sante-bouche-pour-santé-generale-chien

5 façons de renforcer les dents de votre chien

Les mala­dies den­taires sont pro­ba­ble­ment le pro­blème médi­cal le plus cou­rant chez les chiens. Les consé­quences directes sur les dents sont impor­tantes bien sûr. Mais ce qui est encore plus signi­fi­ca­tif, c’est que la santé des dents de votre chien affectent tout son corps. Et mal­heu­reu­se­ment, trop sou­vent le vété­ri­naire ne fait pas le lien entre les pro­blèmes de dents de votre chien et ses autres mala­dies. Et pour­tant il y a sou­vent un lien entre mala­dies den­taires et pro­blèmes de santé beau­coup plus graves. Nous vous expli­quons les 5 façons de ren­for­cer les dents de votre chien et indi­rec­te­ment amé­lio­rer gran­de­ment sa santé. 

Le microbiome de votre chien commence dans sa bouche

Nous savons que le micro­biome joue un rôle essen­tiel dans le main­tien d’un sys­tème immu­ni­taire sain et la régu­la­tion de l’in­flam­ma­tion. Voir notre article Résistance du chien aux mala­dies : le sys­tème de défense immu­ni­taire. Il favo­rise éga­le­ment la diges­tion et la santé intes­ti­nale. Mais saviez-​vous que le micro­biome de la cavité buc­cale a une influence consi­dé­rable sur les dents de votre chien ? Et donc, en fin de compte, sur la santé de l’en­semble de son corps ! Nous avons consa­cré un article sur ce sujet : Soins den­taires du chien pour la santé des autres organes.

Cela explique pour­quoi les pro­bio­tiques et les pré­bio­tiques font l’ob­jet d’une atten­tion par­ti­cu­lière dans la recherche médi­cale actuelle sur la santé bucco-dentaire.

Voyons com­ment amé­lio­rer et pré­ser­ver la santé des dents de votre chien, en com­men­çant par son alimentation.

Le meilleur régime alimentaire pour les dents de votre chien

L’alimentation de votre chien ne doit pas conte­nir des ingré­dients étran­gers à l’es­pèce “chien”

Idéalement, l’a­li­men­ta­tion de votre chien devrait être une ali­men­ta­tion fraîche et équi­li­brée, avec une faible teneur en glu­cides et en ami­don.
Les chiens ne sont en effet pas “conçus” pour man­ger des niveaux éle­vés de glu­cides comme ceux des légumes-​racines riches en ami­don, le tapioca (ami­don), les pois, les pois chiches, les len­tilles, etc.
Pourtant, la plu­part des ali­ments pour ani­maux de com­pa­gnie dis­po­nibles sur le mar­ché contiennent des pour­cen­tages éle­vés de ces types d’in­gré­dients.
En fait, les varié­tés “sans céréales” de cro­quettes sèches contiennent sou­vent des niveaux encore plus éle­vés d’a­mi­don et de glu­cides que cer­taines des options de comparaison.

Étant donné que les ami­dons se décom­posent méta­bo­li­que­ment en sucre, ces types de régimes peuvent favo­ri­ser l’in­flam­ma­tion et le dés­équi­libre dans l’or­ga­nisme. L’un des prin­ci­paux sys­tèmes affec­tés par un dés­équi­libre est le micro­biome(1) de l’or­ga­nisme, où se trouve plus de 80 % du sys­tème immu­ni­taire de votre chien.

5-façons-de-renforcer-dents-votre- chien-importance-microbiote-et-microbiome

(1) Le micro­biote est l’ensemble des orga­nismes micro­biens d’une com­mu­nauté, géné­ra­le­ment uti­lisé en réfé­rence à un hôte ani­mal. Le micro­biote diges­tif est le plus cou­rant. Il com­prend le micro­biote de la bouche et le micro­biote intes­ti­nal.
Le micro­biome est l’ensemble des micro-​organismes et leurs gènes vivant dans un envi­ron­ne­ment par­ti­cu­lier. Il se rap­porte aux bac­té­ries (élé­ments pri­maires) et à leurs gènes (élé­ments secon­daires). Le micro­biome contient (“carac­té­rise”) le micro­biote, son « domaine d’activité » mais aussi les condi­tions envi­ron­ne­men­tales du milieu.

