ECZÉMA DU CHIEN : traitement naturel prêt à l’emploi

L’eczéma du chien est une inflam­ma­tion dou­lou­reuse de la peau, dif­fi­cile à trai­ter. Ce n’est pas une mala­die en soi mais le symp­tôme d’autres dérè­gle­ments de la santé du chien.
Se limi­ter à trai­ter la seule par­tie cuta­née n’ap­por­tera pas de solu­tion.
La vraie ori­gine de la mala­die se situe en amont de l’eczéma même. Nombre de thé­ra­peutes recon­naissent aujourd’­hui cet état de fait. Nous uti­li­sons ces connais­sances pour appor­ter dans cet article sur “Eczéma chien trai­te­ment natu­rel”, la solu­tion quasi cer­taine ou pour le moins apai­sante aux déman­geai­sons du chien.

Mélange Derma-​Phyt ou plantes à mélanger vous-​même ?

C’est le choix que nous vous offrons ici. C’est le même trai­te­ment natu­rel . Dans la pre­mière for­mule, il s’a­git de la for­mule “prête à l’emploi” de Swanie Simon.
Ce mélange s’ap­pelle “Derma-​Phyt”.
Il contient les com­po­sants néces­saires aux 3 actions du trai­te­ment de l’ec­zéma du chien. 
Dans le second cas, il vous fau­dra pré­pa­rer les com­plé­ments en sui­vant les 3 axes thé­ra­peu­tiques, comme indi­qué ci-​dessous.

Mais d’a­bord, voyons ce qui peut et doit être traité pour soi­gner l’ec­zéma de votre chien, que le trai­te­ment soit natu­rel ou conven­tion­nel.

Types d’eczéma chez le chien que l’on peut traiter naturellement

Il existe trois prin­ci­paux types d’eczéma chez le chien.

  1. L’eczéma chro­nique sur­vient géné­ra­le­ment chez des chiens âgés, trop séden­taires ou sur­ali­men­tés.
  2. L’eczéma aller­gique peut être d’origine para­si­taire (aca­riens, tiques, plantes, etc.) ou ali­men­taire (carences en vita­mine ou excès de gras, par exemple).
  3. Enfin, la forme la plus cou­rante d’eczéma du chien est dite ato­pique, ou der­ma­tite ato­pique. Elle est d’origine géné­tique et touche plus fré­quem­ment cer­taines races de chiens comme les bou­le­dogues, boxers, beau­ce­rons, gol­den retrie­vers, shar­peïs ou york­shires.

Les eczé­mas se mani­festent au niveau de la peau prin­ci­pa­le­ment, quel­que­fois d’ailleurs en des endroits très spec­ta­cu­laires.

Problèmes sous-​jacents à l’eczéma du chien et qui doivent être traités

Comme pour tout pro­blème lié à la peau, l’ob­jec­tif est à la fois de

  • trai­ter les causes sous-​jacentes au pro­blème appa­rent (rou­geur, des­sè­che­ment de la peau, suin­te­ment).
    Pour cela, il s’a­git d’une part de détoxi­fier le foie et la peau et d’autre part de sti­mu­ler l’é­li­mi­na­tion rénale.
  • de cal­mer ensuite les symp­tômes dou­lou­reux et gênants (déman­geai­sons, inflam­ma­tion, etc) en sti­mu­lant la cir­cu­la­tion lym­pha­tique.

Pour faire ce tra­vail, nous allons uti­li­ser plu­sieurs plantes médi­ci­nales qui ont fait leurs preuves dans le contexte de l’eczéma du chien traité natu­rel­le­ment.
Et pour faci­li­ter leur uti­li­sa­tion, nous pro­po­sons en fin d’ar­ticle le com­plexe (mélange) prêt à l’emploi et facile à uti­li­ser de Swanie Simon.
Inutile de dire que ces plantes sont par ailleurs tout à fait appro­priées pour le chien.

