Legumes-pour-chien-regroupes-sur-table

Légumes pour chien : 14 indispensables avec modération, 6 interdits

Les légumes pour chien sont indis­pen­sables pour sa santé, bien qu’il soit un car­ni­vore. En effet il n’y a pas que les omni­vores qui mangent les végé­taux, ni que les végé­ta­riens, ni que les rumi­nants. Pourtant tous sont des mam­mi­fères. Tout est dans la sélec­tion, la quan­tité et la pré­pa­ra­tion des légumes (Voir notre article sur l’ali­men­ta­tion opti­mi­sée du chien).

Mais mal­heu­reu­se­ment, tous les légumes ne sont pas sans dan­ger pour les chiens. Alors que que les chiens peuvent tirer un grand pro­fit de la plu­part des légumes, en quan­tité rai­son­nable. Nous fai­sons le point sur ce pro­blème : quoi, quand, com­ment et quantité.

Des légumes pour les carnivores ?

Légumes pour chiens ? Cela sur­prend de nom­breux pro­prié­taires de chiens, car le consen­sus géné­ral est que les chiens sont car­ni­vores. Et c’est vrai mais incomplet.

Comme leurs ancêtres cani­dés com­muns, ou même le loup d’au­jourd’­hui, ils cherchent tou­jours à com­plé­ter leur régime natu­rel carné par des apports de végé­taux (légumes et fruits) qu’ils trouvent dans la nature. Lorsqu’une meute de loups a attrapé une proie, la part réser­vée en prio­rité au chef de meute est le contenu de l’es­to­mac. Il y trouve des ali­ments végé­taux non encore digé­rés. Pourquoi en est-​il ainsi ?

Il est aussi vrai que la part végé­tale est faible dans le menu du car­ni­vore et ne doit pas être la seule part ou la part prin­ci­pale (Régimes végé­ta­riens pour chiens). Les légumes (et les fruits - Voir notre article sur les poly­pé­nols des fruits) doivent ser­vir de com­plé­ment seule­ment, pas d’a­li­men­ta­tion principale.

Quel apport nutritionnel en légumes pour votre chien ?

Les légumes doivent consti­tuer envi­ron 10 % de l’a­li­men­ta­tion de votre chien. Ils apportent des élé­ments incon­tour­nables pour la santé du chien (Voir notre article), même pour les chiens au régime cru (Barf).
Et lorsque vous don­nez des légumes à votre chien, assu­rez vous de lui offrir un arc-​en-​ciel de cou­leurs. Chaque cou­leur de légume a ses propres nutri­ments et avan­tages.

Légumes que le chien peut manger

Asperges

Asperges-tres-bon-legume-pour-les-chiens

L’asperge est riche en vita­mines, miné­raux et anti­oxy­dants et est éga­le­ment riche en fibres. Mais comme toute chose, trop n’est jamais une bonne chose.

Nourrissez-​le en petites quan­ti­tés pour évi­ter les troubles diges­tifs et mélan­gez ou faites cuire le légume à la vapeur avant de le nour­rir. Cela aidera votre chien à absor­ber davan­tage de nutri­ments. Vous devez éga­le­ment lui enle­ver la par­tie fibreuse et dure de la tige.

Les poivrons


Les poi­vrons peuvent être bons à man­ger pour les chiens, sur­tout les rouges. Ils sont très nutri­tifs et contiennent de puis­sants anti­oxy­dants comme la lutéine et la quer­cé­tine. Et ils contiennent quatre fois plus de vita­mine C qu’une orange.
Mais les poi­vrons contiennent éga­le­ment de la sola­nine, qui aug­mente l’in­flam­ma­tion et peut être toxique pour les chiens. Si votre chien souffre d’une mala­die inflam­ma­toire comme l’ar­thrite, il est pré­fé­rable de choi­sir un autre légume.
Vous devez éga­le­ment enle­ver la peau et les pépins, ce qui évi­tera les troubles digestifs.

