CHIEN QUI ABOIE TROP SOUVENT : que faire ?

 

Chien qui aboie : c’est perturbant quand c’est pour un simple bruit dans l’escalier, ou contre un passant sur le trottoir ou pour aucun motif apparent. C’est tout aussi perturbant pour celui qui fait l’objet de cette agression ou des voisins qui n’y sont pour rien.

Cela se corrige par l’éducation. Mais cela prend du temps, de la constance et des habitudes à ne pas transgresser. A noter que presque tous les chiens qui jappent pour rien ou sans raison sérieuse sont des chiens anxieux.

 

Base de toute thérapie destinée à éduquer votre chien

Pour simplifierChien qui aboie - Dressage et avertissement du chien et obtenir rapidement de bons résultats, nous vous conseillons tout d’abord de mettre en pratique les 3 principes ci-dessous :

  • Identifier la cause des aboiements de votre chien. Chaque aboiement, jappement, aura une raison particulière. Et il faudra « traiter » chaque manifestation en adaptant la méthode au cas particulier. D’où, vous trouverez ci-dessous ce qu’il faut faire dans plusieurs cas courants.
  • Apprendre les bases du dressage/éducation du chien. En effet, le chien a sa façon de comprendre les ordres que nous lui donnons. Faut-il que ces ordres soient en « langage » chien adapté à la façon dont ils perçoivent ce qui les entoure.  La langue « chien » facile à « utiliser ».   (Voir notre article ANXIÉTÉ DU CHIEN –  Soigner par l’éducation et dressage)
  • Devenir le « dominant » pour votre chien, c’est à dire le « chef » que tout chien se donne. Cela veut dire aussi que si votre chien ne vous considère pas son « dominant », c’est lui qui se considérera à cette place. Son éducation sera perturbée, quasi-impossible

En conséquence et en préambule à cet article, nous vous conseillons de lire notre article ANXIÉTÉ DU CHIEN –  Soigner par l’éducation et dressage. Cela vous fera gagner du temps et d’efficacité votre objectif d’éducation de votre chien.

 

Chien qui aboie au moindre bruit ou sans raison : pourquoi ?

Tout d’abord, aboyer ou japper est un comportement normal pour les chiens. C’est une de ses façons de communiquer afin de passer un message. D’où pour habituer votre chien à ne pas japper, il faut en comprendre la raison car le jappement est le symptôme de quelque chose autre auquel vous devez vous « attaquer ». Le « pourquoi » est la clé, pas le jappement lui-même.

Ces jappements peuvent se produire dans l’appartement ou la maison ou à l’air libre, dans le jardin, en promenade, dirigés contre une personne, un autre chien, etc. Nous traitons ici quelques cas avec la solution correspondante à appliquer. Mais le nombre de fois où un chien a « ses raisons » de japper est innombrable . A vous de trouver la cause et la méthode la plus appropriée, en gardant en tête que pour le chien, japper est « parler », avertir ou surmonter sa peur.

 

Japper pour demander, c’est communiquer pour le chien !

Votre chien qui aboie peut demander un jouet, d’aller faire une promenade, obtenir une friandise qui est dans votre main, ou juste avoir votre attention. Par exemple, votre chien apporte à vos pieds son jouet préféré, pendant que vous êtes en train de regarder la TV et jappe pour attirer votre attention – et que vous jetiez son jouet.

Japper pour demander est une conduite apprise de lui-même par votre chien. Il jappe, il obtient ce qu’il veut. Si vous désirez supprimer ce comportement, ignorez votre chien totalement, ne le regardez pas, ne lui donnez rien. Probablement, ses jappements s’intensifieront dans un premier temps car jusqu’à ce jour, cela « marchait ». Mais vous devez totalement l’ignorer et persister dans cette attitude quelques jours. Vous venez de changer les règles et cela lui prendra un peu de temps pour « apprendre » les nouvelles règles.

Notez que vous pouvez « appliquer » les nouvelles règles pour tout jappement ou seulement pour les jappements liés à une demande particulière. Mais surtout « reproduire » systématiquement votre comportement d’ignorer votre chien, sans relâche et sans revenir sur votre décision. Sinon, votre chien n’y comprendra plus rien !

