Antioxydants-6-antooxydants-pour-le-chien

Antioxydants pour chien, qui combattent aussi les maladies

Les anti­oxy­dants pour chien sont sou­vent les oubliés des régimes canins. Vous nour­ris­sez votre chien tous les jours. Mais pensez-​vous aux anti­oxy­dants pour chiens qui com­battent les mala­dies et offrent à votre chien une santé opti­male ? Beaucoup de pro­prié­taires d’a­ni­maux de com­pa­gnie donnent à leur chien des sup­plé­ments comme des pro­bio­tiques, des acides gras oméga‑3 et du cur­cuma. Mais pas d’an­ti­oxy­dants.
On en dis­cute peu et ils sont sou­vent oubliés.
Vous trou­ve­rez ci-​dessous 5 excel­lents anti­oxy­dants pour chien. Lisez la suite pour savoir pour­quoi ils doivent faire par­tie de l’a­li­men­ta­tion de votre chien.

L’action des antioxydants pour chien et pourquoi sont-​ils importants ?

Les anti­oxy­dants pour chien ralen­tissent le pro­ces­sus de vieillis­se­ment et ren­forcent le sys­tème immu­ni­taire en com­bat­tant les dom­mages cau­sés par les radi­caux libres. En don­nant des anti­oxy­dants à votre chien, vous l’ai­de­rez à com­battre ces “dom­mages de la vie”.

Mais d’abord, que sont les radicaux libres ?

Antioxydants-pour-chien-fonctionnement-des-radicaux-ibres

Les radi­caux libres sont géné­ra­le­ment obte­nus par rup­ture de liai­sons chi­miques – géné­ra­le­ment du à des dés­équi­libres entre nombre d’élec­trons (élec­trons céli­ba­taires) qui com­posent toute matière. Ils existent donc dans tous les “domaines” où des pro­ces­sus chi­miques se pro­duisent, en par­ti­cu­lier dans le corps des vivants. 

Dans le cadre des pro­ces­sus méta­bo­liques nor­maux de votre chien, des dom­mages aux cel­lules se pro­duisent natu­rel­le­ment. Les cel­lules endom­ma­gées sont sou­vent en dés­équi­libre “élec­tro­nique”. Elles tentent donc de se “répa­rer” (re-​équilibrer) en “volant” des molé­cules à d’autres cel­lules voi­sines. Cela endom­mage l’ADN de la cel­lule et rend votre chien plus vul­né­rable aux maladies.

L’organisme dis­pose de bonnes défenses contre les radi­caux libres, pour com­pen­ser les d’é­qui­libres “élec­tro­niques”. Mais ceux-​ci peuvent par­fois deve­nir incon­trô­lables. Les dom­mages cau­sés par les radi­caux libres entraînent alors un vieillis­se­ment plus rapide et des mala­dies chro­niques, notam­ment le can­cer, les mala­dies arti­cu­laires, les mala­dies car­diaques, hépa­tiques et rénales, et même le déclin cognitif.

Les toxines créent davantage de radicaux libres

Les toxines aussi, qui pénètrent dans l’or­ga­nisme de votre chien, peuvent favo­ri­ser l’ap­pa­ri­tion de radi­caux libres et déclen­cher des mala­dies chro­niques. Les pes­ti­cides, les médi­ca­ments et les toxines pré­sents dans l’a­li­men­ta­tion et l’en­vi­ron­ne­ment de votre chien contri­buent au déve­lop­pe­ment des radi­caux libres. Avec le temps, les radi­caux libres et ces toxines s’ac­cu­mulent et l’or­ga­nisme ne peut plus cor­ri­ger leurs dégâts.

Votre chien a donc besoin de beau­coup d’anti­bio­tiques (à limi­ter) pour aider à contrô­ler ces dan­ge­reux radi­caux libres dans son organisme(1), si rien n’est fait direc­te­ment “sur” les antioxydants.

Les principaux antioxydants pour chien

Vous trou­ve­rez ci-​dessous les prin­ci­paux anti­oxy­dants qui com­battent les mala­dies et sou­tiennent son immu­nité, sa santé arti­cu­laire, son sys­tème diges­tif et bien plus encore.

Astaxanthine

Antioxydants pour chien-et-radicaux-libres-utilisation-de-astaxanthine

Ce pig­ment rouge appar­tient à un groupe de com­po­sés appe­lés caro­té­noïdes. Il pro­vient de microalgues. Et c’est ce qui rend “rose” les cre­vettes, le sau­mon, les fla­mants roses et les écre­visses lors­qu’ils en mangent. Il est réputé être le plus “effi­cace” des antioxydants.

Il a été démon­tré que les puis­santes pro­prié­tés anti­oxy­dantes de l’as­taxan­thine (2) sont plus puis­santes que celles de la vita­mine C et du bêta-carotène.

