ECZÉMA DU CHIEN : traitement naturel prêt à l’emploi

L’eczéma du chien est une inflam­ma­tion dou­lou­reuse de la peau, dif­fi­cile à trai­ter. Ce n’est pas une mala­die en soi mais le symp­tôme d’autres dérè­gle­ments de la santé du chien.
Se limi­ter à trai­ter la seule par­tie cuta­née n’ap­por­tera pas de solu­tion.
La vraie ori­gine de la mala­die se situe en amont de l’eczéma même. Nombre de thé­ra­peutes recon­naissent aujourd’­hui cet état de fait. Nous uti­li­sons ces connais­sances pour appor­ter dans cet article sur “Eczéma chien trai­te­ment natu­rel”, la solu­tion quasi cer­taine ou pour le moins apai­sante aux déman­geai­sons du chien.

Mélange Derma-​Phyt ou plantes à mélanger vous-​même ?

C’est le choix que nous vous offrons ici. C’est le même trai­te­ment natu­rel . Dans la pre­mière for­mule, il s’a­git de la for­mule “prête à l’emploi” de Swanie Simon.
Ce mélange s’ap­pelle “Derma-​Phyt”.
Il contient les com­po­sants néces­saires aux 3 actions du trai­te­ment de l’ec­zéma du chien. 
Dans le second cas, il vous fau­dra pré­pa­rer les com­plé­ments en sui­vant les 3 axes thé­ra­peu­tiques, comme indi­qué ci-​dessous.

Mais d’a­bord, voyons ce qui peut et doit être traité pour soi­gner l’ec­zéma de votre chien, que le trai­te­ment soit natu­rel ou conven­tion­nel.

Types d’eczéma chez le chien que l’on peut traiter naturellement

Il existe trois prin­ci­paux types d’eczéma chez le chien.

  1. L’eczéma chro­nique sur­vient géné­ra­le­ment chez des chiens âgés, trop séden­taires ou sur­ali­men­tés.
  2. L’eczéma aller­gique peut être d’origine para­si­taire (aca­riens, tiques, plantes, etc.) ou ali­men­taire (carences en vita­mine ou excès de gras, par exemple).
  3. Enfin, la forme la plus cou­rante d’eczéma du chien est dite ato­pique, ou der­ma­tite ato­pique. Elle est d’origine géné­tique et touche plus fré­quem­ment cer­taines races de chiens comme les bou­le­dogues, boxers, beau­ce­rons, gol­den retrie­vers, shar­peïs ou york­shires.

Les eczé­mas se mani­festent au niveau de la peau prin­ci­pa­le­ment, quel­que­fois d’ailleurs en des endroits très spec­ta­cu­laires.

Problèmes sous-​jacents à l’eczéma du chien et qui doivent être traités

Comme pour tout pro­blème lié à la peau, l’ob­jec­tif est à la fois de

  • trai­ter les causes sous-​jacentes au pro­blème appa­rent (rou­geur, des­sè­che­ment de la peau, suin­te­ment).
    Pour cela, il s’a­git d’une part de détoxi­fier le foie et la peau et d’autre part de sti­mu­ler l’é­li­mi­na­tion rénale.
  • de cal­mer ensuite les symp­tômes dou­lou­reux et gênants (déman­geai­sons, inflam­ma­tion, etc) en sti­mu­lant la cir­cu­la­tion lym­pha­tique.

Pour faire ce tra­vail, nous allons uti­li­ser plu­sieurs plantes médi­ci­nales qui ont fait leurs preuves dans le contexte de l’eczéma du chien traité natu­rel­le­ment.
Et pour faci­li­ter leur uti­li­sa­tion, nous pro­po­sons en fin d’ar­ticle le com­plexe (mélange) prêt à l’emploi et facile à uti­li­ser de Swanie Simon.
Inutile de dire que ces plantes sont par ailleurs tout à fait appro­priées pour le chien.

Traiter d’abord le foie et la peau du chien s’améliorera puis guérira

En natu­ro­pa­thie, la santé de la peau est étroi­te­ment liée à la santé du foie.
En effet, le foie est le grand filtre du sang.
Si le foie ne fait pas son tra­vail de fil­tra­tion et recy­clage, il laisse en cir­cu­la­tion de nom­breuses sub­stances inflam­ma­toires qui peuvent pro­vo­quer ou aggra­ver l’eczéma de votre chien.