Mais il y a mieux, plus facile et plus rapide pour lui faire comprendre que cela ne sert à rien d’insister. Dans ce cas, vous devez auparavant l’éduquer à comprendre et obéir à vos ordres « de base et généraux » tels que « Stop », « Assis », « Au pied ». S’il jappe, il suffira alors de lui dire « Stop-japper » (Ou l’ordre correspondant que vous lui avez appris) pour qu’il s’arrête de japper, comme lorsque vous lui dites « Stop » pour une action que vous ne désirez pas qu’il fasse. Mais faut-il que vous l’ayez d’abord dressé ! (Voir notre article ANXIÉTÉ DU CHIEN –  Soigner par l’éducation et dressage)

 

Votre chien aboie par excitation

Votre chien aboie lorsque vous jouez avec lui ou lorsqu’il croise un autre chien dans la rue, avec lequel il veut jouer. Votre chien « gère » son excitation qu’il ne maîtrise pas, simplement en aboyant. Ceci est assez souvent lié au syndrome d’hypersensibilité-hyperactivité qui est un problème d’autocontrôle (1)
La solution est l’éducation qui passe d’abord par l’apprentissage à obéir à vos ordres. Votre chien doit comprendre que « stop » ou « silence » ou « stop-japper » (A vous de choisir le mot que vous allez toujours utiliser dans cette circonstance) veut dire « arrêter d’aboyer« . Comment obtenir ce résultat ? Cela sera facile si vous êtes capable de communiquer avec votre chien et qu’il vous comprend. Tout cela est expliqué dans nos articles ANXIÉTÉ DU CHIEN –  Soigner par l’éducation et dressage. Nous résumons la méthode ci-dessous, appliquée à la suppression des aboiements intempestifs :

1. Mettre dans « votre » tête : ne jamais crier et toujours garder votre calme en toute circonstance. Utilisez la méthode du renforcement positif à l’aide d’une récompense (friandise, caresse ou encouragement vocal) chaque fois que votre chien respecte vos ordres – en particulier celui d’arrêter d’aboyer (2).

2. Pour le cas de l’aboiement, vous devez d’abord apprendre à votre chien ce que veut dire l’ordre « stop-japper » (3) afin qu’il apprenne à se calmer et donc réguler son émotion (4).

3. Essayer dans un premier temps, cet ordre à la maison, lorsque votre chien commence à japper et est près de vous. Gardez dans votre main une friandise (Pas un gâteau ou un bonbon, mais un petit morceau de fromage ou de viande séchée). S’il s’arrête de japper à votre ordre – pas quelques minutes plus tard – donnez lui une friandise dans la seconde qui suit. Mais s’il ne s’arrête pas ou seulement quelques minutes plus tard, pas de friandise. Dans ce cas, attendez la prochaine fois qu’il commence à aboyer (5). Lorsqu’il a réussi une fois cet ordre (C’est-à-dire stopper d’aboyer immédiatement après « Stop-aboyer »), le répéter à chaque occasion où votre chien jappe. Et après quelques essais réussis, s’il « manque » le suivant en n’obéissant pas immédiatement, surtout, pas de friandise. Il ne doit pas y avoir de confusion dans sa tête.

4. Ensuite, faites des essais lors de promenades lorsque votre chien commence à s’exciter et japper, même s’il est éloigné de vous. Sur votre ordre « stop-japper » et si bien exécuté, montrez lui la friandise afin qu’il revienne vers vous. Si ce n’est pas le cas, ne lui apportez pas la friandise. Éventuellement reprenez l’exercice lorsqu’il commence à japper lorsqu’il est tout près de vous.

Comme vous pouvez le constater, cet exercice est très simple à réaliser, il faut seulement un peu de patience. Cette « éducation » s’appuie sur le fait que le chien « fonctionne dans sa tête » par association. Lorsqu’il entend « stop-japper », il sait qu’il aura une friandise – ou simplement une caresse, lorsque il aura pleinement acquis cet exercice.

Notes

(1) Le syndrome d’hypersensibilité-hyperactivité est un problème d’autocontrôle qui s’acquière normalement vers l’âge de 6 semaines. Son origine est habituellement un maternage incomplet (Sevrage trop tôt ou portée trop nombreuse) ou un dysfonctionnement cérébral.

