ti­tude de remèdes dans la nature qui peuvent être uti­li­sés. Vous devez deman­der l’aide d’un vété­ri­naire holis­tique ou d’un natu­ro­pathe ani­ma­lier qua­li­fié pour vous assu­rer de don­ner à votre vieil ami les meilleurs trai­te­ments pour ses besoins.

Enfin, et ce n’est cer­tai­ne­ment pas le moins impor­tant, il y a l’en­ri­chis­se­ment, l’exer­cice en dou­ceur et l’af­fec­tion.
Faites des choses avec votre vieux chien : des jeux simples, des séances de dres­sage en dou­ceur, des contacts inten­tion­nels et des exer­cices légers régu­liers.
Veillez à ce que la mai­son ne soit pas encom­brée et à ce que tous les meubles soient constam­ment au même endroit.
Et pro­fi­tez de chaque ins­tant, avec des tonnes de câlins et un cœur plein de compassion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vulputate, dolor. eget ut suscipit ipsum