Traiter d’abord le foie et la peau du chien s’améliorera puis guérira

En natu­ro­pa­thie, la santé de la peau est étroi­te­ment liée à la santé du foie.
En effet, le foie est le grand filtre du sang.
Si le foie ne fait pas son tra­vail de fil­tra­tion et recy­clage, il laisse en cir­cu­la­tion de nom­breuses sub­stances inflam­ma­toires qui peuvent pro­vo­quer ou aggra­ver l’eczéma de votre chien.

Dans ce pre­mier axe de tra­vail, nous allons donc sti­mu­ler les fonc­tions du foie. En fonc­tion­nant d’une manière effi­cace, le foie per­met­tra ensuite à la peau d’être irri­guée par un sang plus propre, débar­rassé des com­po­sants inflam­ma­toires.

Ce rai­son­ne­ment n’est pas une vue « de l’es­prit ».
C’est un “clas­sique” de la phy­sio­lo­gie ani­male et a fait ses preuves au tra­vers de siècles de pra­tique.
Trois plantes sont par­ti­cu­liè­re­ment recom­man­dées :

Racine de bardane (Arctium lappa)

Pot de racines de Bardane. Utilisé pour le traitement de la peau.

La bar­dane est une plante bis­an­nuelle très com­mune de nos cam­pagnes.
Sa racine per­met au foie de mieux “détoxi­fier”.
C’est une plante clas­sique uti­li­sée dans les pro­blèmes de peau.
La racine de Bardane de qua­lité peut être ache­tée sur le site Tout pour le chien et le Chat ou direc­te­ment en cli­quant sur “Bardane pour éli­mi­ner et sti­mu­ler les fonc­tions rénales et hépa­tiques”.

Attention cepen­dant : le dosage est par­fois un peu déli­cat. En effet, trop de bar­dane peut aggra­ver la situa­tion.

C’est pour cela qu’il vaut mieux uti­li­ser le mélange Derma-​Phyt déjà pré-​dosé si vous n’avez pas trop d’expérience sur le sujet.

Racine de salsepareille (Smilax spp)

Au tra­vers des siècles, la sal­se­pa­reille s’est impo­sée aussi comme grande dépu­ra­tive des pro­blèmes de peau.
Dépurative signi­fie « qui net­toie ».
Donc là encore nous insis­tons sur l’aspect éli­mi­na­tion des com­plexes inflam­ma­toires.
De plus, elle a aussi une action anti-​inflammatoire directe sur l’eczéma et le pso­ria­sis, grâce à cer­tains de ses consti­tuants (poly­sac­cha­rides, tri­ter­pènes).

Racine de patience sauvage (Rumex crispus)

La patience four­nit à la fois une action sur le tran­sit et sur la peau.
Elle régule le tran­sit et évite les pro­blèmes de consti­pa­tion qui pour­raient per­tur­ber votre chien.
En natu­ro­pa­thie, la diges­tion est aussi le siège de nom­breux pro­blèmes inflam­ma­toires et on en com­prend ici la logique.
Dans le passé, elle a été uti­li­sée avec suc­cès pour dif­fé­rents pro­blèmes de peau : acné, pso­ria­sis et eczéma plu­tôt de nature suin­tante. Même si l’eczéma est sec et non suin­tant, la patience aura une action béné­fique.

Traiter ensuite l’élimination rénale du chien en stimulant ses reins

L’éli­mi­na­tion des toxines se fait prin­ci­pa­le­ment grâce à l’action de deux organes : le foie et les reins.
Nous avons déjà parlé du foie dans l’axe pré­cé­dent, nous allons donc nous concen­trer ici sur les reins, en sélec­tion­nant des plantes qui sti­mulent le fonc­tion­ne­ment des reins. Elles four­nissent un effet diu­ré­tique mar­qué, per­met­tant l’élimination de l’acide urique et autres sub­stances inflam­ma­toires.

Ortie (Urtica dioica)

Bizarre de pen­ser à l’ortie pour trai­ter l’ec­zéma, l’ir­ri­ta­tion et l’in­flam­ma­tion qui vont avec, n’est-ce pas ? Il suf­fit de s’y frot­ter pour se retrou­ver avec une belle urti­caire au niveau des bras ou des jambes.
Mais prise en interne, elle aura l’effet inverse, per­met­tant une meilleure éli­mi­na­tion des déchets mais sur­tout en four­nis­sant une action anti-​inflammatoire directe grâce à ses fla­vo­noïdes et acides-​phénols.