La nourriture de votre chien doit être adaptée

Les pro­duits car­nés, le pois­son et les œufs font par­tie d’une ali­men­ta­tion saine et contiennent des acides ami­nés qui détruisent les bac­té­ries et l’a­cide gly­co­lique. C’est une forme de sucre. Son éli­mi­na­tion réduit encore plus les mala­dies dentaires.

L’ajout de probiotiques et de prébiotiques fortement recommandé

L’ajout de pro­bio­tiques et de pré­bio­tiques (1) à l’a­li­men­ta­tion de votre chien est un autre moyen de favo­ri­ser la santé den­taire et ren­for­cer les dents de votre chien. Les dents et la gueule de votre chien consti­tuent l’en­trée du tube diges­tif. C’est essen­tiel­le­ment là que com­mence le micro­biome de votre chien et que s’é­ta­blit un équi­libre sain de bac­té­ries bénéfiques.

(1) Sudhakar, R, et al. Bacteria in Oral Health – Probiotics and Prebiotics A Review. Int J Biol Med Res. 2011 ; 2(4): 1226 ‑1233.

Ce que dit la recherche sur les probiotiques et la santé bucco-dentaire

Dans le but de trou­ver des alter­na­tives aux anti­bio­tiques et d’é­vi­ter les pro­blèmes crois­sants de résis­tance aux anti­bio­tiques, les cher­cheurs se sont pen­chés sur l’u­ti­li­sa­tion des pro­bio­tiques pour atteindre et main­te­nir une meilleure santé bucco-​dentaire et ren­for­cer les dents de votre chien.

  • L’organisation mon­diale de la santé (OMS) défi­nit les pro­bio­tiques comme “des micro-​organismes vivants qui, lors­qu’ils sont admi­nis­trés en quan­tité adé­quate, confèrent des avan­tages pour la santé de l’hôte”.
  • Au cours de la der­nière décen­nie, de nom­breuses études ont porté sur l’exa­men du micro­biome de la bouche, ou cavité buc­cale. Selon cette revue de 2017 (1) de l’Université de Jordanie, de nom­breux résul­tats posi­tifs ont été publiés concer­nant le rôle pré­ven­tif des pro­bio­tiques dans la cavité buccale.
  • Un docu­ment montre que les pro­bio­tiques offrent une amé­lio­ra­tion du trai­te­ment paro­don­tal conven­tion­nel mais que cette amé­lio­ra­tion prend fin lorsque l’u­ti­li­sa­tion des pro­bio­tiques s’ar­rête. Dans cette revue (2), les cher­cheurs RP Allaker et al ont exa­miné les études qui uti­li­saient des pro­bio­tiques en plus du trai­te­ment paro­don­tal cli­nique. Ils ont constaté une amé­lio­ra­tion notable de l’é­tat de ces patients par rap­port aux patients ayant reçu un trai­te­ment cli­nique seul. Cela sou­tient l’u­ti­li­sa­tion de pro­bio­tiques au lieu d’an­ti­bio­tiques et pour­rait répondre au dilemme de la résis­tance aux antibiotiques.
  • En 2017, des cher­cheurs ont cosi­gné une revue de 15 articles et études uti­li­sant les pro­bio­tiques à des fins pré­ven­tives et thé­ra­peu­tiques dans la santé et les mala­dies bucco-​dentaires (3). Voici quelques-​unes des conclu­sions sou­te­nant l’u­ti­li­sa­tion des pro­bio­tiques dans la ges­tion de la santé bucco-dentaire.
  • Une étude de 3 mois réa­li­sée en 2016 par l’é­quipe d’A Morales et al a mon­tré que lorsque L. rham­no­sus (un pro­bio­tique lar­ge­ment uti­lisé) était uti­lisé comme pre­mière étape de la thé­ra­pie paro­don­tale, il y avait la même amé­lio­ra­tion que le trai­te­ment chi­rur­gi­cal seul. Le suivi a été effec­tué à 12 mois.
  • Une étude réa­li­sée en 2015, par JK Lee et al, a révélé que les pro­bio­tiques ralen­tis­saient le déve­lop­pe­ment de la gin­gi­vite lors­qu’ils étaient uti­li­sés dans un pro­to­cole de 14 jours.
  • En 2001, des pro­duits lai­tiers conte­nant des pro­bio­tiques ont été uti­li­sés dans un essai de 7 mois sur 450 enfants par les cher­cheurs L Nase et el. Ils ont constaté que cela pou­vait être une alter­na­tive pour amé­lio­rer la santé bucco-​dentaire des enfants.
  • Les pro­bio­tiques vont de pair avec le régime ali­men­taire et la nutri­tion en tant que soins pré­ven­tifs pour pré­ser­ver la santé den­taire de votre chien. Voyons com­ment mettre ces chan­ge­ments en pratique.

