Foie-pour-chien-source-de-nutriments-indispensables

Foie pour chien : pourquoi votre chien devrait en manger

Foie pour chien. Il devrait être sys­té­ma­ti­que­ment au menu de tous les chiens. Si ce n’est pas le cas, ils ratent beau­coup de choses. Non seule­ment c’est un ali­ment qu’ils adorent, mais aussi une source très impor­tante de nutri­ments pour ali­men­ter leur organisme.

Pourquoi le foie est bon à manger pour les chiens ?

Le foie est un élé­ment essen­tiel d’une bonne ali­men­ta­tion pour votre chien. Il y a de fortes chances que vous n’en don­niez pas assez. C’est un véri­table super ali­ment pour les chiens ! Le foie est une excel­lente source de pro­téines, moins grasse que la viande “muscle”. Mais c’est bien plus que cela. Le foie est si riche en nutri­ments que l’on dit qu’il est le mul­ti­vi­ta­mine de la nature. Voici quelques-​uns des nutri­ments que le foie offre à votre chien :

  • La vita­mine A – un puis­sant anti­oxy­dant. Elle favo­rise la diges­tion et les organes repro­duc­teurs. Voir aussi : “Vitamine A pour le chien, source, besoin, teneur des ali­ments, carence
  • La vita­mine D – un nutri­ment d’une impor­tance vitale pour la fonc­tion immu­ni­taire. Elle contri­bue à la pro­tec­tion contre les can­cers et les mala­dies auto-​immunes et infec­tieuses. Elle favo­rise éga­le­ment la force mus­cu­laire et osseuse. Pour en savoir plus : “Vitamine D chez le chien. Besoin. Calcium, carence et source
  • L’acide folique et les vita­mines B – sou­tiennent la santé men­tale et ner­veuse. Ils aident à évi­ter la fatigue et à pré­ve­nir l’a­né­mie. “Vitamines B et quasi-​vitamines B hydro­so­lubles. Pour quoi faire.
  • Le fer – à l’o­ri­gine de l’hé­mo­glo­bine, du fonc­tion­ne­ment du cer­veau, régule la tem­pé­ra­ture du corps. Le fer trans­porte l’oxy­gène vers les cel­lules san­guines. Cela aug­mente l’en­du­rance et la force de votre chien. Un manque de fer entraîne une dimi­nu­tion des anti­corps et des cel­lules T du sys­tème immunitaire.
  • D’autres miné­raux (comme le cuivre et le zinc) – favo­risent la santé des os et des arti­cu­la­tions, la peau, le pelage et l’immunité.

Pour des infor­ma­tions com­plé­men­taires utiles sur les vita­mines pour les chiens :
20 Vitamines pour chien, clas­se­ment, uti­li­sa­tion, besoin, carence, conser­va­tion
Vitamine E (toco­phé­rols) pour chien – Radicaux libres et anti-​oxydants
Vitamine C et chien malade, dys­pla­sie, scor­but, teneurs fruits/​légumes
Vitamine K : coa­gu­la­tion san­guine, régu­la­tion du cal­cium et plus

Comparaison foie et muscle : il n’y a pas photo !

Si vous com­pa­rez 100 g de viande de bœuf hachée maigre à 100 g de foie de bœuf, vous ver­rez à l’é­vi­dence com­ment et ali­ment peut être béné­fique pour votre chien. Il contient : 

  • 6 fois plus de fer
  • 23 fois plus de calcium
  • Deux fois plus de niacine
  • 16 fois plus de vita­mine D
  • 100 fois plus de cuivre
  • 5 fois plus de choline
  • 20 fois plus de zinc
  • 260 fois plus de magnésium
  • 6 fois plus de phosphore
  • 1200 fois plus de vita­mine A
  • 1300 fois plus de manganèse
  • 13 de la quan­tité de graisses totales
  • 13 de la quan­tité de graisses saturées

Et si vous ache­tez du foie d’a­ni­maux éle­vés en plein air, vous aug­men­te­rez les béné­fices qui en résultent. Les nutri­ments essen­tiels seront encore plus éle­vés qu’ils ne le sont chez les ani­maux éle­vés “en usine”. Mais tout type de foie four­nit à votre chien offre une excel­lente nutrition.

Foie pour chien : un danger pour les chiens ?