  • Santé des arti­cu­la­tions : réduit l’in­flam­ma­tion et la douleur
  • Système immu­ni­taire : ren­force le sys­tème immu­ni­taire et pro­tège contre les dom­mages cau­sés par les radi­caux libres.
  • Santé du cer­veau : tra­verse la bar­rière hémato-​encéphalique et apporte des nutri­ments essentiels.
  • Santé ocu­laire : les pro­prié­tés anti-​inflammatoires peuvent sou­la­ger des affec­tions comme la séche­resse oculaire.
  • Santé car­diaque : réduc­tion de la pro­téine C‑réactive (CRP) dans l’or­ga­nisme, un mar­queur d’in­flam­ma­tion et de mala­die cardiaque.

Dosage de l’as­taxan­thine pour les chiens

  • Si vous ache­tez un sup­plé­ment d’as­taxan­thine des­tiné aux ani­maux de com­pa­gnie, sui­vez les ins­truc­tions figu­rant sur l’étiquette. 
  • Si vous uti­li­sez un pro­duit des­tiné aux humains, par­tez du prin­cipe que le dosage cor­res­pond à une per­sonne de 70 kg et ajustez-​le en fonc­tion du poids de votre chien. 
  • La plu­part des sup­plé­ments pour humains recom­mandent 8 mg à 12 mg par jour, ce qui signi­fie que vous pou­vez don­ner à votre chien 1 mg à 1,6 mg par jour par 10 kg de poids corporel.

Le colostrum

Le colos­trum est connu pour ren­for­cer le sys­tème immu­ni­taire des nouveau-​nés. Mais il est éga­le­ment riche en anti­oxy­dants (3). Il pos­sède des pro­prié­tés qui sou­tiennent votre chien dans son :

  • Système immu­ni­taire : une hor­mone appe­lée Proline-​Rich-​Polypeptide (PRP) dans le colos­trum peut sti­mu­ler un sys­tème immu­ni­taire sous-​actif et ren­for­cer l’immunité.
  • Allergies : Les aller­gies sont le résul­tat d’une réponse immu­ni­taire trop active et le PRP a éga­le­ment la capa­cité de régu­ler la réponse immunitaire.
  • Articulations : Une étude sur l’homme a mon­tré qu’il était très effi­cace pour sou­la­ger les dou­leurs arti­cu­laires, réduire l’in­flam­ma­tion et aug­men­ter la mobilité.
  • Système diges­tif : Des études ont mon­tré qu’il peut sou­la­ger des condi­tions telles que le syn­drome de l’in­tes­tin qui fuit, qui ren­force le sys­tème immunitaire.
  • Soins contre le can­cer : Le colos­trum peut aider à com­battre le can­cer grâce à une pro­téine appe­lée lac­tal­bu­mine qui peut pro­vo­quer la mort des cel­lules can­cé­reuses. Il contient éga­le­ment des immu­no­glo­bu­lines qui détruisent les bac­té­ries et com­battent les virus.
  • Guérison des plaies : agit en externe pour favo­ri­ser la gué­ri­son des plaies. Idéal pour gué­rir les affec­tions cuta­nées, les infec­tions de l’o­reille, les abcès et autres.

Dosage du colos­trum pour les chiens

  • La dose du colos­trum pour les chiens est la sui­vante : 116 cuillère à café de colos­trum en poudre par 20 kg de poids cor­po­rel, deux fois par jour.
  • Il est pré­fé­rable de don­ner le colos­trum à jeun ou de le mélan­ger à un peu de yaourt ou de bouillon. Utilisez-​le quo­ti­dien­ne­ment pen­dant un mois, puis selon les besoins.
  • Pour un usage topique (externe en un point), mélan­gez avec de l’eau dis­til­lée pour obte­nir une pâte et appliquez-​la sur la zone infectée.

Les moules à lèvres vertes

Moules-vertes-avant-preparation-utiliser-comme-antioxydants-pour-chien

Les moules à lèvres vertes pro­viennent des eaux néo-​zélandaises et consti­tuent une riche source d’an­ti­oxy­dants pour les chiens. Elles sont éga­le­ment riches en acides gras oméga‑3, en vita­mines, en acides ami­nés et en enzymes.

Elles sont une source natu­relle de gly­co­sa­mi­no­gly­canes (GAGS). Ce sont les prin­ci­paux com­po­sants du car­ti­lage et du liquide syno­vial pré­sents dans les articulations.

Des recherches ont mon­tré qu’ils sou­lagent l’in­con­fort et l’in­flam­ma­tion chez les chiens (et les per­sonnes) souf­frant d’ar­thrite (4). Ils favo­risent la mobi­lité des arti­cu­la­tions, l’en­tre­tien du car­ti­lage, la santé car­dio­vas­cu­laire et contri­buent éga­le­ment à main­te­nir une peau saine.