(1) Mahasneh, SA et al. Probiotics : A Promising Role in Dental Health. Dent. J. 2017, 5, 26.
(2) Allaker, RP, Stephen, AS. Use of Probiotics and Oral Health. Curr Oral Health Rep 4, 309 – 318 (2017).
(3) Seminario-​Amez, M, et al. Probiotics and oral health : A sys­te­ma­tic review. Med Oral Patol Oral Cir Bucal. 2017 May 1;22(3):e282-e288.

Les croquettes : pourquoi elles sont mauvaises pour les dents de votre chien

Comme indi­qué pré­cé­dem­ment, les choix en matière de régime ali­men­taire et de nutri­tion sont pri­mor­diaux pour la santé glo­bale du chien, et éga­le­ment pour sa santé den­taire.
Même si l’on croit sou­vent que les cro­quettes sont bonnes pour les dents, ce n’est qu’un mythe, entre­tenu par les fabri­cants. En fait, la plu­part des cro­quettes sont trop petites pour être béné­fiques. Il ne demandent tout sim­ple­ment pas assez de mas­ti­ca­tion de la part du chien.

Ce mythe vient de la croyance selon laquelle le tartre est le meilleur indi­ca­teur d’une mala­die buc­cale. Or, on sait aujourd’­hui que la gin­gi­vite est un indi­ca­teur plus pré­cis du niveau d’in­fec­tion buc­cale. L’alimentation à base de cro­quettes ne favo­rise pas la pro­preté des dents au niveau du rebord gin­gi­val, là où cela compte vrai­ment.

Des études inté­res­santes ont mon­tré que les bac­té­ries patho­gènes se déve­loppent dans un envi­ron­ne­ment riche en glu­cides comme la bouche. Et les cro­quettes ont une teneur éle­vée en glu­cides, donc qui va favo­ri­ser ces bac­té­ries patho­gènes que l’on veut éli­mi­ner.
Dans cette étude de 2019 (1), les cher­cheurs ont constaté que la consom­ma­tion de tout type de glu­cides entraî­nait une réduc­tion de la hau­teur des os dans les mâchoires des sou­ris et de ce fait favo­ri­sait les gin­gi­vites. Mais les pro­téines, long­temps incri­mi­nées, n’a­vaient aucun effet.

Ils ont conclu que les glu­cides ali­men­taires avaient un effet néga­tif sur les mala­dies paro­don­tales et que la quan­tité de glu­cides consom­més avait plus d’im­pact que le type de glu­cides (c’est-​à-​dire que man­ger du sucre direc­te­ment ou d’autres types de glu­cides en même quan­tité entraî­nait les mêmes conséquences).

Mais les risques avec les cro­quettes ne se limitent pas au non-​nettoyage des dents. Lors de leur fabri­ca­tion, les cro­quettes sont trans­for­mées à haute tem­pé­ra­ture et sous pres­sion. Cela crée des AGE(2) (Produits de gly­ca­tion avan­cée) et des HCA(3) (amines hété­ro­cy­cliques) qui sont pro-​inflammatoires et même recon­nus can­cé­ri­gènes.
Par consé­quent, les cro­quettes et autres ali­ments for­te­ment trans­for­més ali­mentent l’in­flam­ma­tion et les mala­dies dans l’or­ga­nisme. Cela inclut la bouche et les tis­sus buccaux.

Il n’est donc pas sur­pre­nant que les cro­quettes ne figurent pas sur la liste des pro­duits de santé bucco-​dentaire recommandés. 