Dans ce pre­mier axe de tra­vail, nous allons donc sti­mu­ler les fonc­tions du foie. En fonc­tion­nant d’une manière effi­cace, le foie per­met­tra ensuite à la peau d’être irri­guée par un sang plus propre, débar­rassé des com­po­sants inflam­ma­toires.

Ce rai­son­ne­ment n’est pas une vue « de l’es­prit ».
C’est un “clas­sique” de la phy­sio­lo­gie ani­male et a fait ses preuves au tra­vers de siècles de pra­tique.
Trois plantes sont par­ti­cu­liè­re­ment recom­man­dées :

Racine de bardane (Arctium lappa)

Pot de racines de Bardane. Utilisé pour le traitement de la peau.

La bar­dane est une plante bis­an­nuelle très com­mune de nos cam­pagnes.
Sa racine per­met au foie de mieux “détoxi­fier”.
C’est une plante clas­sique uti­li­sée dans les pro­blèmes de peau.
La racine de Bardane de qua­lité peut être ache­tée sur le site Tout pour le chien et le Chat ou direc­te­ment en cli­quant sur “Bardane pour éli­mi­ner et sti­mu­ler les fonc­tions rénales et hépa­tiques”.

Attention cepen­dant : le dosage est par­fois un peu déli­cat. En effet, trop de bar­dane peut aggra­ver la situa­tion.

C’est pour cela qu’il vaut mieux uti­li­ser le mélange Derma-​Phyt déjà pré-​dosé si vous n’avez pas trop d’expérience sur le sujet.

Racine de salsepareille (Smilax spp)

Au tra­vers des siècles, la sal­se­pa­reille s’est impo­sée aussi comme grande dépu­ra­tive des pro­blèmes de peau.
Dépurative signi­fie « qui net­toie ».
Donc là encore nous insis­tons sur l’aspect éli­mi­na­tion des com­plexes inflam­ma­toires.
De plus, elle a aussi une action anti-​inflammatoire directe sur l’eczéma et le pso­ria­sis, grâce à cer­tains de ses consti­tuants (poly­sac­cha­rides, tri­ter­pènes).

Racine de patience sauvage (Rumex crispus)

La patience four­nit à la fois une action sur le tran­sit et sur la peau.
Elle régule le tran­sit et évite les pro­blèmes de consti­pa­tion qui pour­raient per­tur­ber votre chien.
En natu­ro­pa­thie, la diges­tion est aussi le siège de nom­breux pro­blèmes inflam­ma­toires et on en com­prend ici la logique.
Dans le passé, elle a été uti­li­sée avec suc­cès pour dif­fé­rents pro­blèmes de peau : acné, pso­ria­sis et eczéma plu­tôt de nature suin­tante. Même si l’eczéma est sec et non suin­tant, la patience aura une action béné­fique.

Traiter ensuite l’élimination rénale du chien en stimulant ses reins

L’éli­mi­na­tion des toxines se fait prin­ci­pa­le­ment grâce à l’action de deux organes : le foie et les reins.
Nous avons déjà parlé du foie dans l’axe pré­cé­dent, nous allons donc nous concen­trer ici sur les reins, en sélec­tion­nant des plantes qui sti­mulent le fonc­tion­ne­ment des reins. Elles four­nissent un effet diu­ré­tique mar­qué, per­met­tant l’élimination de l’acide urique et autres sub­stances inflam­ma­toires.

Ortie (Urtica dioica)

Bizarre de pen­ser à l’ortie pour trai­ter l’ec­zéma, l’ir­ri­ta­tion et l’in­flam­ma­tion qui vont avec, n’est-ce pas ? Il suf­fit de s’y frot­ter pour se retrou­ver avec une belle urti­caire au niveau des bras ou des jambes.
Mais prise en interne, elle aura l’effet inverse, per­met­tant une meilleure éli­mi­na­tion des déchets mais sur­tout en four­nis­sant une action anti-​inflammatoire directe grâce à ses fla­vo­noïdes et acides-​phénols.