Les poudres de moule verte pour chiens sont faciles à trou­ver. Mais assurez-​vous que le pro­duit que vous ache­tez est “extrait à froid” car la cha­leur détruit les nutri­ments qu’il contient. Nous vous recom­man­dons le site Tout pour le chien et le chat pour ses moules vertes de qua­lité.

Dose de moule à lèvres vertes pour les chiens

  • Si vous ache­tez un sup­plé­ment pour les chiens, vous pou­vez suivre les ins­truc­tions de dosage sur l’emballage
  • ou vous pou­vez don­ner envi­ron 150 mg de poudre par 5 kg de poids cor­po­rel de votre chien par jour.
  • Si votre chien souffre d’une inflam­ma­tion grave, vous pou­vez dou­bler la dose pen­dant les deux pre­mières semaines, puis réduire ensuite la dose au niveau recommandé.
  • Vous pou­vez éga­le­ment don­ner à votre chien des frian­dises à base de moule verte lyo­phi­li­sée : donnez-​lui 2 moules pour chaque 12 kg de poids cor­po­rel par jour. A noter que l’huile de moule verte est éga­le­ment une alter­na­tive plus sûre et durable que l’huile de pois­son comme source d’a­cides gras oméga‑3.

La membrane de la coquille d’œuf

Les œufs sont une mer­veille nutri­tion­nelle. Une de ses par­ties, en par­ti­cu­lier, est la déli­cate mem­brane de la coquille d’œuf (la fine couche entre le blanc et la coquille).

Ce n’est peut-​être pas la pre­mière chose à laquelle vous pen­sez pour pro­té­ger votre chiens des anti­oxy­dants. Mais cela devrait l’être, car des études ont mon­tré ses résul­tats spec­ta­cu­laires dans l’a­mé­lio­ra­tion de la santé arti­cu­laire des humains et des chiens.

La mem­brane de la coquille d’œuf contient plu­sieurs com­po­sés natu­rels sou­te­nant les arti­cu­la­tions, tels que :

  • Glucosamine
  • l’a­cide hyaluronique
  • Chondroïtine
  • Collagène

Un essai de six semaines mené par NEM sur 51 chiens (pré­sen­tant dif­fé­rents niveaux de pro­blèmes arti­cu­laires) a mon­tré que la mem­brane natu­relle de coquille d’œuf rédui­sait de manière signi­fi­ca­tive la dou­leur arti­cu­laire (5). Et le meilleur, c’est que la mem­brane de coquille d’œuf est très sûre pour votre chien, contrai­re­ment aux médi­ca­ments poten­tiel­le­ment dan­ge­reux comme les anti-​inflammatoires non sté­roï­diens (AINS).

Dose de mem­branes de coquille d’œuf pour les chiens

  • Les chiens de l’é­tude ont reçu 65 mg par 5 kg de poids et par jour de mem­branes de coquille d’œuf de marque NEM. 
  • Vous pou­vez éga­le­ment ache­ter un sup­plé­ment de mem­brane de coquille d’œuf conçu pour les chiens et suivre les ins­truc­tions figu­rant sur l’emballage.

Le thé vert : antioxydants pour chien ?

The-vert-aussi-un-des-antioxydants-pour-chien

Le thé vert est très popu­laire en rai­son de ses bien­faits anti­oxy­dants pour la santé des humains. Votre chien peut éga­le­ment en pro­fi­ter. C’est un sujet contro­versé, car les gens s’in­quiètent de la pré­sence de caféine dans le thé vert. La réponse est d’u­ti­li­ser du thé vert déca­féiné pour votre chien.

Le thé vert est un anti­oxy­dant qui contient un large éven­tail de vita­mines et de miné­raux. Il contient des poly­phé­nols anti­oxy­dants appe­lés caté­chines qui pro­curent des bien­faits médi­ci­naux, dont les suivants

  • Soutien anti-​inflammatoire et immu­ni­taire (6) : les pro­prié­tés anti­oxy­dantes du thé vert sou­tiennent le sys­tème immu­ni­taire. Elles réduisent éga­le­ment les inflam­ma­tions et sou­tiennent le foie et le cœur.
  • Santé céré­brale (7) : contient de la L‑théanine qui tra­verse la bar­rière hémato-​encéphalique et peut amé­lio­rer et pro­té­ger les fonc­tions cérébrales.
  • Anti-​cancer (8) : plu­sieurs études ont mon­tré que le thé vert est utile pour pré­ve­nir divers types de can­cer chez l’homme en tuant les cel­lules cancéreuses.

