Où-trouver-les-vitamines-k

Vitamine K : coagulation sanguine, régulation du calcium et plus

Vitamine K : elle est dis­po­nible sous deux formes natu­relles :
la vita­mine K1 ou phyl­lo­qui­none
et la vita­mine K2 ou ména­qui­none.
Elle a été long­temps négli­gée mais fait aujourd’­hui par­tie de la liste des médi­ca­ments essen­tiels de l’Organisation mon­diale de la santé (2013).

La nocivité de la vitamine K3 (synthétique)

Il existe éga­le­ment cer­taines formes syn­thé­tiques de la vita­mine K, notam­ment la vita­mine K3 ou la ména­dione
La vita­mine K3 s’est avé­rée nocive pour la santé et inter­dite dans l’a­li­men­ta­tion humaine depuis 1989.
Néanmoins, vous pou­vez tou­jours trou­ver des ali­ments prêts à consom­mer pour chiens avec le sup­plé­ment K3, car il est tou­jours per­mis d’u­ti­li­ser K3 en tant qu’ad­di­tif dans le domaine vétérinaire. 

Pour ce qui concerne la vita­mine K3, son uti­li­sa­tion et sa dan­ge­ro­sité, il n’y a pas à entrer dans une dis­cus­sion à ce sujet. Le régime BARF que nous pré­co­ni­sons, n’a pas d’u­ti­li­sa­tion de la vita­mine K3.

Vitamines K1 et K2 : leurs multiples fonctions importantes

Formules-chimiques-developpees-des-3-formes-vitamine-K
Les 3 formes les plus connues de la Vitamine K

Les vita­mines K1 et K2 sont des vita­mines lipo­so­lubles natu­relles. Elles ont de nom­breuses fonc­tions impor­tantes dans le corps. 

  1. La fonc­tion le plus connue de la vita­mine K est la régu­la­tion de la coa­gu­la­tion du sang par la pro­duc­tion de prothrombine
  2. Elle joue éga­le­ment un rôle majeur dans la régu­la­tion du méta­bo­lisme du cal­cium en acti­vant la pro­téine ostéo­cal­cine, qui “injecte” du cal­cium dans les os. Sans acti­va­tion par la vita­mine K, cela ne peut se produire
  3. Elle est éga­le­ment très impor­tante dans 
    • la pré­ser­va­tion de la flore intestinale
    • le ren­for­ce­ment du sys­tème immu­ni­taire
    • le main­tien d’un flux san­guin constant
    • la pré­ven­tion de l’a­gré­ga­tion plaquettaire
    • la relaxa­tion mus­cu­laire
    • l’acti­vité enzymatique
    • le bon fonc­tion­ne­ment du foie et des reins
    • et la régu­la­tion des autres vita­mines.

D’où provient la vitamine K

K1 se trouve dans les ali­ments que l’on mange. K2 est syn­thé­tisé par le corps, dans l’in­tes­tin avec l’aide de bac­té­ries.
Les prin­ci­paux organes où se retrouvent les vita­mines K sont le foie, les muscles et la peau. Les apports en vita­mine K en micro­grammes (µg) pour 100 g d’a­li­ment sont les suivantes :

1. La vita­mine K1, qui par­ti­cipe à la coa­gu­la­tion, est appor­tée par l’a­li­men­ta­tion. On la trouve en par­ti­cu­lier dans les légumes à feuilles vertes (bro­coli, chou, épi­nard, lai­tue), dans cer­taines plantes médi­ci­nales et algues et dans l’huile de soja. 

Apport en vita­mine K (K1 principalement)Microgrammes (µg) pour 100 g 
Pissenlit778
Epinard cuit387
Huile de soja362
Bette cuite327
Salade chi­co­rée frisée298
Endive crue230
Chou vert, choux de Bruxelles ou bro­coli cuit110 à 140
Laitue, salade romaine100 à 130
Huile de colza70
Chou blanc, asperge cuite, céleri-rave60 à 70
Foie de génisse cru62
Pruneau60
Huile d’olive48
Edam48
Haricot vert cuit39

2. Une grande par­tie des apports externes en vita­mine K2 qui par­ti­cipe à l’ossi­fi­ca­tion, pro­vient des bac­té­ries qui assurent la fer­men­ta­tion des ali­ments, comme la chou­croute et les vieux fro­mages fer­men­tés.
Cette vita­mine est éga­le­ment pré­sente dans le foie, le lait, les fro­mages fer­men­tés (les fro­mages non fer­men­tés contiennent un peu de vita­mine MK‑4 pro­ve­nant du lait), le yogourt et les œufs de pois­son.
Ci-​dessous une liste d’a­li­ments avec leur teneur en vita­mine K2, expri­mée en micro­grammes par 100 grammes d’a­li­ment (1)

Apport en vita­mine K (K2 principalement)Microgrammes (µg) pour 100 g 
Nattō (ali­ment japo­nais tra­di­tion­nel à base de graines de soja fermentées)1103,4
Foie gras369
Fromage fer­menté vieilli76,3
Fromage à pâte molle56,5
Jaune d’œuf (Pays-​Bas)24,8
Jaune d’œuf (États-​Unis et Canada)15,5
Beurre15
Foie de poulet14,1
Salami9
Blanc de poulet8,9
Cuisse de poulet8,5
Viande de bœuf (mi-​gras)8,1
Bacon48
Foie de veau5
Choucroute avec sau­cisses et viande de porc4,8
Maquereau0,4
Blanc d’œuf0,4
Lait écrémé et viande maigre0

(1) Liste extraite de Wikipedia – Vitamine K

Besoin en vitamine K

Il n’y a pas de besoin sup­plé­men­taire pour votre chien en vita­mine K avec une ali­men­ta­tion suf­fi­sante en légumes à feuilles vertes

Après un trai­te­ment anti­bio­tique, une inter­ven­tion chi­rur­gi­cale, une mala­die grave, une mala­die car­diaque ou une mala­die du sque­lette, il est logique d’ad­mi­nis­trer un sup­plé­ment de vita­mine K1. La poso­lo­gie recom­man­dée par les thé­ra­peutes est de 0,5−1 gouttes / kg de masse musculaire.

Surdose en vitamine K

La docu­men­ta­tion sur une éven­tuelle sur­dose en vita­mine K n’est pas répertoriée. 

Précaution de stockage de la vitamine K

La vita­mine K est sen­sible à la lumière, à la cha­leur et à l’oxydation à l’air. Pour la pré­ser­ver, il convient de conser­ver les ali­ments au frais et à l’abri de la lumière (Compléments en fla­cons tein­tés) et de les consom­mer rapi­de­ment.
Le cas échéant, lors­qu’il faut cuire des ali­ments, limi­ter le chauf­fage en tem­pé­ra­ture et en durée. Eviter de les réchauf­fer à plu­sieurs reprises.

Les algues sont très concen­trées en vita­mine K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.