Le foie est très sûr pour les chiens et il est faux de dire que nour­rir votre chien avec du foie peut le “rem­plir de toxines”. La prin­ci­pale fonc­tion du foie est de fil­trer les toxines de l’or­ga­nisme mais pas de les sto­cker. En fait, les muscles sont géné­ra­le­ment plus riches en toxines indé­si­rables que le foie.

Le foie n’empoisonnera donc pas votre chien. Et même si l’a­ni­mal “à man­ger” n’est pas bio­lo­gique ou nourri à l’herbe, il reste un ali­ment extrê­me­ment sain pour votre chien. Les viandes bio­lo­giques ou nour­ries à l’herbe sont bien sûr tou­jours les plus saines. Vous évi­te­rez les toxines du genre her­bi­cides ou les anti­bio­tiques ingé­rée avec la nour­ri­ture indus­trielle qui se retrouve dans la viande. Mais en résumé tout foie est bon pour votre chien.

Il y a un autre avan­tage à man­ger du foie : c’est le “sou­tien” qu’il apporte au foie “du mangeur”.

Manger du foie aide le propre foie de votre chien

Le foie de votre chien rem­plit des mil­liers de fonc­tions vitales dans l’or­ga­nisme. Il est donc impor­tant de l’ai­der à bien fonc­tion­ner. Et vous pou­vez ren­for­cer l’é­tat de son foie en le nour­ris­sant … avec du foie. Ce prin­cipe est connu depuis des siècles par les pra­ti­ciens de la méde­cine natu­relle, y com­pris la méde­cine vété­ri­naire tra­di­tion­nelle chi­noise. C’est parait-​il vrai aussi pour d’autres organes : nour­rir avec des organes spé­ci­fiques est béné­fique pour le même organe du corps.

Nourrir les reins per­met de ren­for­cer les reins. Nourrir le pan­créas sou­tient le pan­créas. Manger du cœur aide à la santé du cœur. Et man­ger du foie for­ti­fie le foie de votre chien.

Quel type de foies pour chiens peuvent-​ils manger ?

Donnez à votre chien le foie que vous pou­vez trou­ver dans le com­merce. Renseignez-​vous auprès des bou­chers spé­cia­li­sés, des four­nis­seurs d’a­li­ments crus pour chiens, des agri­cul­teurs locaux ou des abat­toirs pour obte­nir du foie pro­ve­nant de tous les ani­maux ima­gi­nables. Voici quelques bonnes options :

  • Bœuf
  • Chèvre
  • Agneau
  • Porc
  • Poulet
  • Dinde
  • Canard
  • Chevreuil

Il est même bon de don­ner à votre chien un grand nombre de foies d’a­ni­maux dif­fé­rents, car ils contiennent pas tous des nutri­ments stric­te­ment iden­tiques et en quan­ti­tés variables. Votre chien béné­fi­ciera donc d’un plus large éven­tail de bien­faits des foies qu’il mange. 

Le foie de bœuf ou de poulet est-​il meilleur pour les chiens ?

Vous trou­ve­rez peut-​être du foie de bœuf ou de veau en sur­ge­lés. Les foies de pou­let sont aussi faciles à trou­ver. Ils sont géné­ra­le­ment dans le rayon des viandes fraîches, dans des réci­pients en plastique. 

Si vous pou­vez obte­nir les deux types de foies, vous pou­vez faire une rota­tion. En géné­ral, le bœuf est plus riche en miné­raux impor­tants comme le fer, le cal­cium et le zinc que le foie de pou­let. Le foie de veau est beau­coup plus cher. Mais les foies de pou­let contiennent plus de vita­mines A et D et cer­taines vita­mines B.

Les foies de pou­let contiennent envi­ron 30 % de plus de matières grasses totales que les foies de bœuf. Et comme la viande de pou­let en géné­ral, les foies de pou­let sont plus riches en graisses poly­in­sa­tu­rées que le foie de bœuf. Mais ne vous inquié­tez pas trop de la graisse, car le foie est moins gras que les viandes “mus­cu­laires”. En outre, il ne repré­sente qu’une petite par­tie de l’a­li­men­ta­tion de votre chien.