Dose de thé vert pour les chiens

  • Selon les vété­ri­naires Steve Marsden, DVM ND MSOM LAc DiplCH AHG, Shawn Messonnier, DVM et Cheryl Yuill, DVM, MSc, CVH, le thé vert et le thé noir sont sans dan­ger pour les chiens et pré­sentent un faible risque d’ef­fets secondaires.

Cependant, il y a lieu d’être pru­dent. Une étude menée en 2009 a pris fin après que des beagles aient été mis à jeun et aient reçu de fortes doses d’ex­traits de thé vert sous forme de gélules. Les chiens sont morts. Mais une étude ulté­rieure sans jeûne n’a pas donné de résul­tats aussi radi­cales. On pense donc que le jeûne était le fac­teur déter­mi­nant du décès des chiens dans la pre­mière étude. (9)

Les chiens qui sont morts avaient été mis à jeun et avaient reçu un extrait de thé vert. Par consé­quent, pour être sûr, ne don­nez pas à votre chien du thé vert sous forme de gélules, mais pré­pa­rez un thé et donnez-​le avec de la nour­ri­ture. Voici com­ment procéder.

Préparer votre propre thé vert déca­féiné bio­lo­gique :

  • Utilisez un sachet de thé ou une cuillère à soupe de thé en vrac pour 4 tasses d’eau.
  • Laissez infu­ser pen­dant envi­ron 15 minutes et reti­rez le sachet de thé ou fil­trez le thé.
  • Refroidissez et don­nez 18 de tasse par 10 kg de poids cor­po­rel jus­qu’à deux fois par jour avec les repas de votre chien.
  • Conservez au réfri­gé­ra­teur pen­dant 2 à 3 jours. Si le thé devient trouble, jetez-​le et faites-​en une nou­velle infusion.
  • Attention : Le thé contient natu­rel­le­ment du fluo­rure. Des études ont éta­bli un lien entre la consom­ma­tion de fluo­rure et un cer­tain nombre de pro­blèmes de santé. Assurez vous que votre chien ne soit pas sen­sible au fluo­rure. Par pré­cau­tion ultime, vous pou­vez uti­li­ser de l’eau miné­rale exempt de fluo­rure (à veri­fier l’é­ti­quette) pour infu­ser le thé.

Vous connais­sez main­te­nant quels com­plé­ments anti­oxy­dants peuvent être uti­lisé pour votre chien. Il n’est pas néces­saire de les lui don­ner tous les jours mais de les inté­grer à son ali­men­ta­tion peut l’ai­der à res­ter actif et vigou­reux de longues années.

Références

  1. Alkadi H. A Review on Free Radicals and AntioxidantsInfect Disord Drug Targets. 2020;20(1):16 – 26.
  2. Higuera-​Ciapara I, Félix-​Valenzuela L, Goycoolea FM. Astaxanthin : a review of its che­mis­try and appli­ca­tionsCrit Rev Food Sci Nutr. 2006;46(2):185 – 96. 
  3. Zarban A, Taheri F, Chahkandi T, Sharifzadeh G, Khorashadizadeh M. Antioxidant and radi­cal sca­ven­ging acti­vity of human colos­trum, tran­si­tio­nal and mature milkJ Clin Biochem Nutr. 2009;45(2):150 – 154.
  4. Rialland P, Bichot S, Lussier B, et al. Effect of a diet enri­ched with green-​lipped mus­sel on pain beha­vior and func­tio­ning in dogs with cli­ni­cal osteoar­thri­tis. Can J Vet Res. 2013;77(1):66 – 74.
  5. Ruff K, Kopp K, Von Behrens P, Lux M, Mahn M, Back M. Effectiveness of NEM® brand egg­shell mem­brane in the treat­ment of subop­ti­mal joint func­tion in dogs : a mul­ti­cen­ter, ran­do­mi­zed, double-​blind, placebo-​controlled studyVet Med (Auckl). 2016;7:113 – 121
  6. Ohishi T, Goto S, Monira P, Isemura M, Nakamura Y. Anti-​inflammatory Action of Green Tea. Antiinflamm Antiallergy Agents Med Chem. 2016;15(2):74 – 90. 
  7. Pervin M, Unno K, Ohishi T, Tanabe H, Miyoshi N, Nakamura Y. Beneficial Effects of Green Tea Catechins on Neurodegenerative DiseasesMolecules. 2018 May 29;23(6):1297. 
  8. Musial C, Kuban-​Jankowska A, Gorska-​Ponikowska M. Beneficial Properties of Green Tea Catechins. Int J Mol Sci. 2020 Mar 4;21(5):1744.
  9. Kapetanovic IM, Crowell JA, Krishnaraj R, Zakharov A, Lindeblad M, Lyubimov A. Exposure and toxi­city of green tea poly­phe­nols in fas­ted and non-​fasted dogs. Toxi­co­logy. 2009 Jun 16;260(1 – 3):28 – 36

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.