Chien âgé qui nous regarde

VIEILLISSEMENT PHYSIOLOGIQUE du chien – Le retarder naturellement

Vieillissement phy­sio­lo­gique du chien : c’est l’ob­jet de cet article.
Nous nous pré­oc­cu­pons de plus en plus de nos corps vieillis­sants. Certes, il y a toute cette indus­trie de l’anti-âge qui nous veut du bien et sur­tout nous vendre des com­pri­més miracles, pour sup­pri­mer tous nos maux. Que pou­vons nous faire pour notre chien qui a les mêmes pro­blèmes ?

Concept évident et naturel mais oublié

Mais il y a aussi un réveil sur les grands concepts de natu­ro­pa­thie qui nous disent depuis des temps anciens qu’il ne faut pas attendre que la mala­die s’installe.
Il faut se pré­oc­cu­per de notre corps, des inflam­ma­tions qui pour­raient s’y ins­tal­ler, de notre niveau de miné­ra­li­sa­tion, de nos organes d’élimination, etc. Tout ceci, nous en sommes de plus en plus convain­cus.

Vieillissement physiologique – C’est aussi vrai pour nos chiens

Mais que faisons-​nous pour nos ani­maux de com­pa­gnie ? Absolument rien. On sup­pose que contrai­re­ment à nous, nos chiens savent natu­rel­le­ment com­ment bien vieillir.

Mais c’est faux, nous voyons bien aujourd’hui que nos chiens sont eux aussi assaillis par les mêmes pro­blèmes de vieillis­se­ment phy­sio­lo­gique qui sont deve­nus de vrais fléaux pour les humains.

Alors ces­sons de nous voi­ler les yeux. Le vieillis­se­ment phy­sio­lo­gique du chien est un vrai pro­blème. Nos chiens ont besoin d’un accom­pa­gne­ment pour que leurs leurs vieux jours ne soit pas un enfer de dou­leurs.

6 axes d’actions contre le vieillissement physiologique du chien

Chien âgé qui a des difficulté pour marcher.
Vieillesse dou­lou­reuse

L’accompagnement du vieillis­se­ment phy­sio­lo­gique du chien doit se faire sur tous les organes affec­tés qui péri­clitent avec l’âge.

Afin de faire ce tra­vail néces­saire pour avoir une vieillesse sans trop de dif­fi­cul­tés pour votre chien, nous vous pro­po­sons une stra­té­gie en 6 axes qu’il sera bon de mettre en place très tôt dans la vie de votre chien afin de sou­te­nir sa santé au fil des années.
Cette stra­té­gie s’ap­puie uni­que­ment sur des plantes et pro­duits natu­rels. Ils évitent les consé­quences sur le foie et les reins des médi­ca­ments conven­tion­nels pris au long terme.

Ne pas oublier que le temps passe encore plus vite pour les chiens que pour les humains. Un chien de petite taille est consi­déré comme senior dès 8 à 10 ans, un chien de plus grande taille dès 5 à 7 ans et meurt sou­vent aux alen­tours de 10 ans.
Il faut donc s’y prendre très tôt dans la vie de votre chien, dès l’âge de 2 ou 3 ans sui­vant sa taille, afin de lui évi­ter au mieux les dif­fi­cul­tés liées à l’âge.

1. Calmer l’inflammation chronique

Regardez ce que nous disent les études sur les humains. L’inflammation chro­nique et de « bas grade » est une com­po­sante com­mune a toutes les mala­dies chro­niques dégé­né­ra­tives. Ce n’est pas une inflam­ma­tion aiguë qui appa­raît et dis­pa­raît rapi­de­ment. Au contraire, c’est une inflam­ma­tion insi­dieuse, qui n’est pas for­cé­ment accom­pa­gnée de symp­tômes, mais qui endom­mage petit à petit les tis­sus des organes de votre chien.

Afin de pro­té­ger votre chien âgé contre ces pro­blèmes d’inflammations chro­niques, il existe d’excellentes plantes, par exemple les rhi­zomes de gin­gembre, les rhi­zomes de réglisse, la racine de gui­mauve.

Ces plantes bloquent la cas­cade inflam­ma­toire, sti­mulent la capa­cité du chien à uti­li­ser son cor­ti­sol (puis­sant anti-​inflammatoire natu­rel), ou calment l’inflammation au niveau de la muqueuse diges­tive, cette inflam­ma­tion diges­tive étant impli­quée dans de nom­breux pro­blèmes de santé d’aujourd’hui.