(1) Morimoto, J, et al. Sucrose and starch intake contri­bute to redu­ced alveo­lar bone height in a rodent model of natu­rally occur­ring per­io­don­ti­tis. PLoS ONE. 2019. 14(3): e0212796.
(2) Produits de gly­ca­tion avan­cée : un risque pour la santé humaine. Cliquez sur EM Consult et Glycation (Wikipedia)
(3) HCA (amines hété­ro­cy­cliques)- Cliquez sur “Propriétés can­cé­ri­gènes de HCA

5 façons de renforcer les dents de votre chien

Les ingré­dients recom­mandé pour la santé bucco-​dentaire sont les suivants :

  • Les os crus carnés
  • Probiotiques et prébiotiques
  • Antioxydants
  • Acides gras
  • Brossage des dents

Examinons-​les main­te­nant en détail.

Les os crus à base de viande pour renforcer les dents de votre chien

On pense qu’une ali­men­ta­tion crue contient des enzymes natu­relles qui aident à résis­ter à la plaque bac­té­rienne. De nom­breux vété­ri­naires et pro­prié­taires d’a­ni­maux ont constaté que les dents et les gen­cives des chiens qui mangent des ali­ments crus et des os crus sont aussi en meilleure santé.

Les os crus car­nés (avec des res­tants de viande) offrent un avan­tage en termes de mas­ti­ca­tion active et de net­toyage des gen­cives.
En revanche, les os cuits sont plus fra­giles et peuvent se bri­ser lors de la mas­ti­ca­tion. C’est pour­quoi les os cuits s’ac­com­pagnent d’un risque d’en­dom­ma­ge­ment des tis­sus du trac­tus intes­ti­nal (œso­phage et intes­tin).
Une autre pré­oc­cu­pa­tion concer­nant les chiens qui mâchent des os est le risque d’en­dom­ma­ger leur propres dents. Les den­tistes vété­ri­naires signalent que les os crus de grande taille, tels que les os à moelle ou les os des arti­cu­la­tions, sont rare­ment à l’o­ri­gine de dents cas­sées mais per­mettent de ren­for­cer les dents de votre chien.

En revanche, les petits os longs et minces et les objets de forme simi­laire sont sou­vent à l’o­ri­gine de dom­mages aux dents. Cela est lié à l’a­na­to­mie de la mâchoire du chien et à la façon dont votre chien mâche ses os :

  • les objets plus grands et volu­mi­neux ne sont pas mâchés avec le même angle de fer­me­ture de la mâchoire ni avec la même force sur les grandes dents situées à l’ar­rière de la joue et de la gueule que les objets plus petits et plus longs. 
  • en fait, les objets connus pour cas­ser les dents d’un chien sont les os en nylon, les os cuits, les bois, les sabots et les bâtons.

Probiotiques et prébiotiques pour renforcer les dents de votre chien ?

Les pro­bio­tiques sont béné­fiques pour la santé bucco-​dentaire lorsque vous les don­nez par voie orale ou/​et que vous les appli­quez direc­te­ment sur les gen­cives de votre chien, sur­tout si vous uti­li­sez plu­sieurs souches de bac­té­ries.
Cette action directe per­met à ces bac­té­ries béné­fiques de for­mer des colo­nies pour créer un bio­film plus sain dans la bouche. (Le bio­film est une com­mu­nauté de micro-​organismes, comme les bac­té­ries, qui forment une couche gluante ou col­lante sur des sur­faces, comme la plaque den­taire. Le bio­film pro­tège les micro-​organismes et les rend plus dif­fi­ciles à éliminer).

Il faut noter que la recherche montre que les pro­bio­tiques oraux appli­qués par voie topique (au point de “mala­die”) réduisent l’in­flam­ma­tion et les mau­vaises bac­té­ries qui conduisent aux mala­dies paro­don­tales. Et ils amé­liorent aussi la den­sité osseuse.
Donner une dose quo­ti­dienne de pro­bio­tiques par voie orale et en fric­tion­ner les gen­cives est un moyen simple de four­nir des soins bucco-​dentaires à votre chien et d’a­mé­lio­rer sa santé den­taire. Utilisez un gel, un liquide ou un pro­bio­tique en poudre (vous pou­vez aussi vider les gélules) et frottez-​le sur les gencives.

Et si votre chien a une “haleine de chien”, vous remar­que­rez une haleine plus fraîche en uti­li­sant des probiotiques.