Brocoli

Le bro­coli est le joyau de la cou­ronne en matière de nutri­tion. Il regorge de puis­sants nutri­ments qui pro­tègent votre chien contre les mala­dies, amé­liorent la santé de son intes­tin et dés­in­toxiquent son corps. Il contient éga­le­ment du sul­fo­ra­phane, un com­posé pré­sent dans les légumes cru­ci­fères qui peut aider à réduire le risque de can­cer.

Vous cher­chez à ren­for­cer encore les bien­faits du bro­coli pour la santé ? Nourrissez votre chien avec des pousses de bro­coli. Elles contiennent encore plus de nutri­ments que le bro­coli “adulte”.

Choux de Bruxelles

Les choux de Bruxelles sont riches en fibres et en anti­oxy­dants, ce qui en fait un excellent com­plé­ment à l’a­li­men­ta­tion de votre chien. Mais, comme d’autres légumes cru­ci­fères, tels que le bro­coli, le chou et le chou-​fleur, une trop grande quan­tité peut déran­ger l’es­to­mac de votre chien.

Introduisez-​le len­te­ment et obser­vez com­ment votre chien réagit. S’il va bien, vous pou­vez en ajou­ter à son régime.

Chou

Le chou peut don­ner des gaz à votre chien s’il en mange trop sou­vent. Mais comme gâte­rie occa­sion­nelle, le chou peut être un ajout sain au régime ali­men­taire de votre chien.

Il contient des anti­oxy­dants qui ren­forcent le sys­tème immu­ni­taire et des fibres pour aider à régu­ler le sys­tème diges­tif de votre chien. Il contri­bue éga­le­ment à la santé de la peau et du pelage en aidant à la pro­duc­tion de kéra­tine, une pro­téine qui com­pose la peau, les poils et les ongles.

Carottes

De nom­breux pro­prié­taires d’a­ni­maux ont entendu dire que le fait de lais­ser votre chien mâcher une carotte entière peut aider à enle­ver la plaque den­taire. Bien qu’il n’y ait pas de recherches pour étayer cette affir­ma­tion, les carottes contiennent des vita­mines et des miné­raux qui aident à gar­der les dents en bonne santé. Elles contri­buent éga­le­ment à la santé diges­tive, à la pré­ven­tion des mala­dies et à l’amé­lio­ra­tion de la vue. Voir ci-​dessous para­graphe “Comment don­ner des légumes à votre chien”.

Votre chien peut éga­le­ment man­ger d’autres légumes-​racines comme le panais et le navet. Mais n’ou­bliez pas que cer­tains légumes-​racines contiennent plus de sucre et que la modé­ra­tion est donc essentielle.

Chou-​fleur

Le chou-​fleur regorge de nutri­ments qui peuvent aider à pro­té­ger la santé des yeux, du foie et des muscles de votre chien. Et comme il contient du sul­fo­ra­phane, il peut contri­buer à ren­for­cer le sys­tème immu­ni­taire de votre chien et à pré­ve­nir le can­cer et d’autres mala­dies.

Mais comme les autres légumes cru­ci­fères, ne vous lais­sez pas empor­ter. Une trop grande quan­tité peut pro­vo­quer des gaz et des troubles diges­tifs.

Céleri

Le céleri est pauvre en calo­ries et consti­tue une excel­lente source de fibres, de cal­cium, de fer, de potas­sium et de vita­mines. Il aide à ren­for­cer le sys­tème immu­ni­taire, pro­tège contre les mala­dies chro­niques et dés­in­toxique l’or­ga­nisme. Il peut éga­le­ment contri­buer à rafraî­chir l’ha­leine de votre chien.

Ail

Si vous avez évité l’ail parce que vous avez entendu dire qu’il était toxique, celui-​ci pour­rait vous sur­prendre. Les chiens peuvent man­ger de l’ail … avec modé­ra­tion. Et l’ail est très bon et sans dan­ger pour les chiens.

L’ail est anti­bac­té­rien, anti­vi­ral, anti­fon­gique, immuno-​stimulant et anti­can­cé­reux. C’est aussi un anti­oxy­dant et il est rem­pli de nutriments.

Pour aider votre chien à tirer le meilleur parti de l’ail, vous devez le hacher ou l’é­cra­ser et le lais­ser repo­ser pen­dant 10 minutes juste avant de le nourrir.