Nourrir de foie cru : l’excellence nutritionnelle

Pour que votre chien puisse vrai­ment pro­fi­ter des riches bien­faits du foie, il doit le man­ger de pré­fé­rence cru. La cuis­son tue beau­coup de nutri­ments. En 2007, un article de l’USDA a mon­tré que la cuis­son du foie entraî­nait la perte de : 

  • 40 % de fer, de magné­sium et de vita­mine A
  • 55 % de nia­cine et de B6
  • 35 % de folate
  • 30 % de phosphore
  • 25 % de cuivre et de vita­mine C

Il n’y avait pas beau­coup d’ef­fet sur le cal­cium, le bêta-​carotène et la cho­line. Mais il est évi­dem­ment pré­fé­rable de nour­rir le foie cru si vous le pou­vez. Manger cru pour un chien est nor­mal, c’est ce qu’il fait dans la nature et lorsque vous ne le voyez pas. Mais il est aussi vrai que tous les chiens n’aiment pas man­ger du foie cru.

Que faire si votre chien n’aime pas le foie cru ?

Essayez les options sui­vantes pour faire man­ger du foie à votre chien.

  • Broyez-​le (mixer) et mélangez-​le à d’autres viandes. Le dégui­ser peut aider !
  • Donnez à votre chien un broyage de “proies entières”, dis­po­nible chez de nom­breux four­nis­seurs d’a­li­ments crus. Ils contiennent des ani­maux entiers broyés c’est à dire des mus­cules, des os et des organes. (Et comme ils pro­viennent de l’a­ni­mal entier, ils sont dans les bonnes pro­por­tions et contiennent du foie).
  • Saisissez légè­re­ment l’ex­té­rieur du foie dans une poêle chaude avec un peu de graisse. Juste assez pour modi­fier la tex­ture mais sans le cuire à cœur.
  • Faites des frian­dises déshy­dra­tées. Les tem­pé­ra­tures de déshy­dra­ta­tion sont basses (60°). Elles ne “cuisent” pas vrai­ment le foie, il perd donc moins de nutriments.

CONSEIL DE PROFESSIONNEL
Les foies de pou­let ou de dinde font d’ex­cel­lentes petites bou­chées de foie pour votre chien. Déshydratez-​les entiers ou coupez-​les en deux. Cela signi­fie beau­coup moins de décou­page que pour les autres foies ! Et tous les foies sont beau­coup plus faciles à décou­per si vous le faites pen­dant qu’ils sont encore par­tiel­le­ment congelés.

Quelle quantité de foie pour chien ?

La quan­tité de foie à don­ner dépend des quan­ti­tés d’autres organes que vous don­nez par ailleurs. Dans l’a­li­men­ta­tion crue, par exemple, l’i­dée est de don­ner la même pro­por­tion de par­ties du corps que dans la “proie entière”. Et chez les ani­maux sau­vages, les organes (y com­pris la peau) des proies repré­sentent jus­qu’à envi­ron 25 % du poids corporel.

En consé­quence, si vous don­nez divers organes à votre chien, vous pou­vez les diver­si­fier jus­qu’à glo­ba­le­ment atteindre 25 % de son ali­men­ta­tion. Si vous ne don­nez que le foie, il devrait repré­sen­ter 5 à 10 % du poids de l’a­li­men­ta­tion de votre chien.

Mais atten­tion ! Si votre chien n’a jamais mangé de foie aupa­ra­vant, n’ajou­tez pas cette quan­tité d’un seul coup !

Allez‑y doucement

Si votre chien n’est pas habi­tué à man­ger du foie, com­men­cez dou­ce­ment. Le foie étant très riche en nutri­ments, il peut pro­vo­quer des maux de ventre ou des selles molles. Il faut donc l’ha­bi­tuer pro­gres­si­ve­ment à man­ger du foie !

Commencez avec envi­ron ½ cuillère à soupe de mor­ceaux de foie plu­sieurs fois par semaine pour un chien de taille moyenne. Surveillez sa réac­tion. Si vous enten­dez des gar­gouillis dans son ventre ou si vous consta­tez des selles molles, donnez-​lui un peu moins de foie jus­qu’à ce que son sys­tème diges­tif s’adapte.

2 raisons de ne pas suralimenter “en foie”

Il y a quelques rai­sons de ne pas abu­ser du foie !