Les pré­bio­tiques sont des fibres solubles qui pré­sentent aussi des avan­tages pour votre chien. Ces types de fibres consti­tuent la prin­ci­pale source de nour­ri­ture qui ali­mente et entre­tient les pro­bio­tiques vivant dans son intes­tin et son côlon.
Les pré­bio­tiques contri­buent à main­te­nir la flore intes­ti­nale de votre chien en bonne santé, ce qui ren­force son sys­tème immu­ni­taire. Les pré­bio­tiques sont “fer­men­tés” par les bac­té­ries béné­fiques (ou pro­bio­tiques) pour for­mer des acides gras à chaîne courte (AGCC). Les AGCC sont essen­tiels pour com­battre les bac­té­ries pathogènes.

Dans la bouche, les fibres solubles (pré­bio­tiques) ont des fonc­tions sup­plé­men­taires. Ces fibres bloquent la pro­duc­tion bac­té­rienne de sucre trans­for­mée en acide et de sucre en plaque. En d’autres termes, cela empêche le sucre de pro­duire de la plaque en inhi­bant les enzymes micro­biennes (amy­lase) qui décom­posent les ami­dons en glucose.

Conseil Pro : Faire une bouillie de pré- et pro­bio­tiques
Un excellent moyen de conser­ver cer­tains de ces pré et pro­bio­tiques dans la bouche de votre chien est de lui pré­pa­rer une bouillie savou­reuse. Utilisez un sup­plé­ment pro­bio­tique avec des fibres solubles, comme un sup­plé­ment de cham­pi­gnons médi­ci­naux, des feuilles de pis­sen­lit ou de l’ail fine­ment mélan­gés, et mélan­gez le tout à un bouillon d’os. Laissez votre chien l’ab­sor­ber pour enro­ber ses dents de ces nutri­ments qui ren­forcent le sys­tème immu­ni­taire et com­battent la plaque den­taire. Ces bac­té­ries amies pro­dui­ront des acides gras à chaîne courte qui aide­ront à com­battre les mala­dies paro­don­tales ainsi que l’in­flam­ma­tion dans la bouche de votre chien (1)(2).
(1) Tan, J, et al. The role of short-​chain fatty acids in health and disease. Adv Immunol. 2014;121:91 – 119.
(2) Huang, Chifu B, et al. Short- and medium-​chain fatty acids exhi­bit anti­mi­cro­bial acti­vity for oral microor­ga­nisms.  Archives of Oral Biology. Volume 56, Issue 7, 2011, Pages 650 – 654, ISSN 0003 – 9969.

Antioxydants pour renforcer les dents de votre chien

Des études récentes ont éta­bli un lien entre le stress oxy­da­tif chro­nique et les bac­té­ries buc­cales qui conduisent aux mala­dies paro­don­tales (1)(2).
Le stress oxy­da­tif est un dom­mage causé par les radi­caux libres aux cel­lules et aux tis­sus de l’or­ga­nisme. En fait, un bon équi­libre entre les radi­caux libres et les anti­oxy­dants est cru­cial pour la santé des tis­sus paro­don­taux. Cela signi­fie que les anti­oxy­dants jouent un rôle impor­tant dans la santé den­taire de votre chien. Et il existe un large éven­tail d’a­li­ments riches en anti­oxy­dants qui peuvent être ajou­tés à l’a­li­men­ta­tion de votre chien, notam­ment les baies et les légumes à feuilles vertes.

Coenzyme Q10 (CoQ10)

Voici quelques com­plé­ments qui peuvent aug­men­ter la capa­cité antioxydante.

  • Le glu­ta­thion (2), la super­oxyde dis­mu­tase (SOD) et la cata­lase sont de puis­santes enzymes anti­oxy­dantes. Elles sont hau­te­ment pro­tec­trices contre les radi­caux libres et dans la réduc­tion du stress oxydatif.
  • De faibles niveaux de l’an­ti­oxy­dant appelé Coenzyme Q10 (CoQ10) ont été liés aux mala­dies paro­don­tales chez l’homme. Des effets béné­fiques sur la santé paro­don­tale ont été signa­lés après la sup­plé­men­ta­tion en CoQ10 dans l’a­li­men­ta­tion, ainsi qu’a­vec une appli­ca­tion topique sur les gencives.
  • Le CoQ10 peut être un com­plé­ment utile pour les chiens éga­le­ment, et ce nutri­ment est éga­le­ment pré­sent dans les pois­sons gras et les abats. De nom­breux vété­ri­naires holis­tiques recom­mandent 1 mg de CoQ10 par livre de poids cor­po­rel par jour (ce qui est beau­coup plus élevé que la dose recom­man­dée typique de 15 à 30 mg par chien par jour). 
  • L’acide folique est un autre nutri­ment étu­dié pour ses effets sur la santé bucco-​dentaire, comme la pré­ser­va­tion du tissu gin­gi­val et la réduc­tion de l’in­ci­dence de la gin­gi­vite et de la parodontite.