Nous pro­po­sons aussi des solu­tions contre les inflam­ma­tions que vous retrou­ve­rez dans notre article sur “l’ar­throse …

2. Stimuler la microcirculation à tout âge

Nos cel­lules ont besoin d’être ali­men­tées par la cir­cu­la­tion arté­rielle, d’être drai­nées par la cir­cu­la­tion vei­neuse et lym­pha­tique.

Les plantes qui sti­mulent la micro­cir­cu­la­tion, comme les feuilles de myr­tille, per­mettent aux cel­lules de votre chien âgé de mieux fonc­tion­ner.

3. Protéger le cœur avant qu’il ne soit vieux

Les mala­dies car­diaques sont cou­rantes chez le chien vieillis­sant.

Afin d’éviter les pro­blèmes créés par un cœur vieillis­sant et défaillant, nous vous conseillons d’utiliser les inflo­res­cences d’aubépine, une plante qui a fait ses preuves pour sou­te­nir les fonc­tions car­diaques tout en dou­ceur. L’aubépine est une grande pro­tec­trice car­diaque qui peut s’utiliser aussi bien en pré­ven­tion qu’en sou­tien des pro­blé­ma­tiques car­diaques décla­rées.

4. Protéger les articulations douloureuses

Les arti­cu­la­tions enflam­mées et par­tiel­le­ment détruites sont une source signi­fi­ca­tive de dou­leurs chez le chien âgé.

Les plantes comme la prêle et la feuille d’ortie per­met­tront aux arti­cu­la­tions et au car­ti­lage de votre chien de se régé­né­rer plus faci­le­ment. De plus, l’ortie est une anti-​inflammatoire arti­cu­laire bien connue.

Nous avons édité un article spé­cial sur l’ar­throse du chien, avec des solu­tions spé­ci­fiques natu­relles : cli­quez sur “arthrose du chien, trai­te­ment natu­rel des arti­cu­la­tions

5. Stimuler les organes de nettoyage foie et reins

L’élimination des toxines est un concept au cœur de la natu­ro­pa­thie. Ces déchets par­ti­cipent à l’encrassage cel­lu­laire et au pro­ces­sus d’inflammation chro­nique.

Les meilleures plantes qui per­mettent d’accomplir cette tâche sont les semences de chardon-​marie, la racine de bar­dane, les feuilles et la racine de pis­sen­lit. Ces plantes sti­mu­le­ront à la fois les fonc­tions rénales et hépa­tiques de votre chien.

Nous avons aussi une solu­tion “tout-​en-​un” avec un mélange com­plet des plantes néces­saires au net­toyage des reins : cli­quez sur Rénal Phyt.

6. Reminéralisation nécessaire avec l’âge

Les pro­blèmes de démi­né­ra­li­sa­tion sont cou­rants avec l’âge. Nous avons besoin de miné­raux divers et variés afin de main­te­nir une ossa­ture solide.

Fait peu connu aujourd’hui en pra­tique vété­ri­naire : le chien peut aussi subir des modi­fi­ca­tions osseuses irré­ver­sibles proches de celles obser­vées dans la mala­die ostéo­po­ro­tique humaine.

Afin de pré­ve­nir ce type de pro­blème, nous vous conseillons d’utiliser régu­liè­re­ment les plantes miné­ra­li­santes comme la feuille d’ortie, la feuille de per­sil, le cres­son de fon­taine et la prêle.

Un mélange formulé spécifiquement pour votre chien âgé : Senior-​Phyt

Pot de mélange Senior_Phyt. Produit en poudre, complet, mélange de plantes compléments

Swanie Simon, natu­ro­pathe pour chien, de renom inter­na­tio­nal, a for­mulé un mélange spé­cia­le­ment conçu pour les besoins du chien âgé. Ce pro­duit que nous avons sélec­tionné s’appelle Senior-​Phyt.

Senior-​Phyt s’utilise à rai­son de 2 mesures par jour pour un chien de 30 kg à répar­tir sur les repas de la jour­née.

Où trouver Senior-​Phyt pour votre chien ?

Senior-​Phyt s’a­chète direc­te­ment en cli­quant sur “Mélange de plantes pour chien âgé” – Un lien vous conduira sur la page de vente de ce mélange du site “Tout pour le chien et le chat”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut elit. ut id accumsan dolor risus. ipsum libero