Haricots verts

Les hari­cots verts contiennent des fibres, des vita­mines K et C et du man­ga­nèse. La vita­mine K contri­bue à la santé du sang, assu­rant la coa­gu­la­tion du sang en cas de bles­sure de votre chien. La vita­mine C est impor­tante pour le sys­tème immu­ni­taire et le fonc­tion­ne­ment des glandes sur­ré­nales. Voir notre article sur vita­mine K.

Les hari­cots verts sur­ge­lés peuvent être une bonne frian­dise pour votre chien. En par­ti­cu­lier pour les chiens souf­frant de dia­bète, de can­cer ou d’o­bé­sité. C’est parce qu’ils sont pauvres en calo­ries, riches en fibres, pauvres en sucre, avec beau­coup d’antioxydants.

Laitue et légumes à feuilles vertes

Votre chien peut man­ger des légumes à feuilles comme les épi­nards, la lai­tue romaine, le chou frisé et le chou vert. Ils sont riches en chlo­ro­phylle, un pig­ment végé­tal qui adhère aux toxines et les éli­mine de l’or­ga­nisme. Elle ren­force éga­le­ment le sys­tème immu­ni­taire, décom­pose les cal­culs de la ves­sie et favo­rise la santé digestive.

Champignons

Si vous ne devez jamais lais­ser votre chien man­ger des cham­pi­gnons sau­vages, il existe des cham­pi­gnons qui sont sans dan­ger pour les chiens. Ces cham­pi­gnons sans dan­ger sont riches en pré­bio­tiques, qui sont des fibres solubles qui nour­rissent les bac­té­ries béné­fiques dans l’in­tes­tin de votre chien. Cela aide votre chien à main­te­nir un micro­biome sain et sou­tient son sys­tème immunitaire.

Certains cham­pi­gnons contiennent éga­le­ment un com­posé puis­sant appelé bêta-​glucane. Lorsqu’il est dou­ble­ment extrait des cham­pi­gnons, le bêta-​glucane a des pro­prié­tés immu­ni­taires et anti­tu­mo­rales. Il peut ainsi contri­buer à pré­ve­nir la toux de che­nil, le can­cer et d’autres maladies.

Mais il ne faut jamais don­ner des cham­pi­gnons crus, car ils peuvent être toxiques ou irri­tants. Il faut tou­jours les faire cuire ou les déshy­dra­ter sans les assai­son­ner au préalable.

Citrouille et courge

Les chiens peuvent man­ger des légumes comme le poti­ron et la courge. Ils sont une bonne source de fibres et d’an­ti­oxy­dants comme le bêta-​carotène. Les fibres aident la nour­ri­ture à cir­cu­ler dans le tube diges­tif. Et cela aide à gar­der les cel­lules de l’es­to­mac et du côlon en bonne santé.

Le poti­ron est doux et facile à digé­rer, mais il contient éga­le­ment plus de sucre que les autres légumes, ce qui en fait un légume à consom­mer avec modé­ra­tion. Et ce n’est pas seule­ment la chair de la citrouille qui est bonne pour votre chien. Les graines de poti­ron sont un excellent ver­mi­fuge naturel !

Courgettes

La cour­gette est un légume savou­reux qui regorge d’an­ti­oxy­dants, de vita­mines et de miné­raux. Cela en fait un excellent choix pour les chiens. Elles peuvent être par­ti­cu­liè­re­ment effi­caces pour les chiens ayant un poids élevé ou des pro­blèmes diges­tifs. Mais il y a une mise en garde à faire …

Veillez à évi­ter les cour­gettes amères.(1) Elles contiennent un com­posé appelé cur­cu­bi­ta­cine, qui peut être toxique pour les chiens. Pour évi­ter la cur­cu­bi­ta­cine, ache­tez des cour­gettes saines et bio­lo­giques et essayez-​en un mor­ceau avant de le don­ner à votre chien. Les plus petites cour­gettes sont éga­le­ment moins sus­cep­tibles d’être amères.