(1) Sharma, Praveen, et al. Oxidative stress links per­io­don­tal inflam­ma­tion and renal func­tion. Journal of Clinical Periodontology. 2020. Volume 48, Issue 3 p. 357 – 367.
(2) Gharbi, A, et al. Biochemical para­me­ters and oxi­da­tive stress mar­kers in Tunisian patients with per­io­don­tal disease. BMC Oral Health 19225 (2019).

Acides gras pour aussi renforcer les dents de votre chien

Les sup­plé­ments d’a­cides gras peuvent éga­le­ment aider à gérer l’in­flam­ma­tion paro­don­tale. Les acides gras oméga‑3 sont béné­fiques pour de nom­breux aspects de la santé de votre chien. De plus, ils favo­risent la santé buc­cale et les tis­sus paro­don­taux, ainsi que la santé des arti­cu­la­tions, du cœur, des reins et du cerveau.


Élimination active de la plaque dentaire (alias brossage des dents de votre chien)

L’alimentation est une excel­lente chose, mais il est éga­le­ment très béné­fique de pra­ti­quer une hygiène bucco-​dentaire active pour pré­ser­ver la santé bucco-​dentaire et prendre des mesures pré­ven­tives.
La meilleure approche pour éli­mi­ner la plaque den­taire est le bros­sage régu­lier des dents à la mai­son. Ce qui peut ne pas être un “tra­vail” facile. Mais cela contri­buera à main­te­nir une bouche saine en gar­dant les dents propres, en rédui­sant l’ac­cu­mu­la­tion de plaque, en conser­vant une haleine fraîche et en aidant à pré­ve­nir les mala­dies des gen­cives. Cela est par­ti­cu­liè­re­ment vrai pour les chiens de petite race, qui sont encore plus sujets à des niveaux impor­tants de mala­dies dentaires.

Lors de ces bros­sages quo­ti­diens, vous serez en mesure de repé­rer les dents déchaus­sées, l’ac­cu­mu­la­tion de tartre ou la mau­vaise haleine qui doivent être trai­tés par un den­tiste vétérinaire.

Le pro­duit uti­lisé sur la brosse à dents n’est pas aussi impor­tant que l’ac­tion d’é­li­mi­ner le bio­film de la plaque den­taire. Cela dit, l’huile MCT appli­quée sur les gen­cives ou uti­li­sée sur une brosse à dents peut don­ner de très bons résul­tats. Les acides gras à chaîne moyenne (MCT) de l’huile MCT(1) ont des pro­prié­tés anti­mi­cro­biennes. Il a éga­le­ment été démon­tré qu’elle aide à éli­mi­ner les toxines lors­qu’elle est uti­li­sée sur les gencives.

Vous pou­vez éga­le­ment faire vos propres den­tri­fices : cli­quez sur “Dentifrices natu­rels pour chien à faire vous-​même, faci­le­ment et bon mar­ché

(1) Présent natu­rel­le­ment dans l’huile de coco, l’huile MCT contient des tri­gly­cé­rides à chaîne moyenne (TCM), tra­duit de l’an­glais Medium Chain Triglycerides (MCT). Ces tri­gly­cé­rides sont riches en acides gras et sont prin­ci­pa­le­ment com­po­sés de car­bone et de glycérol.

Résumé pour renforcer les dents de votre chien … et sa santé

En résumé, il est impor­tant de prendre soin de la santé des dents et de la bouche de votre chien. Une hygiène bucco-​dentaire et une ali­men­ta­tion saine auront un impact consi­dé­rable sur sa santé géné­rale. Vos efforts pour gar­der les dents et les gen­cives de votre chien en bonne santé fini­ront par amé­lio­rer sa qua­lité de vie, sa vita­lité et sa résis­tance aux maladies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.