1. Toxicité du cuivre

Si vous avez un ter­rier Bedlington, n’a­bu­sez pas du foie. Quelques chiens ont en effet des pro­blèmes avec le méta­bo­lisme du cuivre. Le foie est riche en cuivre. Les ter­riers Bedlington sont géné­ti­que­ment moins capables d’ex­cré­ter le cuivre. Les autres races sus­cep­tibles de pré­sen­ter une toxi­cité au cuivre sont les dober­mans, les West Highland White Terriers, les Skye Terries, les dal­ma­tiens et les Labrador Retrievers.

Lorsque le cuivre est mal ou pas expulsé par l’or­ga­nisme, le pro­blème s’ag­grave avec le temps. Vous ne ver­rez pro­ba­ble­ment pas de chan­ge­ment sou­dain. Surveillez donc les signes de mala­die hépa­tique due à la toxi­cité du cuivre, comme :

  • une perte de poids
  • Une dimi­nu­tion de l’appétit
  • Pipi exces­sif
  • Diarrhée
  • Vomissements inter­mit­tents

Consultez votre vété­ri­naire si vous remar­quez ces pro­blèmes. Les ana­lyses de sang peuvent éga­le­ment révé­ler une aug­men­ta­tion des enzymes hépa­tiques, comme l’a­la­nine trans­ami­nase (ALT).

Mais il est tou­jours pos­sible de don­ner du foie à votre chien en toute sécu­rité. Les quan­ti­tés de cuivre recom­man­dées par l’AAFCO (Association of American Feed Control Officials) pour les chiens adultes sont de 20 mg pour 1000 calo­ries par jour. Il s’a­git d’un mini­mum, mais pas d’une limite supé­rieure. Voici les quan­ti­tés de cuivre conte­nues dans 100 g de dif­fé­rents foies. Vous pou­vez donc consta­ter que vous ne ris­quez rien avec le pou­let, la dinde ou le porc.

  • Poulet 0,492 mg
  • Porc 0,677 mg
  • Dinde 0,863 mg
  • Canard 5,962 mg
  • Agneau 6,979 mg
  • Bœuf 9,755 mg
  • Veau 11,865 mg

CONSEIL DE PRO
1/ Le zinc est éga­le­ment pré­sent en abon­dance dans le foie. Le zinc réduit aussi l’ab­sorp­tion du cuivre, donc tout est bon avec le zinc !
2/ Pour plus d’in­for­ma­tion sur les nutri­ments du foie de pou­let, cli­quez ici.
sur FoodDataCentral
3/ Encore plus d’in­for­ma­tion : U.S. DEPARTMENT OF AGRICULTURE

2. Excès en vitamine A

Certains pro­prié­taires de chiens s’in­quiètent d’un excès en vita­mine A. Un excès de vita­mine A peut en effet pro­vo­quer des lésions hépa­tiques et décal­ci­fier les os et les dents. Mais il est peu pro­bable que le foie soit à l’o­ri­gine de ces dom­mages. La teneur maxi­male en vita­mine A recom­man­dée par l’AAFCO est de 62 500 UI pour 1000 calo­ries alors que :

  • 100 g de foie de bœuf contiennent 135 calo­ries et 16 989 UI de vita­mine A.
  • 100 g de foie de pou­let contiennent 119 calo­ries et 11 078 UI de vita­mine A.

Vous voyez donc qu’il est quasi impos­sible que votre chien dépasse le maximum. 

Et si vous trouvez le foie dégoûtant ?

Le foie est un peu vis­queux et a une odeur un peu par­ti­cu­lière. Donc vous pour­riez être dégoûté d’en nour­rir votre chien. Mais vous pou­vez le rem­pla­cer par un supplément.

Foie-pour-le-chien-sante-organisme-et-foie
Foie cru sur planche de bois

Supplément de foie pour chiens

Un com­plé­ment à base de glandes et autres abats est un excellent moyen d’of­frir à votre chien les avan­tages du foie sans le fac­teur “répu­gnance”. Les com­plé­ments de “glandes” sont des sup­plé­ments 100 % natu­rels fabri­qués à par­tir d’or­ganes entiers des­sé­chés. Ils peuvent être un excellent moyen de four­nir à votre chien les nutri­ments qui lui manquent.

Vous pou­vez ache­ter des sup­plé­ments conte­nant des organes indi­vi­duels ou dif­fé­rents mélanges.

D’une manière ou d’une autre, vous devez don­ner du foie à votre chien. C’est un ali­ment déli­cieux pour la plu­part des chiens et qui pré­sente de nom­breux avan­tages pour la santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.