Comment donner des légumes à votre chien

Chien-pret-pour-le-repas-avec-gamelle-dans-bouche

Vous devez ser­vir cer­tains légumes comme les asperges, les cham­pi­gnons, les poi­vrons et l’ail, direc­te­ment, d’une manière spé­ci­fique, mais pré­pa­rés comme indi­qué ci-​dessous. Cela per­met­tra d’é­vi­ter que votre chien ne tombe malade et l’ai­dera à tirer le meilleur parti de ses légumes. C’est pour­quoi il est si impor­tant de faire des recherches sur les dif­fé­rents ali­ments avant de les don­ner à votre chien.

Mais il y a quelques règles géné­rales que vous devez suivre pour tous les légumes.

  • La pre­mière règle déjà men­tion­née … les légumes et autres pro­duits peuvent repré­sen­ter jus­qu’à 10 % de l’a­li­men­ta­tion de votre chien. 
  • Dans la mesure du pos­sible, ache­tez tou­jours des légumes bio­lo­giques. Cela per­met­tra de réduire la quan­tité de pes­ti­cides dans l’a­li­men­ta­tion de votre chien, ce qui l’ai­dera à res­ter en bonne santé.
  • Vous pou­vez éga­le­ment faire cuire vos légumes à la vapeur ou les réduire en bouillie (mixer) avant que votre chien ne les mange. Cela aug­men­tera sa diges­ti­bi­lité et lui per­met­tra d’ab­sor­ber plus de nutri­ments. Si vous lais­sez les légumes crus et en gros mor­ceaux, votre chien ne pourra pas les digé­rer cor­rec­te­ment. (C’est pour­quoi beau­coup de légumes sor­ti­ront en ayant le même aspect que lors­qu’ils sont entrés).
  • Et intro­dui­sez len­te­ment de nou­veaux légumes. Surveillez votre chien pour tout signe de troubles diges­tifs. Si tout va bien, vous pou­vez conti­nuer à en aug­men­ter la quantité.

Note
Ne pas oublier que les fruits sont aussi impor­tants pour la santé du chien. Voir nos articles “Importance des poly­phe­nols des fruits dans le trai­te­ment des mala­dies du chien” et “Fruits auto­ri­sés et fruits inter­dits pour le chien”.

Des légumes pour chien mauvais ou non recommandés

Maintenant que vous savez quels légumes sont sûrs et que vous avez une idée géné­rale de la façon de les uti­li­ser, exa­mi­nons les légumes que vous devriez éviter.

Certains de ces légumes sont toxiques pour votre chien et vous devez les évi­ter. D’autres sont sans dan­ger pour la santé, mais peuvent aggra­ver ou pro­vo­quer des mala­dies tout en n’of­frant aucune valeur nutritive.

Maïs

Le maïs n’est pas toxique pour votre chien et il a une cer­taine valeur nutri­tive. Mais le maïs est aussi un glu­cide fécu­lent(1), dont les chiens n’ont pas besoin dans leur alimentation.

Le maïs est éga­le­ment l’un des ali­ments les plus géné­ti­que­ment modi­fiés. Il n’y a pas qu’aux Etats Unis où 88 % des cultures de maïs sont des OGM. C’est pour­quoi il est si impor­tant d’a­che­ter des pro­duits bio­lo­giques si vous vou­lez par­ta­ger du maïs avec votre chien.

Et n’ou­bliez pas, si vous vou­lez don­ner du maïs à votre chien en guise de frian­dise, ne lui don­nez jamais d’é­pis de maïs qui sont éven­tuel­le­ment réser­vés aux humains. Les épis de maïs pré­sentent un risque d’é­touf­fe­ment et peuvent pro­vo­quer des obs­truc­tions qui peuvent entraî­ner des mala­dies, des opé­ra­tions et la mort.

Haricots

Les hari­cots sont des légu­mi­neuses à forte teneur en pro­téines. Ils se retrouvent donc sou­vent dans les cro­quettes(1) trans­for­mées. Cela peut induire en erreur les pro­prié­taires de chiens car les hari­cots ne sont pas vrai­ment bons pour les chiens.