Pissenlit (Taraxacum officinale)

Le pis­sen­lit est à la fois une grande plante du foie lorsqu’on uti­lise la racine, ou une grande plante des reins si on uti­lise les feuilles. Pour l’eczéma, vu que nous vou­lons tra­vailler sur des axes mul­tiples d’élimination, nous vous recom­man­dons d’uti­li­ser à la fois les racines et les feuilles.

Traiter enfin la circulation lymphatique du chien pour drainer la peau

Nous nous inté­res­sons ici à la peau elle-​même.
La lymphe per­met de mieux drai­ner au niveau de la peau en éva­cuant les déchets qui l’irritent.
Stimuler la cir­cu­la­tion lym­pha­tique va donc par­ti­ci­per à la réduc­tion de la condi­tion inflam­ma­toire qui nour­rit l’eczéma.
Les plantes sui­vantes nous per­mettent de réa­li­ser cet objec­tif.

Gaillet grateron (Gallium aparine)

Cette petite plante her­ba­cée très com­mune de nos cam­pagnes sti­mule tout en dou­ceur les fonc­tions lym­pha­tiques du chien.
Elle est à la fois nutri­tive, donc per­met de com­bler les carences poten­tielles de votre chien (en miné­raux en par­ti­cu­lier) et dépu­ra­tive.
Il est impé­ra­tif d’utiliser un gaillet de bonne qua­lité pour obte­nir de bons résul­tats.

Trèfle rouge (Trifolium pratense)

Qui n’a pas un jour pié­tiné le trèfle dans une pelouse ou un champ en friche ? Saviez-​vous que cette « mau­vaise herbe » per­met d’acti­ver la détoxi­fi­ca­tion lym­pha­tique de votre chien ?
Elle est donc essen­tielle dans tout mélange pour sou­la­ger un eczéma. Ce sont les belles inflo­res­cences rouges qui sont uti­li­sées.

Comment préparer et utiliser les plantes contre l’eczéma du chien ?

Si vous choi­sis­sez de pré­pa­rer vous même ce que vous devez don­ner à votre chien, le trai­te­ment natu­rel de l’ec­zéma du chien consiste à vous pro­cu­rer cha­cune de ces plantes en her­bo­ris­te­rie. Mais il fau­dra ensuite les réduire en poudre et fabri­quer vous-​même votre mélange qui sera donné avec les repas.
Ceci demande du temps et un peu d’expérience.
Il existe cepen­dant une solu­tion plus simple.
Si vous dési­rez un pro­duit de grande qua­lité, conte­nant toutes ces plantes dans les bonnes pro­por­tions, nous vous conseillons le pro­duit exclu­si­ve­ment for­mulé par Swanie Simon : Derma-​Phyt.

Derma-​Phyt : le mélange prêt à l’emploi pour les problèmes de peau de votre chien

Traitement naturel Eczéma du chien - Mélange d'herbes Derma-Phyt
Derma-​Phyt de Swanie Simon

Swanie Simon a for­mulé ce mélange basé sur sa longue expé­rience en tant que thé­ra­peute pour ani­maux et chiens en par­ti­cu­lier.
Derma-​Phyt est spé­ci­fi­que­ment dédié aux pro­blèmes de la peau. Le mélange se donne à des doses de une à deux mesures bien rem­plies pour un chien de 30 kg, à mélan­ger à la nour­ri­ture à répar­tir entre les 2 repas de la jour­née.
Quoi de plus simple en effet ?

Si vous optez pour le mélange Derma-​Phyt, cli­quez sur le lien “Mélange Derma-Phyt de Swanie Simon” qui vous conduira à la page d’a­chat de ce pro­duit sur le site aussi ami des chiens et des chats “Tout Pour le Chien et le Chat”.

Conseils vété­ri­naires
Les valeurs et conseils que vous pour­rez trou­ver sur ce site ne peuvent pas se sub­sti­tuer à l’avis de votre vété­ri­naire ou du thé­ra­peute de votre chien. En aucun cas, les infor­ma­tions don­nées sur notre site ne consti­tuent une pres­crip­tion de trai­te­ment. Seul votre vété­ri­naire peut poser un diag­nos­tic pré­cis et recom­man­der l’utilisation d’un pro­duit. Si tel n’est pas le cas, nous ne sau­rions être tenus pour res­pon­sables d’une prise inadap­tée des pro­duits pré­sen­tés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

commodo dolor felis nunc libero tempus Donec elementum sit