Pissenlit (Taraxacum officinale)

Le pis­sen­lit est à la fois une grande plante du foie lorsqu’on uti­lise la racine, ou une grande plante des reins si on uti­lise les feuilles. Pour l’eczéma, vu que nous vou­lons tra­vailler sur des axes mul­tiples d’élimination, nous vous recom­man­dons d’uti­li­ser à la fois les racines et les feuilles.

Traiter enfin la circulation lymphatique du chien pour drainer la peau

Nous nous inté­res­sons ici à la peau elle-​même.
La lymphe per­met de mieux drai­ner au niveau de la peau en éva­cuant les déchets qui l’irritent.
Stimuler la cir­cu­la­tion lym­pha­tique va donc par­ti­ci­per à la réduc­tion de la condi­tion inflam­ma­toire qui nour­rit l’eczéma.
Les plantes sui­vantes nous per­mettent de réa­li­ser cet objec­tif.

Gaillet grateron (Gallium aparine)

Cette petite plante her­ba­cée très com­mune de nos cam­pagnes sti­mule tout en dou­ceur les fonc­tions lym­pha­tiques du chien.
Elle est à la fois nutri­tive, donc per­met de com­bler les carences poten­tielles de votre chien (en miné­raux en par­ti­cu­lier) et dépu­ra­tive.
Il est impé­ra­tif d’utiliser un gaillet de bonne qua­lité pour obte­nir de bons résul­tats.

Trèfle rouge (Trifolium pratense)

Qui n’a pas un jour pié­tiné le trèfle dans une pelouse ou un champ en friche ? Saviez-​vous que cette « mau­vaise herbe » per­met d’acti­ver la détoxi­fi­ca­tion lym­pha­tique de votre chien ?
Elle est donc essen­tielle dans tout mélange pour sou­la­ger un eczéma. Ce sont les belles inflo­res­cences rouges qui sont uti­li­sées.

Comment préparer et utiliser les plantes contre l’eczéma du chien ?

Si vous choi­sis­sez de pré­pa­rer vous même ce que vous devez don­ner à votre chien, le trai­te­ment natu­rel de l’ec­zéma du chien consiste à vous pro­cu­rer cha­cune de ces plantes en her­bo­ris­te­rie. Mais il fau­dra ensuite les réduire en poudre et fabri­quer vous-​même votre mélange qui sera donné avec les repas.
Ceci demande du temps et un peu d’expérience.
Il existe cepen­dant une solu­tion plus simple.
Si vous dési­rez un pro­duit de grande qua­lité, conte­nant toutes ces plantes dans les bonnes pro­por­tions, nous vous conseillons le pro­duit exclu­si­ve­ment for­mulé par Swanie Simon : Derma-​Phyt.

Derma-​Phyt : le mélange prêt à l’emploi contre l’eczéma de votre chien

Traitement naturel Eczéma du chien - Mélange d'herbes Derma-Phyt
Derma-​Phyt de Swanie Simon

Swanie Simon a for­mulé ce mélange basé sur sa longue expé­rience en tant que thé­ra­peute pour ani­maux et chiens en par­ti­cu­lier.
Derma-​Phyt est spé­ci­fi­que­ment dédié aux pro­blèmes de la peau. Le mélange se donne à des doses de une à deux mesures bien rem­plies pour un chien de 30 kg, à mélan­ger à la nour­ri­ture à répar­tir entre les 2 repas de la jour­née.
Quoi de plus simple en effet ?

Si vous optez pour le mélange Derma-​Phyt, cli­quez sur le lien “Mélange Derma-​Phyt de Swanie Simon” qui vous conduira à la page d’a­chat de ce pro­duit sur le site aussi ami des chiens et des chats “Tout Pour le Chien et le Chat”. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

velit, dictum lectus ut neque. libero felis amet, mattis justo facilisis massa