Les hari­cots sont riches en acide phy­tique et en lec­tines, ce qui peut empê­cher votre chien d’ab­sor­ber des nutri­ments impor­tants. Les lec­tines peuvent éga­le­ment endom­ma­ger les cel­lules qui tapissent l’in­tes­tin de votre chien, ce qui peut pro­vo­quer des fuites intes­ti­nales, une endo­toxé­mie méta­bo­lique et des allergies.

Les hari­cots sont éga­le­ment riches en ami­don, ce qui peut entraî­ner ou aggra­ver de nom­breuses mala­dies. L’amidon nour­rit les bac­té­ries et les levures nocives qui vivent dans l’in­tes­tin de votre chien.

Oignons

Les oignons contiennent un com­posé appelé N‑propyl disul­fide, qui peut pro­vo­quer une ané­mie hémo­ly­tique chez les chiens. Le corps de votre chien verra ses propres glo­bules rouges comme des enva­his­seurs et com­men­cera à les atta­quer. Cela empê­chera les glo­bules rouges de trans­por­ter l’oxy­gène dans le corps de votre chien et peut mettre sa vie en danger.

Selon Pat Jordan, vété­ri­naire, de petites quan­ti­tés d’oi­gnons uti­li­sés comme assai­son­ne­ment ne sont pro­ba­ble­ment pas nocives. Mais si vous le pou­vez, vous devriez évi­ter de les don­ner à votre chien.

Pois

Les pois sont éga­le­ment des glu­cides riches en ami­don. Cela signi­fie qu’ils ont un indice gly­cé­mique plus élevé qui peut faire mon­ter la gly­cé­mie de votre chien. Cela peut entraî­ner une résis­tance à l’in­su­line, un dia­bète et bien d’autres choses encore. Les glu­cides amy­la­cés nour­rissent éga­le­ment les bac­té­ries et les levures nocives pré­sentes dans l’in­tes­tin de votre chien.

Les pois contiennent éga­le­ment des anti­nu­tri­ments comme l’a­cide phy­tique. L’acide phy­tique se lie à des miné­raux impor­tants comme le fer et le zinc, ce qui fait que votre chien ne peut pas les absor­ber cor­rec­te­ment. Cela peut entraî­ner des carences en miné­raux.

Pommes de terre

Comme le maïs, la pomme de terre est un glu­cide fécu­lent dont votre chien n’a pas besoin pour sur­vivre. De plus, les fécu­lents nour­rissent les bac­té­ries nocives pré­sentes dans l’in­tes­tin de votre chien et sont le com­bus­tible pré­féré des cel­lules can­cé­reuses. Certaines pommes de terre sont éga­le­ment géné­ti­que­ment modi­fiées ou pul­vé­ri­sées avec du gly­pho­sate, ce qui peut être nocif pour votre chien.

Et si les pommes de terre contiennent des vita­mines et des miné­raux impor­tants, il existe de meilleurs légumes que votre chien peut man­ger. Évitez donc les pommes de terre et choi­sis­sez l’un des nom­breux légumes qui sont bons pour les chiens.

Les patates douces

Les patates douces sont pré­sentes dans de nom­breuses frian­dises pour chiens et les chiens semblent les appré­cier. Elles sont éga­le­ment vives et colo­rées, ce qui signi­fie géné­ra­le­ment qu’elles sont un légume aux ver­tus bien­fai­santes pour la santé. Mais comme les pommes de terre ordi­naires, les patates douces sont aussi un glu­cide féculent.

Cela signi­fie qu’elles peuvent pro­vo­quer des pics de gly­cé­mie. Et elles peuvent nour­rir les bac­té­ries et les levures dans l’in­tes­tin de votre chien, ce qui entraîne des déman­geai­sons et des infec­tions de l’oreille.

Mais il y a des moments où les patates douces peuvent être utiles. Par exemple, les fibres qu’elles contiennent peuvent aider à raf­fer­mir les selles de votre chien s’il a le diar­rhée. Si vous devez nour­rir votre chien avec des patates douces, faites-​les d’a­bord bouillir ou cuire pour faire bais­ser l’in­dice gly­cé­mique. Et nourrissez-​les tou­jours avec modération.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.