(2) Ne donnez aucune de friandise jusqu’à ce que le chien obéisse immédiatement à votre ordre.

(3) « Stop-japper » ou tout autre mot que vous préférez, mais à la condition que vous utiliserez toujours ce même mot lorsque vous demanderez à votre chien de stopper d’aboyer. Nous ne conseillons pas d’utiliser seulement « Stop » pour stopper de japper car il peut être utilisé dans beaucoup d’autres circonstances et pourrait de ce fait créer la confusion dans la tête de votre chien. (Là encore, voir notre article ANXIÉTÉ DU CHIEN –  Soigner par l’éducation et dressage)

(4) Vous pouvez en plus, parallèlement à l’exercice proposé ici, détourner l’attention de votre chien par le jeu. Cette technique ne fonctionne pas avec des chiens aboyant pour attirer l’attention. Dans ce cas, ignorez-le. Si vous le réprimandez, votre chien assimilera cela à une preuve d’attention et continuera donc d’avoir ce comportement gênant.

(5) S’il s’arrête de japper une minute ou plus après votre ordre, il ne faut surtout pas lui donner une friandise car votre chien l’interpréterait comme « il suffit d’aboyer jusqu’à ce que j’obtienne une friandise » – ce qui n’est pas l’objectif.

 

Votre chien aboie car il s’ennuie

Chien qui aboie - Chien qui s'ennuieLes chiens s’ennuient souvent : il faudrait que leur maître soit constamment à leur disposition ! Et parfois il arrive que les chiens s’ennuient tellement qu’ils ne trouvent que cette activité d’aboyer pour palier à leur ennui.

La solution est bien sûr de passer plus de temps avec votre compagnon. Votre chien doit sortir quotidiennement au minimum 30 mn, pas seulement le weekend. Et ce doit être en dehors du jardin : les chiens ont besoin de sentir les odeurs laissées par les autres chiens. Dans votre jardin, ce sont ses propres odeurs qu’il sentira et ressentira. Aussi, votre chien connait par cœur tous les recoins du terrain et donc finira par s’ennuyer et parfois aboyer de manière excessive.

 

Votre chien aboie par « association »

Votre chien ne « pense » pas comme les humains, mais il associe rapidement ce qu’il fait à ce qu’il obtient. Cela permet d’ailleurs son éducation, son apprentissage, son dressage ou sa formation, quel que soit le mot que vous utilisez, pour qu’il puisse vivre en harmonie avec nous.

Mais comme le chien « assimile » facilement ces associations, il les utilise souvent à nos dépends et « naturellement ». Par exemple, si votre chien veut rentrer à l’intérieur de votre maison, il aboie derrière la porte. Parce que vous craignez d’ennuyer vos voisins ou parce que vous n’aimez pas entendre votre chien aboyer, vous vous précipitez pour lui ouvrir. Quelles associations se sont mises en place dans le cerveau de votre chien ? D’abord aboyer devant la porte permet de rentrer dans la maison. Ensuite japper permet d’attirer votre attention : vous accourez rapidement. Enfin, de ce fait, il peut demander quelque chose « dès qu’il le veux ».

Alors que faire ? Vous devez ignorer votre chien chaque fois qu’il vous sollicite. Cela peut être dur pour vous, mais vous devez être cohérent avec vous-même et ne jamais tolérer « un moment de faiblesse » de votre part. Il arrêtera rapidement car il comprendra qu’aboyer ne lui rapporte rien. D’ailleurs rien ne vous interdit de satisfaire à ce qu’il veut mais plus tard, quand vous le décidez. Cela fait toute la différence !

En même temps, vous pouvez profiter de cette opportunité pour renforcer le comportement de votre chien que vous désirez obtenir de sa part. Par exemple apprenez lui à s’asseoir devant la porte et d’attendre – sans oublier de le féliciter ou lui donner une friandise lorsque vous le faites entrer !

 

Votre chien aboie par frustration

Cela arrive, votre chien n’aime pas ce qu’il doit faire (Ou que vous lui obligez de faire) car il ne l’a pas choisi lui même. Par exemple, rester seul à la maison (Voir CHIEN SEUL A LA MAISON : supprimer son anxiété de séparation). Il peut alors manifester son mécontentement par des aboiements qui durent, des destructions ou des incontinences et ceci seulement en l’absence du maître.

Ce problème ne peut se régler qu’en reprenant (ou en commençant) son éducation « de base ». Il doit comprendre que vous êtes « le chef » (Le chef de meute), qu’il doit vous obéir et accepter vos décisions. Nous vous conseillons fortement de suivre les indications données dans notre article ANXIÉTÉ DU CHIEN –  Soigner par l’éducation et dressage.

Note
Souvent, les maîtres désespérés se rabattent sur l’achat d’un collier anti-aboiement. Ce n’est pas la bonne solution car l’aboiement pour un chien est son principal moyen de communiquer. Il sera sanctionné sans comprendre le problème. Ce qui le frustrera  probablement d’autant plus. D’autant que d’autres méthodes existent pour faire stopper les aboiements de votre chien, sans le martyriser et le plus souvent en s’amusant (Voir cet article)

 

Votre chien aboie parce qu’il garde son territoire – et le vôtre

Pour tous les chiens, garder est instinctif. Cela a commencé en gardant son territoire (Il y a quelques dizaines de milliers d’années). Puis il a aidé l’homme à protéger ses bêtes depuis 12 000 ans environ. Pour certaines races, la garde est leur activité, leur « spécialisation ». Car c’est pour cela qu’ils ont été sélectionnés au fil du temps. Ils aboient donc pour prévenir d’un danger qu’ils croient imminent.

Comment aborder ce problème pour le résoudre ?

Il faut avant tout « installer » le « coin » de votre chien hors des passages et endroits stratégiques. Par exemple ce n’est pas une bonne idée à proximité de la porte d’entrée ou en un point central comme le centre de votre salon. S’il est « positionné » en ces points, il se sentira obligé de surveiller et d’agir. C’est dans ses « tripes ».

Si votre chien est dans le jardin, son « endroit » doit être retiré et calme. Évitez qu’il puisse surveiller l’ensemble de « son territoire ». Posez des partitions qui lui barrent la vue de l’ensemble – surtout lorsque vous le laissé seul.

Enfin, faites son apprentissage : lorsque vous êtes présent apprenez lui d’obéir à votre ordre « stop-japper » comme indiqué plus haut dans cet article. Pour les périodes où vous êtes absent, éduquez pour qu’il supporte votre absence (Voir notre article « Chien seul à la maison : comment supprimer son anxiété de séparation« )

 

Éviter les aboiements intempestifs du chien adulte : commencer dès l’éducation du chiot

Chien qui aboie - Chiot qui marcheSi vous avez la chance d’avoir un chiot, vous devez commencer son éducation très tôt, en particulier gérer « ses » aboiements. Cela est fondamental et vos ordres rentreront facilement dans sa tête. Et n’oubliez pas que le chiot, s’il n’a plus sa mère pour apprendre, a besoin de références. Il ne lui reste que vous pour lui enseigner les « bonnes manières ». Enfin un chien dort souvent 14 heures par 24 heures et un chiot, 3 ou 4 heures de plus. Il faut donc lui laisser assez de temps libre pour satisfaire ses besoins de sommeil;

En relation avec ce qui précède, vous devez :

• Ne jamais encourager les jappements ou les mordillements
Exposer votre chiot à tous les bruits extérieurs dès le plus jeune âge
Lui apprendre à obéir à vos ordres, en particulier celui d’arrêter d’aboyer (« Stop-japper ») mais également tous les ordres de base (« Au pied », « Assis », etc… Voir …)
L’habituer progressivement à être seul, au début en vous absentant quelques minutes de la pièce où il se trouve, puis en augmentant le temps de votre absence
• Si votre chiot a été séparé très jeune de sa mère, mettez le en contact avec un animal plus âgé (Mais non agressif et surveillez-les de près). Il pourra compléter son éducation.
Utiliser l’apprentissage « positif » (En le récompensant lorsqu’il réussit) et bannissez punitions ou cris traumatisants dont les séquelles peuvent se faire sentir à vie.

Vous avez maintenant beaucoup d’atouts pour prendre en main l’éducation de votre chien s’il aboie trop souvent à votre gré … et à celui de vos voisins.
Nous vous rappelons nos articles qui peuvent vous aider à résoudre les problèmes d’anxiété, de stress, de peur et d’angoisse de votre chien :